Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 10:26
trail des hautes mynes au Thillot 88

Récit Didier L:

Petit résumé du trail des hautes mynes au Thillot 88. 

25 kms et 1000 d+ sous un temps magnifique. Lorsque je me présente au départ, j'apprends que cette course sert de support au championnat de trail vosgien. Et à voir les concurrents, je me pose beaucoup de question. Mais bon, je suis là et on verra bien. Départ à 09H10, les trois quarts du peloton partent comme des fusées. Je me retrouve vite derrière. Mais la prudence au départ est ma mise de fond pour la suite.  Bien content de ma première partie de course, car le plus gros du dénivelé est derrière moi. Je me lâche dans la deuxième partie, beaucoup plus roulante. Des points de vue magnifiques et après 03H05 d’effort, je passe la ligne d'arrivée. Troisième V3. De bonnes sensations tout le long du parcours. Un trail que je recommande aux traileurs.

trail des hautes mynes au Thillot 88

Partager cet article

Repost0
3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 10:13
Nat et Seb, en route pour New York.

Nat et Seb, en route pour New York.

Récit Nathalie et Sebastien.

Nous sommes de retour sur quelques courses pour ce dernier semestre dans le cadre de notre préparation marathon pour New York avec notre présence dimanche au semi-Marathon de Sélestat. Arrivés la veille dans une sympathique chambre d’hôtes à 500m du départ et un bon repas typiquement Alsacien mais pas forcément en adéquation avec une course le lendemain...
Nous sommes sur la ligne du départ à 8h30 avec 500 autres coureurs sous un beau soleil et un peu de fraîcheur : Le temps est idéal pour une course.
Les 10 premiers kilomètres nous font découvrir la ville de Sélestat puis le parcours nous amène dans des chemins à travers des champs de maïs pour finir au palais des sports de la ville. Parcours assez roulant et agréable. Quant aux spectateurs alsaciens, on les cherche encore : soit ils faisaient la grâce mat soit ils étaient à la messe !!
Notre objectif était d’être régulier et de peaufiner la préparation. Mission accomplie, maintenant dernière ligne droite avant le 5 novembre avec dans 2 semaines un petit tour au Run in Reims.

semi-Marathon de Sélestat
semi-Marathon de Sélestat

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 07:48
Run in Lyon Semi Marathon. Récit Grégory W.

J'avais noté depuis plusieurs semaines cette course organisée par ASO pour trois raisons. La première ma société participait à l'événement, la deuxième je ne connaissais pas bien Lyon et la troisième je cherchais un objectif pour cette rentrée, passer sous les 1h20 sur semi.

Nous voilà arrivés la veille sous un déluge qui ne présageait rien de bon pour le lendemain... parapluies et bottes pour récupérer le dossard en hypercentre de Lyon ☹️.

Le concept est simple 3 distances, marathon, semi-marathon et 10km. Les départs du marathon et du semi sont communs, la séparation se fera au niveau du tunnel. Départ à 8h30 pour le marathon et le semi pour quelques 16000 coureurs. Le départ du 10 est à 11h30 pour les 17500 participants.

Nous voilà donc rendu à quelques minutes du départ sous un ciel Clément, je rejoins mon sas avec mon tee-shirt jetable (merci benjamin 😉) qui me permet de rester au chaud avant le départ. Sur la ligne je retrouve quelques visages connus en lorraine.

Le départ est donné c'est parti vite. Le parcours est roulant sur les quais de la Saône, on trouve tout de même une belle bosse juste après le panneau 10 kms que je passe en 36min15sec. L'originalité du parcours est le passage dans le tube de La Croix Rousse. La fin du parcours est plus sympa, avec un passage devant l'hôtel de ville et dans les belles rues commerçantes de Lyon.

Au final 1h17min15, 43ème/11164 objectif atteint j'améliore mon temps de 5min41. L'entraînement a payé 👍.




 

Run in Lyon Semi Marathon. Récit Grégory W.

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 07:33
3 coureurs pour 2 podium !!!
3 coureurs pour 2 podium !!!

3 coureurs pour 2 podium !!!

Récit Izabel :

Pour sa sixième année d'existence, il y avait de l'affluence aux foulées de l'embanie. Le soleil y était présent permettant ainsi de faire un pique-nique familial puis une petite sieste avant l'échauffement :-).

Sur la course des AS féminines, parcours de 7 160 m, j'étais la seule bleue. Malgré une petite distance, je trouve ce parcours difficile avec ses 4 bosses. Malgré tout, je termine 5ème sur 175 participantes, 1ère M1 en 32'14.

En ce qui concerne les hommes, le parcours est de 9 230 m. Parmi les 343 participants masculins, figuraient Alain MARCHAL et Robert MARIE, toujours aussi vaillant et charmant.

Alain se classe 218 ème en 46'59 et Robert 243 ème en 48'20.

Sur la marche populaire, 2 050 m, Odile MONDESIR et Raphaël GALANTE ont représenté notre club parmi les 98 participants. Raphaël se classe 15ème en 10'48 et Odile 17ème en 11'31.

Iza La force tranquille !!!

Iza La force tranquille !!!

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 09:03
les 4 bleus à Entrange.

les 4 bleus à Entrange.

Trail de 24,5 Km et 720 D+

Résumé de Sandrine W.

Comme à chaque fois que je fais une course un dimanche je râle de devoir me lever surtout quand on fait la fête le samedi soir 😪

Dom, lui est toujours motivé...il m'épuise. .lol

Après le trajet (où j ai prolongé ma nuit hihi ) nous arrivons à Entrange . 

La bas on retrouve Laurent et Christophe, on déconne un peu..et hop départ pour 24 km en mode sortie longue pour nous en vue de notre prépa marathon. Un super parcours que nous referons sûrement l'an prochain.

 

Une corde, c'est Hazelle.

Une corde, c'est Hazelle.

Résumé de Laurent B

Un p’tit trail comme on les aime ! C’est leur deuxième, ils nous font penser un peu à l’ACGV avec son premier trail de Hazelle.

Christophe G qui me conduit,  a pensé à tout, un croissant m’attend dans la voiture Coool.

La logistique du trail est très bien bordée, gymnase chaud, accueil café et gâteaux, des bénévoles très sympas.

Nous sommes 250 au départ du 24.km  Un parcours très roulant que le premier va boucler en 1H42 et 14.4 km/h de moyenne ! De beaux singles sur les hauteurs d’Entrange  avec une lumière magnifique à travers le brouillard qui se lève et laisse la place à un grand ciel bleu.

 

une lumière magnifique !!

une lumière magnifique !!

Dom en ombre chinoise !!!

Dom en ombre chinoise !!!

La course se gère facilement sans grande difficulté, mis à part un caillou qui a traversé devant Toph et qui a percuté sa malléole. Mais pas de souci de ce côté-là, dès l’après midi c’était glace et électrodes, il va nous revenir en pleine forme. Mais vous avouerez que c’est anormal de laisser les cailloux en liberté.

 A l’arrivée comme d’hab, une tite binouze avec Toph en guise de réhydratation !

Comme Sandrine A REFAIRE l’an prochain.

Résultats

225 CABLÉ Dominique   03:05:46              26V2 M  7,91 km/h

224  WARION Sandrine 03:05:46             15V1 F  7,91 km/h

159 GALLIMARD Christophe 02:39:40     18V2 M  9,21 km/h

69 BÉGLÉ Laurent            02:19:06              8V2 M  10,57 km/h

pas simple cette descente !!!
pas simple cette descente !!!

pas simple cette descente !!!

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 10:23
Annabelle la blonde attitude.!!!!!

Annabelle la blonde attitude.!!!!!

Voici le résumé de mon 10km le lion de Belfort:

Belfort plus de 2 heures de route ! Mais pourquoi je vais courir là-bas ? Simplement parce que ma meilleure amie n’habite pas loin et que j’en profite pour aller faire un petit run avec elle et son mari.

Me voilà partie de si bon matin (bon j’avais dormi la veille chez mes amis 😜) le parcours ayant été avancé au matin cause grosse chaleur depuis des années les après-midis. Cool très bon temps pour courir !

Arrivée sur Montbéliard pour laisser la voiture, j’arrive à la navette avec 1h d’avance pour aller jusqu’au départ sachant qu’il y a environ 1/4h maxi de route ! Tranquille j’ai le temps !!! Mais quand j’arrive à cette navette pfiouuuu il y avait un monde dingue ....entre les départs du 10 et ceux du semi (environ 3600 participants sur les 2 courses) bref le vrai cafouillage !!! Je monte dans le bus 1/2 heure après et j’arrive à 9h25 pour un départ à 9h30 sachant qu’il fallait que je fasse encore 800m avant la ligne de départ et qu’un petit pipi s’imposait !!! Bah voilà petit échauffement en trombe 😂

Bref je vous laisse imaginer la suite ...je suis arrivée en retard au départ je suis passée à côté de l’arche pensant que le départ était plus loin et Oui la vraie blonde 🤦️ je demande à quelqu’un où était le départ il me dit bah derrière vous  ...aïe j’avais déjà fait 200 m je retourne pour biper mon dossard et je repars  ...j’avais au moins 500 m de retard sur les derniers !!!! J’étais sur le point de ne pas y aller et puis je me suis dit tu n’as pas fait tout ça pour rien et là je commence à remonter je ne sais pas combien de personnes...ma tante qui est du coin était au 1er ravitaillement était étonnée que j’étais assez loin...évidemment mais la blonde a de la ressource et remonte tout doucement au classement pour arriver en 53’ (699/1461) en temps réel et en officiel 56’ !!! En temps officiel mon classement aurait été 511ème !!!

Voilà ce fût tout de même une belle journée certes un peu chaotique au départ, un vrai sketch mais de bons souvenirs et j’ai quand même gagné 3’ par rapport à l’année dernière donc contente 💪👍

Bisous bonne soirée

Annabelle

10km le lion de Belfort par Annabelle.

Voilà ce fût tout de même une belle journée certes un peu chaotique au départ, un vrai sketch mais de bons souvenirs et j’ai quand même gagné 3’ par rapport à l’année dernière donc contente 💪👍

Bisous
Annabelle

Annabelle et sa meilleure amie Muriel.

Annabelle et sa meilleure amie Muriel.

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 19:55
Saint Dié teinté de bleus !!!!!!!!

Saint Dié teinté de bleus !!!!!!!!

Récit coath Bernard.

Pour sa première en terre déodatienne, ACGV a été omniprésente que ça soit sur les courses mais aussi sur les concours.
En effet, peu de clubs ont fait le déplacement pour cette compétition de début de saison pourtant intéressante pour reprendre des marques en douceur sur le tartan.
C'est ainsi que les bleus se sont de nouveau fait remarqué par leur bonne humeur communicative, les épreuves collectives des relais a largement contribué à cette efferversence bleue.
Petite apparté, Saint Dié a une saveur particulière pour moi, c'est en effet sur cette piste que j'ai découvert les joies de l'athlétisme, à chaque fois que je retourne à cet endroit, des flashblack me reviennent à l'esprit.

A peine le temps de poser les affaires, qu'il est déjà temps de se mettre en tenue de combat.
Fabrice, à la hauteur, améliore son propre record du club (plein air) avec un saut à 1m50, il s'y est repris à deux fois, mais c'est passé. Malgré son ultra trail de la semaine passée, Fab n'a rien perdu de sa détente et élasticité musculaire!
Au Javelot Femmes, Béné est la seule à concourrir, à tel point qu'en l'absence d'officiels, son concours est menacé d'être annulé !
Après une discussion avec le juge arbitre de la compétition, le concours est finalement maintenu, il m'inscrit en tant qu'officiel et c'est finalement Philippe (en cours de formation pour son examen d'officiel cette saison) qui prendra ma place pour juger le concours de Béné.
Béné démarre timidement son concours,ne parvenant pas à dépasser les 15m et c'est finalement sur le 5ème jet qu'elle atteindra les 16m (mesuré à 16m32). Ce n'est pas son record, mais Béné en sort contente, d'autant plus qu'elle avait pas mal de supporters bleus pour l'encourager !
Au concours de la longueur, Margot s'empare du record du club en sautant à 4m06 sans entraînement depuis bien longtemps ! Assez loin de son record personnel qui se situe à 4m40... Ce qui laisse envisager de très belle chose pour la saison à venir !
Pour le premier relais de la journée, ce sont les bleues qui ouvrent le bal sur le 4 * 100 F...Elles battent le record du club établi au 2nd tour des interclubs en mai dernier.
Dynamité par notre jeune recrue, Margot, l'équipe s'est bien accrochée aux deux équipes jeunes présentes : deux équipes jeunes du club local de ACHM.
Béné continue l'accélération, mais se voit un peu "rentrer dedans" à son départ par notre talentueuse et fougueuse sprinteuse...
Annabelle continue sur le même tempo et c'est Virginie pour qui, c'est une grande première, fini le travail avec brio. Avec les encouragements ici et là, un doux parfum de l'ambiance des interclubs de mai dernier pouvait se faire sentir...64"41 nouveau du record du club pour le 4 * 100 féminin !
Les garçons n'auront pas la même opposition, puisque c'est seul, que l'équipe bleu prenait part à ce relais. Dans ces conditions, difficile de se battre et d'établir un nouveau record du club.
Mais Matthieu, Damien, Théo et Philippe ont mis un point d'honneur à courir à fond ce relais même sans opposition en face. Bien !
A peine le temps de se remettre des émotions, qu'on remet le couvert avec le relais 4 * 400 où nos bleues et bleus vont courir ensemble.
Les jurys ont décidé de regrouper les filles et les hommes du fait de la faible affluence sur ce relais.
Honneur aux dames, Béné réussit un bon 400 chronométré en 1'13, bien en jambe, régulière Béné place idéalement ses copines de course sur orbitre et accessoirement sur des bonnes bases pour un éventuel record du club !
Elle transmet le témoin à Céline, qui à court d'entraînement réalise tout de même 1'23, c'est pas mal du tout! Elle réalise une bonne entame jusqu'au 250 puis les 150 derniers raisonne plus en lactique, mais ça reste tout de même une bonne perf.
Annabelle reprend le relais et part tambour battant, elle veut éviter les sensations qu'elle avait eu aux interclubs au 1er tour, mais elle prend part à un départ vite mais mesuré.
1'18 à l'arrivée ! Top ! Enfin Virginie qui craignait cette course, réalise une très belle course en réussisant un chrono de 1'31 pour son premier 400 en mode compétition. 5'25 à l'arrivée.
Matthieu a passé une après midi parfaite, bien en jambe sur le tartan déodatien, Matthieu réalise 61" sur 400m, de quoi nourrir des ambitions pour l'un de ses principales objectifs de la saison : battre ses records sur 400m que ça soit en salle ou en plein air !
Damien est le deuxième bleu à s'élancer, il maintien une bonne accélération progressive jusqu'au 250-270m puis complètement lactique, Damien connaît une fin de course difficile mais s'accroche pour passer le relais à Fab notre champion sacré.
Rien ne lui fait peur à présent, il court comme un lapin et boucle son tour de piste en 64" soit à deux petites secondes de son RP !
Dernier relayeur, Théo découvre la piste en compétition...Il a une belle marge de progression, courant son 400 de façon irrégulière et finissant relativement frais à l'arrivée de son 400, Théo a les armes pour faire bien mieux.
1'15 pour ce dernier qui conclut une belle prestation collective en 4'28.
Matthieu enchaîne avec le concours de la longueur où il s'empare du record du club avec un saut au deuxième essai à 4m58. Matthieu aimerait approcher les 5m et battre ainsi son record personnel, il n'y parviendra mais il est satisfait de son concours.
Il enchaîne avec le 110m Haies, même si il commence à être "carbo", il fini pas loin de son record personnel en franchissant la ligne en 20"19.
Grosse surprise à la lecture des résultats du concours du poids Femmes ! Conversion? Céline a lancé avec un poids de 5 kgs ! Elle explose son record personnel et le record du club détenu par Rose en lançant son engin à 7m13!!! Je ne sais pas si il y a erreur, mais si c'est vrai... Un grand bravo !
Le concours du Javelot H était attendu, on savait que le record du club allait tombé et qu'il y allait avoir match entre deux bleus : Sylvain et Matthieu.
Matthieu pour son premier essai réalise 24m31, Sylvain fait 23m50! Le ton est donné ! Ils réalisent tous les deux une perfomance bien au dessus du record du club dès le premier essai !
Matthieu continue et va améliorer sa marque à chaque jet : 27m50, 28m01...Il est tout proche de son record personnel...Pendant ce temps, Sylvain enchaîne les essais et n'améliore pas sa première marque. Matthieu semble avoir pris une option pour le record du club.
Il est temps pour Matthieu de rejoindre le relais 4 * 200 TCM qui est imminent. Le juge arbitre annonce qu'on attendra pas ceux qui vont courir le relais, tampis pour eux !
Le starter du 4 * 200 traîne un peu, Margot souflle à Matthieu : "Vas-y, vas faire ton lancer, on est pas encore parti!"
Matthieu fonce, lance ...Et record personnel !!! 30m53 !!! Matthieu explose de joie, et rejoint son start tout excité de son lancer!
Malgré deux autres tentatives mesurés, Sylvain n'améliore pas sa première marque. Il devient ceci dit, le deuxième performeur du club au Javelot.
Dans le même temps, Théo jeune cadet du club, réalise un beau concours en lançant son Javelot (700 grammes au lieu de 800 pour la catégorie adultes) à 21m04 !
Je suis aussi de la partie, mais je ne parviens pas à trouver la dynamique du 2nd tour des interclubs où j'avais réalisé mon record perso (13m10). 11m91 au 4ème essai sera ma meilleure marque !
Retour aux courses avec le relais 4 * 200...
Les filles réalisent une bonne course contre une jeune équipe concurrente : Margot comme sur le relais 4 X 100 lançe le relais avec brio elle est au coude à coude avec la jeune de ACHM, elle passe le témoin à Céline qui réalise une bonne course en se faisant violence pour ne pas céder trop de terrain sur sa jeune adversaire, Annabelle est la troisième relayeuse, elle part bien, mais l'écart est déjà fait avec les jeunes relayeuses.
Qu'importe, c'est la première fois que ACGV aligne une équipe sur le 4 X 200 plein air ! Les filles sont donc les pionières sur ce relais !
C'est Virginie qui comme tous les autres relais, fini le travail de ses copines. Elle accélère bien, la foulée se transforme, métamorphose en sprinteuse !
Les filles réalisent 2'21''07 pour leur premier relais 4 X 200 ! Super !
Les garçons se retrouve aussi opposé à l'équipe de A2M, une jeune équipe de sprinteur talentueuse. Très vite, les messins sont intouchable, mais l'équipe de Matthieu en véritable état de grâce va réussir une belle performance collective en réalisant 1'58"62 soit l'équivalent de moins de 30" par 200!
Matthieu réalise une bonne entame, il passe le témoin à Théo qui continue le boulot, les garçons sont bien concentré...Damien récupère le relais, il est chaud comme la braise, il continue l'entreprise gondrevilloise ! Philippe, dernier relayeur est acclamé par les supporteurs bleus. Première référence plein air pour les garçons. Bravo !


 

Seul à concourrir sur le disque qui est une première pour moi, je n'arrivais pas à prendre mes marques et à propulser l'engin au delà des 10m... 8m14 au final, je fais l'impasse sur mes 3 derniers essais.
Sylvain qui concourt le relais ne prendra pas part au concours, impressionné aussi par les concurrents qui jetaient leur engin au delà des 30m!!!
Quant à Théo, inscrit, il ne figurait pas sur la liste des engagés !!! Bizzare...
Au concours du Poids, Philippe réalise une bonne performance de rentrée : 6m38. C'est ce qu'il fait d'habitude. Philippe est un peu déçu, mais c'est une bonne reprise quand même.
Ultime épreuve : le relais MEDLAY !
Tout comme le relais 4 * 400, bleues et bleus se retrouvent ensemble dans la même course !
Relais particulier puisque chaque distance est différente : 400m,800m,1200m,1600m.
Annabelle est la première à s'élancer sur le 1200m... Annabelle souffre, la fatigue et le lactique commence bien à se faire sentir, elle réalise quand même 5'17 sur 1200m soit 4'17 au km quand même !
Au 400m, Margot a beaucoup cogité et eu peur, une entame timide, puis Margot a réalisé qu'elle était en mode footing et a accéléré encore et encore...1'40 à l'arrivée. En courrant de façon régulière, elle aurait pu au moins gagner 10" facile !
Au 800m, Céline est bien partie ! Mais tout comme Annabelle, la fatigue se fait ressentir, ainsi que le manque d'entraînement... Mais 3'24 quand même à l'arrivée (sur les bases de 4'15 au km).
Enfin Béné fini en beauté le travail en maintenant pendant un moment Matthieu à distance : 6'39 au 1600m soit 4'10 au km ! 17'02"52 première marque pour les filles, pour le club sur cette épreuve !
Les garçons font une bonne course aussi, Damien a longtemps lutté au bord de la rupture, il conclu sa course en 4'43 sur 1200 soit 3'56 au km.
Fab, est un peu aussi émoussé, il termine son 400 en 1'08, il a fait le job. Sylvain, pour qui la piste est aussi une découverte réalise 2'55 sur 800m, pas mal pour quelqu'un qui est en pleine préparation du marathon de Metz!
Enfin, Matthieu clôture en beauté cette performance collectif et SA merveilleuse journée à titre individuelle, en réalisant 6'03 sur 1600m soit 3'47 au km...
Une superbe après midi avec les bleus clôturé par une jolie photo et notre cri (on est tous des ....!!!!!) A....CC....GGGGG.......VVVVVVVVVVVV !
Bravo à toutes et tous et rendez vous dans 15 jours pour le meeting sur la piste de Dampicourt en Belgique !
Un grand merci aux officiels : Raphael, Damien qui a le privilège d'arbitrer le 4ème des derniers championnats du monde à Londres, Fabrice et Philippe (en cours).
Merci aux supportrices (et photographe) Pierrine (et son chéri), Malou, Coco et son mari.

PHOTOS DIVERS
PHOTOS DIVERS
PHOTOS DIVERS
PHOTOS DIVERS
PHOTOS DIVERS
PHOTOS DIVERS
PHOTOS DIVERS
PHOTOS DIVERS
PHOTOS DIVERS
PHOTOS DIVERS

PHOTOS DIVERS

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 18:38
Clément et son beau maillot !!

Clément et son beau maillot !!

Championnats de France de trail court - 30km
 
Ce dimanche avaient lieu les championnats de France de trail 2017.
Qualifié depuis l'Infernal 2016, je ne pouvais pas manquer cet événement à Gérardmer.
 
Départ donc pour 31 km et 1700 m D+.
Ça caille grave au bord du lac (7 degrés). Quelques mots échangés avec JP
venu en spectateur et hop le départ est donné.
Dès le début ça fait peur : ça cavale très vite devant. Je choisis de partir prudemment
pour éviter d'exploser par la suite sur un parcours dont le profil a l'air vraiment costaud.
Au 3e km, on a droit à un kilomètre vertical (300mD+/1km) sous les télésièges
de la piste du Tétras (les connaisseurs apprécieront).
Ça dégomme bien les guiboles mais ça passe sans y laisser trop de force.
 
ça brule les cuisses !!!

ça brule les cuisses !!!

Sur les hauteurs, on frôle les 3 degrés et le soleil a disparu. Il fait limite froid.
Le parcours est terriblement technique, et pour couronner le tout
certains singles se sont transformés en ruisseaux et les chemins ont été labourés
par le passage des coureurs du 60km de la veille.
Sur certaines portions, on ne court pas, on sautille plutôt entre les pierres
et les racines à moitié enfouies sous la flotte.
Sur d'autres on n’aperçoit même plus ses pieds dans la boue...
Ça va être difficile de descendre sous les 4h, temps que je m’étais fixé...
 
Le tracé est à la hauteur de l'événement, certains points de vue sont tout simplement
magnifiques.

 

attention au vertige, mais c'est beau !!!

attention au vertige, mais c'est beau !!!

Je choisis d’accélérer une première fois dans la grosse montée après le ravitaillement
de Longemer au 19e km, puis dans les derniers kilomètres en redescendant vers l'arrivée,
ce qui me permet de grappiller quelque places. 
 
Résultat 4h10 d'effort pour une 288e place/465 au scratch, 109e dans ma catégorie.
Déçu de mon temps, mais ravi d'avoir pu côtoyer les meilleurs traileurs français.
Championnats de France de trail court - 30km
Championnats de France de trail court - 30km
Championnats de France de trail court - 30km
Championnats de France de trail court - 30km
Championnats de France de trail court - 30km
Championnats de France de trail court - 30km
Championnats de France de trail court - 30km
Championnats de France de trail court - 30km
Championnats de France de trail court - 30km
Championnats de France de trail court - 30km
Championnats de France de trail court - 30km
Championnats de France de trail court - 30km
Championnats de France de trail court - 30km

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 07:31
3 bleus pour 2 podiums !! Avec les amis de la famille.

3 bleus pour 2 podiums !! Avec les amis de la famille.

Fabienne de retour !!!! Cool !!!!!

Fabienne de retour !!!! Cool !!!!!

Récit Alain G:
voici un petit cr de la 37ème course des vendanges à Pagny sur Moselle
Nous sommes trois bleus au départ , Robert MARIE habitué de cette épreuve, Fabienne et moi pour qui c'est une première.
Nous prenons le départ de ce 15 km à 10h15 dans une fraîcheur bien présente.
Le parcours commence tout en douceur  par 7.5 km d 'une interminable  montée, de plus en plus prononcée sur des chemins forestiers  , somme toute bien agréables.
Enfin un peu de plat et de macadam, juste le temps de reprendre un peu de souffle et d’enchaîner des faux plats montant en sous bois jusqu'au 12 et demi.
ensuite descente assez abrupte jusqu'à environ 1 km de l'arrivée, la fin du parcours se fait en ville .
à l'arrivée, chaque coureur à le choix entre t-shirt, accessoire textile , ou une bouteille de vin blanc des vignes de Pagny, course des vendanges oblige.
Un finish trés serré chez les filles , 4 arrivées en moins d'une minute.
Ci joint une photo des podiums de Robert ( premier V4), et Fabienne (2ème V1)
 
37ème course des vendanges à Pagny sur Moselle
37ème course des vendanges à Pagny sur Moselle
37ème course des vendanges à Pagny sur Moselle
37ème course des vendanges à Pagny sur Moselle
37ème course des vendanges à Pagny sur Moselle
37ème course des vendanges à Pagny sur Moselle
37ème course des vendanges à Pagny sur Moselle

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 10:25
L'INFERNAL TRAIL.
Fab, Jean-Luc et Lolo tout sourire !!!!!

Fab, Jean-Luc et Lolo tout sourire !!!!!

RECIT FAB:

Il est 6h03 en ce samedi 9 septembre, alors que la pluie redouble d’intensité et que le briefing d’avant course vient d’être effectué, l’instant tant attendu que redouté s’annonce. Les baffles de la structure d’arrivée font monter la pression  au travers de «  March of the templars » .

.je, ils, nous ne pouvons plus renoncer, le décompte est lancé, le coup de sifflet retenti, c’est parti … enfin, presque soulagé. Il faut dire que l’avant course est toujours un moment délicat à gérer. La séance de sophrologie offerte la veille par les organisateurs nous avait permis  d’appréhender un peu mieux ce moment. Le repas pris avec Jean Luc V et un ami du CAN nous permet de faire un dernier point sur les différents  matériels à emporter. Quant à  la nuit, malgré  les circonstances, elle s’était plutôt bien passée  quoique un peu à l’étroit dans ma Clio !!! Réveillé vers 4 h par le bruit de la pluie sur les vitres de la voiture, je me dis qu’il va falloir être costaud mentalement face au défi qui s’annonce, un petit déjeuner copieux précédé par un contrôle urinaire et sanguin en vue d’une étude  sur  l’évaluation du risque rénal en ultra trail et nous voilà face à l’inconnu. Emmitouflé dans nos tenues de traileurs, je n’ai même pas l’occasion de saluer Jean Luc V au départ.

L'INFERNAL TRAIL.

9h19 : km 20.6, 1er ravito, tout va bien (encore heureux), rien de particulier. Le rythme est bon. La montée qui s’annonce vers le Haut du Tôt, lieu du 2ème  ravito sera un premier juge de paix.

10h58 : km 30.2, 2ème ravito, le 1er écueil a été plutôt bien gérer, la remontada est en marche, nous passons de la 124ème place à la 96ème mais cela est bien anecdotique si ce n’est que nous soyons un  peu  surpris par certains traileurs déjà en difficulté à ce moment - là de l’épreuve.  La 1ère barrière horaire est passée sans encombre, une bonne soupe me  réchauffe et l’immense bienveillance des bénévoles à  notre égard  nous fait extrêmement  plaisir.

13h33 : km 45.3, le 1er tiers du trail est passé, cela est- il sensé nous rassurer, rien n’est moins sûr… Le rituel du ravito s’installe, soupe, gruyère, pain, saucisson, un vrai franchouillard …

14h37 : km 51.6, après avoir subi une grosse averse dans les rues de Cornimont, nous sommes bipper par un couple d’amis traileurs bénévoles sur cette course, quelques échanges et encouragements et nous voilà reparti vers la base de vie de l’Ermitage Frère Joseph. C’est  en haut nous disent- ils.

16h27 : km58.3, effectivement c’était en haut, quasi 2h pour faire à peine 7km, pfiouuu comme dirait certaine.... La 2ème barrière horaire est franchie, sauf imprévu, cela devrait le faire mais le chemin est encore long, très long. Nous profitons de l’endroit pour se changer, en effet, cette structure est une base ou l’on peut, si on le désire, se laver, se faire masser. Requinqué par un gros plat de pâtes à la sauce tomate et quelques autres victuailles, notre enthousiasme est vite refroidi par le mur qui nous attend, la montée d’une piste noire du Ventron, rien que ça ,200D+ dans les mollets !!!Nous arrivons au point culminant de ce trail à quasi 1100m d’altitude. Cela ne s’appelle pas l’Infernal pour rien. C’est à ce point- là que nous rejoignons le parcours du 200. J’en profite pour consulter mon portable et je suis agréablement surpris d’y apprendre que JP et d’autres nous suivent à la trace via l’application livetrail et les différents  messages d’encouragements me font chaud au cœur.

18h37 : km 70.7, l’effet euphorisant du soutien des potos a fait son effet, quasi  6km/h depuis la base de vie. Le moral est au beau fixe, les jambes répondent bien, la pluie nous laisse un peu de répit. Profitons- en !!!

21h26 : km 84.8, nous venons de passer les 2 tiers de course. Mon esprit ne sait que penser face à cette nouvelle. Un rapide calcul m’indique qu’il me reste encore au moins … 8h de course …

 

j’essaie de me rassurer en me disant  le plus dur est passé mais ma lucidité me fait craindre le pire sachant ce qui nous attend. En effet, l’Infernal emprunte une partie du trail du Tumulus, la montée du Reherrey, trail que j’ai déjà effectué à plusieurs reprise dont 2 fois avec  Clem B. Paradoxalement, la montée est bien gérer et l’aventure continue.

00h41 : km 96.2, tiens, on est dimanche, ma montre m’a lâchée, ma frontale fait des siennes, la pluie redouble, le terrain est très gras, j’ai froid et il me reste 25 km soit au bas mot 6h, en effet, l’allure a fortement chuté ,3.5km/h .Ca cogite fort, le mental est touché, j’en ai plein le c.l, je doute fortement, bref, gros coup de moins bien , mon inexpérience de ce type d’effort va-t-elle m’être fatale ???  Que nenni, bousculé psychologiquement par un bénévole « tu vas pas lâcher maintenant, y’a plus que 700mD+jusqu’à l’arrivée qui sont bien reparti sur tout le reste du parcours, pose toi 15mn, prend ta couverture de survie, mets- toi dedans, je t’apporte une soupe, des pâtes, et ça va repartir ». Ces paroles, bien que directives, me font un bien fou, elles me  permettent  d’aller au-delà de mes capacités psychiques.

3h05 : km106.5, dernier ravito, j’ai sommeil, il faut que je dorme, mes paupières sont lourdes, les derniers km ont été effectués de manière lobotomisé. Il faut que je me pose ; assis, en appui sur mes bâtons, une micro sieste de 5mn me permet de me régénérer, une soupe, un petit café,  et nous voilà reparti, il reste 15km, à ce jour, cela a été les 15km les plus long à effectuer…

6h52 : cette dernière partie  a été très compliqués, nous empruntons le même parcours que le 200 et 60, ce qui veut  dire qu’environ 500 coureurs sont déjà passé par le même chemin, je vous laisse imaginer l’’état du parcours, ça glisse, les appuis se dérobent .Jusqu’au bout, il n’y aura pas de répit mais  ça y est, cette pu..in de ligne, tant attendue, est en vue .J’aperçois Jean Luc V et je comprends qu’il n’a pas pu rallié l’arrivée en tant que coureur. Grâce au suivi de JP, je savais qu’il était en tête de sa catégorie sur la 1ère partie du parcours. Ayant des difficultés à s’alimenter et n’ayant plus rien à se (nous) prouver, il a sagement pris la décision stopper  cet infernal à la base de vie du Frère Joseph.

 

arrivée de Fab sur le 120km de l'infernal.

6h53 : km 121.5, 24h50 plus tard, c’est fait, j’ai franchi l’arche d’arrivée,  j’ai ma médaille et ma belle veste de FINISHER, je suis un VRAI ultratraileur. "71ème en 24h50mn10s" Pas d’émotion particulière, mais, content  d’en avoir fini. Un passage à l’équipe médicale pour me soumettre, à nouveau, à un prélèvement urinaire et sanguin en vue de l’étude, une bonne douche et me voilà prêt à encourager lolo qui va s’aligner sur le 30km.

au bout du courage, la veste tant désirée !!

au bout du courage, la veste tant désirée !!

Voici le résumé de Lolo (il est proportionnel à la distance :

Dès l’arrivée la pression monte …..Une organisation grandiose avec une aire d’arrivée digne des grandes courses ! Je suis prêt pour mon 3ème trial de 30 km ! Oui oui petite carrière de traileur débutée cette année.

Tout d’abord un café avec les pros du 120 km Fab et Jean Luc, frais comme des gardons, rien que d’entendre leur « après course » cela me booste, bravo les gars. Sur leur conseil je me place devant la raquette de départ pour prendre la première montée et éviter les bouchons. Ensuite y’a plus qu’à dérouler et s’adapter avec une course magnifique, des décors splendides, des singles roulants, bref une belle course.

A l’arrivée, une surprise, Fab a décidé de m’attendre, qu’à cela ne tienne je ne boirai pas ma bière tout seul et zou j’accélère et j’en grille deux avant l’arrivée.

133/622 V2 H 14/61 03:43:38 à 01:11:49 du premier

 

 

arrivée de Lolo sur le 33km de l'infernal

Quel bilan tirer de cette épreuve, même si ce terme semble galvauder, cela est bien une belle aventure humaine, si lors de ce résumé, j’emploie le nous, ce n’est par hasard. Je dois une fière chandelle à mon acolyte du jour, mon pote Jean Jacques alias JJ sans qui, je n’aurais pas été au bout .Présent à chaque instant, d’une régularité de métronome, il s’est toujours mis à mon rythme sans jamais rechigner. Merci encore pour ton dévouement, ton sacerdoce.

Merci aussi à tous ceux qui m’ont encouragé, à tous les traileurs confirmés du club qui, lors d’échanges, de conversations, distillent leurs petits trucs, leur expérience, .fort bien utile.

Enfin, énorme coup de chapeau à l’organisation, un balisage tip top, des ravitos extrêmement bien achalandés, des bénévoles à notre service, quelques soit le lieu où l’horaire, et toujours enthousiastes, grand merci à eux pour leur soutien indéfectible.

RDV l’année prochaine sur le 2.........  #jeracontemalife !!!!!

Parlons des autres bleus qui ont participé à cette épreuve.

Sur le 120km Jean-Luc en délicatesse avec la nourriture stop au 60ème km faute de carburant.

« Je pense maintenant que les distances plus courtes seront ma tasse de thé  »

Sur le 60km 2 couples.

Sabine et Jean-Luc Desreumaux terminent main dans la main en 11h41mn42s aux 212 et 213ème places/338 arrivants. Ils sont fous de trail, et le prouvent encore une fois.

Sabine et Jean-Luc D arrivée sur le 60km c'est le 3ème binôme sur la vidéo.

Le 2ème binôme, c'est Philippe Etienne qui accompagnait pour son 1er ultra sa fille Vanessa.

Bravo, ils terminent en 14h14mn54s aux 317 et 318ème position.Une première réussie !!!

 

Arrivée de philou et de sa fille sur le 60km. Sous le déluge !!!

A noter, l'arrêt au 30ème km de Dominique Cablé, le corps meurtri avant le départ par 15 jours de vendange.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE L'ACGV
  • : ASSOCIATION DES COUREURS DE GONDREVILLE
  • Contact

STATISTIQUES

HIER: 50

TOTAL : 145584

ICI STATS TOTAL

ENTRAINEMENT

TOUS LES MARDIS, MERCREDIS, JEUDIS

A PARTIR DE 18H00 AU STADE DE L'AVENIR.

DIMANCHE SORTIE COLLECTIVE 9h30 DEVANT LE STADE.

PROGRAMME COACH BERNARD JUIN 2019

 

RECORDS ACGV