Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 08:51
Didier et Marie !!!!

Didier et Marie !!!!

Récit Didier Léger :

Un point commun entre les crossmans et les traileurs pour leurs courses et bien la pluie........pour tout le monde.

 Pour ma part, participation au trail de la transfrontalière à Villerupt.

Je décide de faire cette course avec Marie, la gagnante du trail de Hazelle 2017. 

73 participants au départ du 22 kms avec 350 mètres de D+ Le départ devait avoir lieu sous une arche, mais le temps en a décidé autrement. Briefing avant la course et départ depuis le Hall de la mairie. Des trombes d'eau nous attendent, malgré tout, nous partons. Après deux ou trois kilomètres, enfin du répit pour la météo, mais le froid prend la suite accompagnée du vent. Nous traversons une ancienne zone industrielle, les hauts fournaux sont toujours là, mais autour, des immeubles modernes, le contraste architectural est saisissant mais génial, à voir en touriste. En revanche, le parcours est ennuyant, plat et monotone, en principe c'est un trail. Nous allons être servis dans la deuxième partie du parcours, le D+ nous attend, Marie à un peu les jambes lourdes, la veille elle a participé à un trail de nuit de 12 kms. Les premiers chemins boueux et comblés de mares d'eau nous font rappeler que nous sommes sur un trail. Quelques montées gentilles, et des descentes avec une bonne gamelle en prime, recto-verso. Nous passons dans un tunnel, nous ne voyons pas ou nous mettons les pieds, le tout sur 400 mètres environ. Les derniers kilomètres se font à un bon rythme. Nous franchissons la ligne d'arrivée en 02H16. Pas de douche, je me change dans les toilettes, Organisé pour la deuxième fois, un trail moyen au point de vue organisation, un parcours mi-urbain, mi-chemins.

 

A l'arrivée !!!

A l'arrivée !!!

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 17:16
Photo de la goniche !!!!

Photo de la goniche !!!!

 compte-rendu du cross par Bénédicte (je n'ai pas de photo) :
 
Après l'excitation des jours précédant le cross, retour à la réalité implacable. Le matin, je regarde par la fenêtre les chaises du salon de jardin voler, les arbres se pencher et la pluie fouetter les vitres. "Hi hi!  Ca va être drôle!". La naïveté ne se perd pas avec l'âge, on garde notre âme d'enfant, c'est bon signe...Comment s'habiller? en court? long? Je bourre deux sacs pour avoir le choix sur place. Soudainement, la magie n'opère plus : "ah.... ça va peut-être être difficile quand même....". Arrivée bien avant l'heure, je tarde pourtant à m'échauffer. La course démarre dans 10 minutes : toujours pas d'éducatifs! Mais t'attends quoi?? Je les fais sur place pendant que coach Bernard me donne les consignes de course : partir à 98% du sprint pour se placer puis garder le rythme pour accrocher des filles juste devant. Et coûte que coûte, dit-il, sprinter à l'amorce de la descente jusqu'à l'arrivée. Oh la la.... Oui Bernard, mais en fonction de mes possibles.
Très contente de retrouver Fabienne G., on se place sur la ligne avec un bon peloton d'une quarantaine de filles (d'espoir à master). J'ai finalement opté pour le trois-quart, un manches longues + le tee  shirt du club bien sûr, bonnet, tour de cou, et j'enlève mes gants que je balance à mon cher et tendre à une centaine de mètres après le départ, donné très rapidement. C'est parti! Je cours en suivant les consignes du coach qui me dit que c'est très bien. Youpi : voilà la fosse pleine de boue! Oui, mais.... il faut la remonter mémère.. Un peu lourde à soulever la bête! Je pense faire une bonne première moitié de course, mais je suis souvent en déséquilibre dans les parties herbeuses/boueuses. En principe, j'aime la régularité, donc c'est un peu compliqué pour moi à trouver une respiration stable. Deuxième moitié : une concurrente me passe et je ne réussis pas à l'accrocher. Est-ce que j'essaie vraiment? Je ne sais pas. Si le cross avait fait 3000 m, c'était tout bon. Malheureusement, il en fait 4600m (une rigolade pour les trailers....). Bernard n'est plus dans les félicitations.... il veut que je raccroche les filles devant, je dois faire l'effort maintenant. Mais non, les cuisses n'y vont pas. Le sprint final n'est pas au rendez-vous. Je suis donc mitigée, ni contente, ni mécontente. Est-ce que j'ai eu du plaisir? Sur 2000 m oui. A l'arrivée, je regarde comment je suis sale, c'est ça qui me réconfortera, j'ai de la gadoue sur moi! A Noël, je commande un bac à boue! Bon, je ferai mieux (j'espère) à Lunéville. Le cross est lancé, je sais à quels moments je dois faire les efforts physiques et mentaux. Place aux hommes (7700 m!), ils sont bien courageux! Félicitations à eux car ils ont très bien couru! 
 
 
ils ont bravé la tempête !!!!

ils ont bravé la tempête !!!!

cross Vandoeuvre par coath Bernard :

.
Premier cross de la saison en terre vandopérienne.
Ce n'est pas un gros déplacement pour nos bleus, l'hippodrome de Vandoeuvre étant à 1/4 d'heure à peine de Gondreu.
Comme on l'entend souvent, le cross est l'école de la vie. Le retour aux fondamentaux. On ne cours pas pour le chrono mais bien pour la place!
"La pêche au gros" me disait un ami dans le temps, on va chercher les athlètes qu'on ne peut pas battre sur les surfaces tel que route ou la piste, sur un cross, ils sont à portée de fusil, tu peux les accrocher et réaliser l'exploit.
Parce que le cross c'est dur, et le niveau a tendance à se niveler en fonction du parcours. C'est ainsi qu'un coureur(se) théoriquement "supérieur hiéarchiquement" dans un jour "sans" peut être accessible sur un cross.
Pour qu'on cross soit considéré comme réussi, il faut assurer le minimum : faire respecter la logique hierarchique, ne pas se faire battre par des coureurs "plus faible".
Car à tous les étages, ça bouge!
C'est sûr que vous ne battrez jamais un Choquert ou Witz, mais à notre niveau, on peut déjà se faire plaisir et aller chercher des coureurs prétendus plus fort.
C'est aussi une course où on est en permanence en l'équilibre. Un véritable jeu d'équilibriste. Il faut titiller sa propre limite sans basculer dans le rouge. C'est un savoir faire.
Pour cela il faut faire preuve d'abgnégation,de force de caractère, de rage de vaincre et de concentration.
Pour ce premier cross, toutes les conditions étaient réunis. De la boue à outrence, du vent gelé, de la pluie...
Et un plateau de coureurs équivalent au championnat de lorraine !!!

Deux forfaits aujourd'hui "sur blessure" : Alexandre F (dos) et Margot B (pieds)
Absents : Andy M, Laurent B, Alicia.

Premier bleu à s'élancer, le jeune Hugo.
Il participe à la même course que les minimes H et cadette.
Le cross n'est pas la spécialité de Hugo mais il va assurer une course à son niveau.
Il remontera 2-3 coureurs en toute fin de parcours. Même si c'est un sprinteur affirmé, il fera la saison de cross cet hiver.
Il termine sa course au 48ème rang sur 68 participants.

Le pire scénario pour Béné !
Alors qu'on aurait pu voir un apperçu de l'équipe féminine pour cette saison de cross, le forfait de Margot et et l'absence d'Alicia laisse Fabienne et Béné seules sur la course.
Tout avait pourtant si bien commencé pour Béné qui prenait part à un super départ (son meilleur sur tous les cross qu'elle a pu faire) la mettant sur orbite !!! Elle pointait à la 15ème place, un départ de rêve en somme...
Ce n'est pas non plus un départ trop rapide (pour chercher une excuse sur le résultat final), car les premières n'ont pas vraiment joué le jeu d'un départ à fond préférant se la jouer "tactique".
Cependant, Béné va laisser filer beaucoup de filles en l'espace de 200-300m pour "souffler", elle garde le contact et reste dans sa course au contact de Fabienne Moreau (COS Villers). C'est peut être une première erreur, après un bon départ, il faut savoir tamponner. Tamponner ne veut pas dire relâchement total !
Le fait d'avoir beaucoup ralenti l'expose au retour de concurrente qui ne demande que ça. Battre Béné et lui mettre dans le jargon "la misère". "Une musique" qu'on entend à chaque cross de part les entraîneurs.
Au retour de la petite boucle (elles ont deux boucles à parcourir une petite, une grande) Béné reprend l'avantage sur son ex-coéquipière, mais cette dernière reste à l'affût (en partie grâce à son père qui lui hurle dessus en permanence). Il en faut plus pour la décrocher.
Fabienne Moreau est déjà loin, Béné a décroché, Christelle Nizet (COS Villers) peut être aussi un objectif. Elle ne pointe qu'à une cinquantaine de mètres.
A l'entame de la grande boucle, Béné semble faire une différence mais elle ne parviens pas la concrétiser réellement. Et ce qui devait arriver, arriva. La concurrente la passe, et c'est là où précisement Béné a pêché !
A ce moment là, il faut faire preuvre de caractère, et emboiter le pas de l'adversaire ou contre attaquer. Mais aucune réaction de la part de Béné. Nada. C'est le tournant de la course. Le scénario pourtant bien parti s'effrite. Du pain béni pour cette fameuse adversaire qui en profite pour faire le trou. Un trou loin d'être impossible de combler, mais Béné n'y est plus mentalement et subie la course.
Mes encouragements ne changeront rien. C'est même pire puisqu'à chaque encouragement, l'adversaire accélère encore, pour un peu plus enfoncer le clou et l'issue de cette course qui semble inéluctable.
Béné accélère à la fin, mais beaucoup trop tard. Elle termine à la 27ème place sur 39 participantes. Une performance décevante dans son résultat et l'attitude sur la seconde partie de course. Mais comme toute les courses, peu importe le résultat, il faut aussi retenir le positif : un bon départ, une première partie de course correcte.
Il faudra montrer un tout autre visage au prochain cross... à Lunéville ! Courir sans montre et avoir l'envie, le caractère pour se tirer la bourre.
Fabienne G qui prend part un départ ultra prudent va faire son petit bonhomme de chemin, en remontant une à une ses concurrentes.
Au final, elle voit Béné en ligne de mire mais ne parviens pas à revenir sur elle. Ell termine à la 29ème place, à environ 150m de Béné.

Une armée bleue !
Malgré l'absence de leur chef de file, Alex F. Les bleus sont en masse pour cette ultime course de la journée.
On citera la composition de cette équipe d'un jour : Théo N pour qui c'est le premier cross (qui plus est dans la catégorie Junior), Fabrice, Matthieu, Alan (Chevreuil), Alain M, Alain G, Laurent S, Gerald B.
Une sacrée équipe.
Impressionnant peloton sur cette course qui s'élance pour 3 grandes boucles.
On a vu une démonstration de force de l'armada messine. Qui démontre une fois de plus, que c'est un club qui pratique l'athlé sur toute ses surfaces. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que A2M est en élite aux interclubs. Pas moins de 7 messins dans le top 20.
Nicolas Witz le néo messin a dominé à l'arrivée l'inoxidable Benjamin Choquert en menant le train de la course et en portant une vive accélération à 250m du but. Malgré le retour de Ben Choco mettant toutes ses forces dans l'ultime souffle. C'est bien Nicolas Witz qui le domine.
Metz 1- Nancy 0. Comme un symbole. Metz a placé ses pions. Alors que Nancy n'a fait que constater les dégâts. Outre la performance de l'inoxidable Ben Choco, seulement 4 nancéiens (dont Ben C) dans le TOP 20.
Dans cette bagarre meurthe mosellans - mosellans, nos bleus se sont frayper un chemin.
Notre trident Fab, Matt et Chevreuil avance groupé dans la masse. Départ moyen pour nos bleus, mais ça avance en se projetant bien sur l'avant.
Une bonne course d'équipe se met en place. Matt en pleine confiance anime même des relais.
Ceci dit, Fab va partir dans la seconde boucle, seul, laissant orphelins Matt et Alan. Fab suit un très bon rythme. Mes encouragements fonctionnent, Fab grimace, mais il attaque. Encore et encore.
Matt aussi attaque et joue le yo-yo avec Alan. Derrière Gerald et Alain G font leur course remontant les concurrents uns à uns. Laurent S parti avec eux, suit cette dynamique également ! Alain M toujours épris avec ses problèmes de santé cours à son rythme. Il emnène dans son sillage le jeune Théo qui s'accroche.
Dernière boucle, c'est l'heure de vérité. Fab sera le premier bleu à franchir la ligne, il n'y a pas de doute là dessus. A l'issue d'un utlime encouragement, Fab met le turbo en route, un, deux et trois concurrents dans le vent dans l'ultime ligne droite ! Yeah man ! 88ème sur 136 participants.
C'est Matthieu qui finira par devancer Alan en accélérant au train à la fin de la seconde boucle. Malgré un relâchement de Matt, Alan ne reviendra pas sur Matt.
Au final Matt termine à la 96ème place, Alan à la 98ème place.
Le duo des beaux frères Alain et Gerald en finissent à la 113ème et 114ème place. Bien en vu sur les difficulté, Alain et Gérald ont su monter au galop les différentes buttes présente sur le parcours. On sent la condition physique et l'envie !
Laurent S a bien roulé, pour son retour aux affaire au cross. Il n'a pas couru de cross depuis... le lycée !!! 122ème Laurent a apprécié l'effort et le parcours. Affaire à suivre.
Enfin Alain M en termine à la 134ème place et Théo N a mis un point d'honneur à ne pas abandonner et à terminer la course. Il termine bon dernier de la course, mais finir un cross de 7kms500 pour une première chez "les grands", c'est bien !

Ce cross marque le début de la saison hivernale et accessoirement celle des cross...
Une bonne rentrée en matière, hâte de voir la suite de la série. Episode 2 : cross de Lunéville !

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 11:06
2 amoureux bleus à New-York !!!!!
2 amoureux bleus à New-York !!!!!

2 amoureux bleus à New-York !!!!!

Nathalie et Sébastien au marathon de NEW-YORK.

Un petit récit de notre séjour new-yorkais :
Nous en avons rêvé, nous l’avons fait pour l’édition 2018. Après une préparation un peu chaotique au départ (blessures pour Seb et moi) mais qui a été prise en charge de bonne heure par notre Kinésithérapeute, nous sommes dans l’avion le jeudi 2 novembre pour vivre une expérience inoubliable !

L’arrivée à L’aéroport JFK est assez fastidieuse suite aux attentats le week-end précédent; les formalités ont été renforcées pour rentrer sur le sol américain (3 heures d’attente à la douane) mais nous sommes sur notre petit nuage comme la plupart des passagers de notre vol qui viennent également à New-York pour faire ce fameux marathon !

Au départ, notre volonté était de ne pas faire trop de visites les deux jours précédents mais... nous n’arrivons pas à être raisonnable ! Nous avons visité plusieurs quartiers de la ville en passant pour le salon du marathon au Jabot Center pour récupérer nos dossards. Grandiose ! On flâne, on fait quelques emplettes, on marche...
La vieille, on se retrouve avec quelques autres coureurs de France Marathon à la Pasta party.

France Marathon est l’organisme que nous avons choisi pour venir faire ce marathon). Nous sommes 800 coureurs de France Marathon sur les 2000 Français présents pour l’événement.
Accueil au petit soin à la Pasta Party avec animation, on commence à comprendre pourquoi ce Marathon est donné comme l’un des meilleurs en terme d’ambiance !


 

LE GROUPE FRANCE MARATHON.

LE GROUPE FRANCE MARATHON.

Le lendemain, réveil à 4:45 (ça pique !)  car notre bus qui nous dépose sur Long Island part à 5:45.
Arrivée vers 7:00 sur le site , avec des milliers d’autres coureurs... Tous enjoués, tendus, impatients... mais l’attente est longue pour nous : départ à 10:40. Mais les organisateurs ont tout prévu : distribution de boissons chaudes ou froides, donuts, barres énergétiques, bonnets pour lutter contre le froid! Bref Amazing!!

C’est l’heure du départ de notre sas, avec l’hymne national Américain ! On a des frissons tellement c’est émouvant... et hop nous voilà sur le Pont de Verrazano sans spectateurs pour le moment !! Mais à la fin du pont nous entendons la clameur des new-yorkais...jusqu’à l’arrivée !! C’est tellement impressionnant de voir des spectateurs (plus de 2 millions), tout au long du parcours qui vous encouragent, vous crient « Allez la France » ou vous donne des bananes, bonbons, eau... c’est magique !! Une ambiance de folie qui nous permet d’avancer malgré les ponts et les montées, mais pas facile de se caler sur un rythme constant. On a un petit coup de moins bien vers le 25km mais on savoure notre course. Les ravitaillements sont très nombreux (tous les miles) avec eau et Gatorade. Ma grande erreur : d’y avoir goûté ; je commence à avoir des problèmes gastriques au 35k... Je suis obligée de m’arrêter plusieurs minutes pour repartir en meilleur forme. Les derniers kilomètres ont été assez difficiles avec une pluie fine et surtout l’arrivée dans Central Park.
Je n’arrive même pas à trouver mes mots tellement c’est magique, cette ambiance, ce bruit, les sons ...
Je pense qu’il faut le faire au moins une fois dans sa vie peu importe la difficulté, la distance, le décalage horaire, le prix..
Après notre arrivée, direction notre chambre pour se ressourcer et ressortir avec notre fameuse médaille dans Manhattan comme la tradition l’exige ! Cela nous vaudra des centaines de félicitations.
En résumé, une semaine de folie qui n’est pas reposante mais tellement enrichissante !

HEUREUX SEB ET NAT AVEC LA MEDAILLE DE FINISHER !!!!!

HEUREUX SEB ET NAT AVEC LA MEDAILLE DE FINISHER !!!!!

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2017 3 08 /11 /novembre /2017 10:33
Les maillots bleus à l'international !!!

Les maillots bleus à l'international !!!

les amoureux au départ !!!

les amoureux au départ !!!

2 bleus à l'export !!!! Sandrine et Dom au Marathon de Kanazawa.

Récit Sandrine:

J’avais pourtant dit après mon premier marathon qu’on ne m’y reprendrait pas de sitôt. ..pourtant 6 mois après me voilà sur le point de faire le deuxième. ..pourquoi? Parce que l’occasion de faire un beau voyage au Japon se présentait à nous pour aller faire le marathon de Kanazawa. (ville du Japon jumelée avec Nancy et un ami de Dom nous a proposé d’y participé pour représenter Nancy en étant pris en charge pendant 4 jours dans des conditions de rêves )
Après un long voyage 13h d’avion et 2h30 de TGV avec 8 h de décalage horaire, nous arrivons un peu fatigué.
Nous sommes reçus comme des rois. Soirées de gala. Diners de rêves...visites guidées. .
Mais bon , parlons de ce qui nous a emmené si loin. Le marathon .
Dimanche matin la météo n’était pas de notre côté car un typhon a eu l’idée de nous accompagner durant toute la course avec des trombes d’eau.
Arrivés au départ nous prenons place dans notre sas avec nos jolis ponchos pour nous protéger. Autour de nous que des japonais...lol
Sur 13000 participants nous devions être une dizaine d’Européens.
8h50 top départ. Malgré le temps...il y a du monde partout pour nous encourager et déjà nous sommes surpris par le respect et la propreté des japonais...rien à terre ..pas un poncho ou autre sac poubelle de protection. .Ils déposent tout dans des sacs tenus par des bénévoles tout le long du parcours. Il y a une ambiance de folie , des animations.. .Je prends des photos, des vidéos.. .on fait un" touriste marathon".En plus ils veulent tous nous taper dans la main ils nous prennent en photos...de vrais stars avec nos tee shorts ACGV
Cela dit ,même en mode touristes il faut parcourir ces 42.195 km.
Les 10 premiers sont fait de petites côtes et faux plats montant mais l’euphorie fait que ça passe bien .la pluie s’intensifie ..il y a toujours autant de monde tout le long du parcours ..les kms passent et comme pour le premier le corps commencent à fatiguer vers le 28ème km..mes doigts sont bleus je n’arrive plus a prendre mes photos. Et avec la pluie les muscles se tétanisent , j’ai de nouveau du mal à respirer...je sais que ça va être dur. Mais je la veux ma médaille du Japon..
Dom m’encourage sans me brusquer il voit que je suis dans le dur et il sait maintenant ce qu' il ne doit pas me dire...genre c est que du bonheur. T’as fait le plus dur...
Au 37ème le corps ne suit plus...

 

Main dans la main !!!!

Main dans la main !!!!

Dom me tient la main je marche ..trottine...j’ai envie de pleurer mais je vais attendre le km 41 pour ça. Le dernier km enfin ..on arrive sur le stade...le maire est au milieu de la piste sous la pluie avec son poncho et il tape dans la main de chaque coureur. .Je vois l’arche...ça y est. On est finisher..en 5h12...un peu déçue.mais là le temps est secondaire par rapport à la chance sue nous avons d’être là. ..
Heureusement que chéri était là .

 

FINISHERS !!!!!!!

FINISHERS !!!!!!!

Je lui dois d’arriver au bout et le remercie de m’accompagner et courir à mon rythme. Je sais que ça ne doit pas être toujours agréable.. Mais c’est ça l’amour
L’organisation a l’arrivée est égale à celle rencontrée sur toute la course. Incroyable.
On nous remet nos belles médailles, une grande serviette bien pratique pour nous sécher un peu. On suit le chemin et la en 2 secondes notre diplôme est imprimé et plastifié. Puis on récupère nos sacs pour se changer....
Notre prise en charge continue. On a un petit bus qui nous ramène tous les 2 à notre hôtel avec un joli coffret repas.
Après un petit temps de repos et un bain bien chaud...une soirée d’adieu avec les autres délégations. .et nous reprenons le train le lendemain pour poursuivre notre voyage à 2 sur Tokyo pour 5 jours.

Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!
Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!

Pour le plaisir, quelques photos de cette incroyable escapade !!

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2017 3 08 /11 /novembre /2017 10:08
2 bleus sur le 15km du Marathon de Porto.

Récit Bruno R.

petit résumé de notre petit séjour au Portugal avec Christelle:
Nous sommes partis jeudi dernier en fin d'après-midi pour un séjour de 5 jours (zut ça fait moche ça,ben tant pis)à Porto.
Arrivé dans la nuit avec 13 autres personnes proches, dans un grand appartement, dodo et nous voilà vendredi, direction les visites et blabla sous la flotte et retrait des dossards, apérossss etc etc.
Samedi visite des magasins, restau les midis et le soir c'est à l'appartement, poissons tous les jours.
Dimanche jour de la course, 15km, marathon ou 5km au choix ,on a couru le 15km, en mode déguisé pour la petiote, moi, non, on part sous un beau soleil, ensemble, ensuite on accélère lorsque nous avons fini d'être dans la foule et de marcher, je pars avec Albane, arf je sais ce qu'elle vaut, mais bon je l'a connais depuis de nombreuses années et je m'entends bien avec, donc je vais essayer de suivre, pour l'instant je vais faire le lièvre, enfin la tortue plutôt.
Nous resterons ensemble toute la course, juste un peu devant elle, elle a assuré, comme ma petiote un peu derrière, je n'ai pas de photos, dommage car j'avais le maillot du club.
2 potes loin devant nous, pascal Agoguet et fabrice Desantis, ensuite moi en 1h18 et 677ème, Albane 1h19 et 697ème, la petiote 1h22 et 1106ème sur 2582 arrivants.

En mode touristes !!!!!

En mode touristes !!!!!

Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.
Porto sous le soleil.

Porto sous le soleil.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2017 2 07 /11 /novembre /2017 09:50
La marée bleue !!!!!!!!

La marée bleue !!!!!!!!

Récit Fabrice H.

45, c’est le nombre impressionnant de bleus qui se sont retrouvés, ce dimanche, à arpenter les rues et chemins de la 9ème édition des foulées de la Gôniche, 3ème étape du Trophée Sport Loisir. Malgré un temps incertain, des conditions climatiques venteuses et un parcours exigeant et humide par endroit, rien ne pouvait entraver l’enthousiasme débordant de nos bleu(e)s. Organisé de main de maitre  par l’association Air et Eau, piloté par notre ami No Well ; cette nouvelle édition a, une fois de plus, montré le dynamisme de notre club.

 Est-ce la gratuité de  l’inscription  généreusement offerte à nos adhérents ou  la perceptive de pouvoir déguster une certaine Marie Thérèse, distribué par la sémillante Colette (maman de la non moins pétulante Virginie, pour ne pas là citer), il n’empêche que cet  imposant contingent n’est pas passé inaperçu dans ce beau village.

 A ce sujet, il est à remarquer que l’alcool est toujours à consommer avec modération surtout chez certaine sportive. Il semblerait que cette Marie Thérèse ait fait quelques ravages dans certains foyers de nos coureuses mais je n’en dirai pas plus, ma déontologie de pseudo rédacteur ne me permet pas de divulguer l’identité de, des personnes incriminées.

Béné et Alex sur le podium.
Béné et Alex sur le podium.

Béné et Alex sur le podium.

 Bref, revenons aux résultats, je vous ferai grâce de la litanie des classements, ils sont disponible sur le site du trophée. Globalement, la majorité des bleus semblait satisfaite de sa performance respective #écoledesfanstoutlemondeestcontent.  Je mettrais juste en exergue  quelques  résultats, de manière totalement arbitraire, l’essentiel étant ailleurs lors de cette sortie dominicale.

ICI CLASSEMENTS

Chez les hommes,

Alex F est 3ème au scratch/288 et 1er de sa catégorie S2.

Greg W termine 7ème et 4ème S2.

Alan monte sur la 3ème marche du podium dans la catégorie junior, 69ème au scratch.

Come T finit 6ème chez les minimes et Andy M, 4ème chez les cadets

Chez les femmes,

La locale Béné T monte, elle aussi, sur la 3ème marche du podium en catégorie M1, 9ème au scratch/88. Elle est talonnée par fabienne G ,10ème ,4ème M1.

Ne passe pas sur l'Est Républicain qui veut !!!

Ne passe pas sur l'Est Républicain qui veut !!!

Pèle mêle,  je citerais également la 14ème place d’un ancien bleu , David G ,3ème S1 ; le joli mano à mano entre les beaux frères, Alain G 97ème et Gerald B 98ème ; l’arrivée digne d’un 100m entre Alex J 181ème  et Jean Claude B 182ème( un ancien bleu) ou encore  la première sortie officielle  sous nos couleurs des  gôniches  Damien G ,145ème et Régis S ,197ème. Chez les femmes, double première également pour 2 nouvelles bleues gôniches  (puisqu’on vous dit qu’ils, elles sont partout), Laura D 65ème et Sophie G ,73ème. ET que dire de la belle ligne bleue composée de Patou , 84ème,Pascale,85ème, et Marie Annick,86ème. Sans oublier notre couple de Japonais Sandrine et Dom.

Trois coups de cœur : l’un pour Pascal V, notre coach du mardi, qui confirme  son retour pour notre plus grand plaisir. Un autre pour Monsieur JP, l’âme de ce club, qui peut enfin regoutter à ce doux parfum de la course à pied après une convalescence trop longue. Enfin, un dernier pour Alizée W et Cerise B, coachées par Greg W et Clément B , leurs papas respectifs , toutes les deux ,jeunes ambassadrices bleues ,ont participé à la course des poussinettes  pour leur plus grand plaisir et sous l’œil admiratif de leurs parents, bravo à elles.

La relève est assurée !!!
La relève est assurée !!!

La relève est assurée !!!

Je terminerai par quelques remerciements. Tout d’abord, à Madame Berna et à Raph, nos docteurs és photographie qui manient leur objectif plus vite que leur ombre nous gratifiant de superbes photos. A ce stade, ce ne sont plus des albums mais des compilations de photos nous mettant plus ou moins valeur. Merci à vous.

Merci également à Iza D pour avoir géré les inscriptions, l’ACGV te souhaite un prompt rétablissement.

Grosse pensée pour Bertrand un ancien goniche qui aurait tant aimé courir sur ces anciennes terres, LACHE RIEN Bébert comme t’as jamais rien lâché, que ce soit sur la piste, la route , en trail, en natation ou le vélo.

Côté sportif prochain rendez- vous du TSL, le 19 novembre à Damelevières, là, il faudra payer l’inscription ;-).

Côté convivialité, rendez-vous le 16 novembre pour la soirée Beaujolais  qui s’annonce épique avec la fine fleur de nos athlètes. il faut juste s’inscrire auprès de JP et ramener une entrée ou un dessert.

Bonne semaine à toutes et à tous, @bientôt pour de nouvelles aventures.

ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI
ALBUM BERNA !!!! MERCI

ALBUM BERNA !!!! MERCI

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2017 3 01 /11 /novembre /2017 16:14
ILS NE SONT PAS EN TËTE DU CHALLENGE POUR RIEN !!!
ILS NE SONT PAS EN TËTE DU CHALLENGE POUR RIEN !!!

ILS NE SONT PAS EN TËTE DU CHALLENGE POUR RIEN !!!

Récit Didier L:

Petit résumé de notre périple avec Fabrice H.

Dimanche 29 octobre 2017, je débarque à Badonvillers sous un temps maussade et pluvieux. Pas très motivé. J'aperçois Fabrice, c'est lui qui m'avait mis la puce à l'oreille concernant ce trail lors de notre sortie de Vendredi.

Sur la ligne de départ, environ 80 traileurs pour le 27 kms et 600 D+. Le parcours emprunte le tour du lac de pierre-percée. Départ sur un faux plat, quelques incursions en forêt pour allé chercher du dénivelé, mais rien de méchant. Quelques longs chemins bien roulants. Surpris

d 'avoir un ravitaillement à 2 kms de l'arrivée, mais bon. Après 500 mètres de montée et une grosse averse pour finir, deux kilomètres de descente et c'est l'arrivée. Fabrice m’attend, deux ou trois photos, quelques petits échanges sur la course et nous regagnons nos chaumières, pas envie de trainer, vu le temps pluvieux et puis pas de douche.  Résultat : Fabrice réalise un super temps en 2h27 et pour moi, plus modestement 3H10. Un trail original par son parcours autour du lac, bien balisé, un accueil chaleureux. A faire pour les traileurs du club.

Trail les Foulées d'halloween de Badonviller
Trail les Foulées d'halloween de Badonviller
Trail les Foulées d'halloween de Badonviller
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2017 2 31 /10 /octobre /2017 10:05
LA COURSE DU CHICON.

LA COURSE DU CHICON.

Voici un petit compte rendu de notre course de dimanche. Les vacances de Toussaint étant prévus chez mon cousin dans les Hauts de France, près de Lille, je décide avant notre départ de nous dénicher une petite course sur route. Je trouverai celle de Baisieux : la course du chicon (endive) à une demi-heure de notre séjour. Au programme, 2,5,10 ou 15km, je décide donc de nous inscrire sur le 10, finalement Alain m'imposera de faire le 15km , manière de bien profiter du coin!!!

Départ de la course 10h05, nous partons vers 8h45. Ne connaissant pas les lieux, Alain se gare rapidement sur les premiers parkings où il y a déjà foule !!! Il est 9h20, on se dit que l'on aura le temps de revenir à la voiture et repartir en p'tite foulée pour s'échauffer. Mais les mètres sont longs, voire très longs. On se demande même si nous allons y arriver !!! Finalement nous parcourons au moins 2,5 Kms avant d'arriver au complexe sportif : c'est chaud, chaud. On est déjà bien speed, surtout moi qui râle pas mal (je lui avait dit dans la voiture d'essayer d'avancer un peu plus :) ) Beaucoup de monde encore pour retirer les dossards. Il nous reste 20 mn pour faire l'aller et retour, se changer et mettre la puce. Pour moi c'est mort, on aura jamais le temps!!!! Alain me dit de speeder et de courir plus vite.... N'ayant pas les jambes (ou voulant en garder pour la course), je décide donc d'y aller au culot et arrête la première voiture qui passe. Ce n’est pas moins de 3 véhicules qui nous co voitureront pour finalement être tout juste à l'heure pour le départ. Merci aux gens du ch'nord !!!!

En tout cas, toute cette aventure me fait oublier le temps... pourri bien sûr : pluie et vent au programme.

Je suis surprise car c'est une grosse course, nous sommes plus de 1000 sur le 15 (le 10 vient de partir à 9h50,  ils étaient environ 1200 ). Comme on arrive juste, on part en queue de peloton. On part sur une route un peu étroite qui ne me permet pas de partir à mon rythme et il y a trop de monde pour dépasser. Alors je profite pour décompresser. Le parcours est sympa, on reste dans Baisieux, c'est plat, beaucoup de virages et de macadam mais aussi quelques parties techniques avec pavés (super glissant) et quelques endroits herbeux. On fera deux boucles pas tout à fait identiques ce qui nous amènera à courir avec ceux du 10.

3 ravitos sur le parcours et un joli sac (avec un sachet de Chicons :)) à l'arrivé. Le temps sur montre n'est pas tout à fait le même que celui de l'organisation car il n'y avait que des capteurs à l'arrivée. 

Résultat de la course je me classe 332ème / 925 et 6 V1/81 en 1h14 et Alain 228ème / 925 en 1H11. 

Je vous souhaite une bonne semaine et vous donne RDV chez les Gôniches dimanche.

 Pas de photo pour l'instant, juste le lien du site http://courirabaisieux.fr/

 

FABIENNE ET ALAIN. photos non contractuelles"
FABIENNE ET ALAIN. photos non contractuelles"

FABIENNE ET ALAIN. photos non contractuelles"

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2017 6 28 /10 /octobre /2017 14:03
les 5 noctambules !!!!

les 5 noctambules !!!!

Sophie – Corinne – Catherine – Laurence – Christelle

 

Et voilà les sorties mensuelles féminines du vendredi soir sont lancées !

Ce 27 octobre le RDV était fixé à 19h15. Grâce à notre petit framacalc nous savons que toute l’équipe est à l’heure et nous démarrons 5 minutes plus tard. Juste le temps de faire un coucou aux garçons qui  partent pour une distance bien plus longue.

Nous pensions faire une dizaine de kilomètres mais la nuit et la bonne humeur régnant font que ça défile bien vite. Petite ambiance intime, joli croissant de lune, température clémente, conversations sympathiques … nous décidons de pousser un peu. Notre philosophie est simple : nous nous adaptons au groupe et restons ensemble jusqu’au bout. Du coup Cathy nous emmène sur le haut de Villey-le-sec pour admirer Gondreville de nuit …. petite pause photo :

 

1ère sortie filles sans chaperon…

Finalement nous revenons avec 14 km au compteur et une folle envie de recommencer.

Merci à mes coéquipières d’enfer et RDV à toutes en novembre pour agrandir les rangs…..

 

Laurence

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2017 6 28 /10 /octobre /2017 10:28
Heureux d'être là !!!!

Heureux d'être là !!!!

Fab en plein effort !!!

Fab en plein effort !!!

Les foulées de Vathimenil, organisées ce dimanche, servaient  de support à  la 2ème étape  du trophée  sport loisir. Sur un parcours gras,  glissant  et relativement accidenté se rapprochant d’un cross (si, si)  3 bleus ont bravé une météo  capricieuse. Par chance, la pluie s’est arrêtée pendant la course mais a rendu le sous-bois emprunté piegeux  (occasionnant çà et là, quelques belles pirouettes incontrôlées) entre feuilles, ornières, rivière (non, en fait il s’agissait de flaques d’eau,  #mytho). Le parcours d’environ 9 km se décompose ainsi ; après une boucle dans le village d’environ 1km, direction la forêt pour une balade bucolique  de 5 km agrémentée de quelques petites montées et de relances puis retour sur le bitume en faux-plat descendant sur presque 3km, histoire de se faire plaisir et de « gratter » quelques places, n’est- ce pas Alex !!!

 

A qui c'est "danseuse ou coureur"

A qui c'est "danseuse ou coureur"

A qui c'est "vrai coureur ou danseuse"

A qui c'est "vrai coureur ou danseuse"

Côté résultats

Fabrice H termine 32ème/191 au scratch et 11ème  M1/33 avec un temps officieux d’environ 37mn.

Alex J, pour sa première participation au trophée, saison 2017/2018, finit 125ème et 23ème M1 avec un temps aux alentours de 46mn. Sa prestation le conforte dans sa quête des moins de 50mn sur un futur 10km sur route. Et nul doute que son assiduité et son sérieux (non, je déconne) paieront un jour ( çà, j’en suis sûr ;-)).

Enfin, Alain M, fidèle parmi les fidèles du trophée, toujours en proie à des soucis physiques depuis quelques temps, se fait une raison sur son état et finit 136ème, 24èmeM2/30, loin, trop loin de son véritable niveau.

A noter, la 28ème place d’Anthony G, un futur bleu plutôt axé sur le trail.

Prochain rendez-vous pour le TSL, le dimanche 5 novembre dans la charmante localité de Villey Saint Etienne ou nous serons quasiment chez nous (encore quelques semaines de patience). Nos forces vives auront ainsi l’occasion d’essayer d’aller titiller l’hégémonie touloise chez les hommes et celle de la Jac Saint Nicolas chez les filles.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE L'ACGV
  • : ASSOCIATION DES COUREURS DE GONDREVILLE
  • Contact

STATISTIQUES

HIER: 51

TOTAL : 148591

ICI STATS TOTAL

ENTRAINEMENT

TOUS LES MARDIS, MERCREDIS, JEUDIS

A PARTIR DE 18H00 AU STADE DE L'AVENIR.

DIMANCHE SORTIE COLLECTIVE 9h30 DEVANT LE STADE.

PROGRAMME COACH BERNARD JUIN 2019

 

RECORDS ACGV