Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2018 3 12 /09 /septembre /2018 10:43
COOL COMME DES SUISSES !!!!

COOL COMME DES SUISSES !!!!

Récit Nono:

Bon, ben je m'y colle alors à ce résumé(tome), avant de commencer à vous raconter nos aventures, prenez une chaise , ensuite je vais essayer de ne pas vous le faire vivre en apnée.

Tout d'abord les points négatifs et les positifs, on commence tjrs par les négatifs:
les km pour se rendre là bas, entre vendredi et dimanche soir, nous avons fait 1010km,( ça pique),les rues en Suisse non répertoriées sur le gps et 90% des rues se terminent en strasse,le 2ème hôtel, le Berghaus Rauslauenen(à tes souhaits), il fallu trouver une dame(imaginez après le marathon ma patience)Portugaise habitant en Suisse et parlant Français qui nous dit c'est en haut du téléphérique(aucune indication), les ravitos, que du sucré, donc forcément j'ai crépi la nature, dommage. Enfin le "bordel" pour le petit train pour retourner en bas dans le village, tout simplement nul.
les+:nos retrouvailles avec nos amis Suisses, le must,la beauté des paysages, les bénévoles, le marathon en lui-même, la gentillesse des gens malgré le problème de la langue, aller c'est parti car c'était juste l'introduction.

Nous voilà donc parti pour ce marathon de la Jungfrau, sans aucune préparation(80km pour moi en août juste en footing because moult blessures)de nous 2, juste un semi une semaine avant, ça va piquer.
Départ en voiture à 12h15, en Franca ça a été mais alors chez eux vogue la galère, des bouchons à Bern à n'en pas finir, on a rendez-vous avec Emma et Stéphane à 19h au restau, j'envoie sms c'est juste impossible, on arrive au dossards à 19h30 et il faut être à l'hôtel avant 21h sachant qu'il y a 35' de route.
On est déçu, en plus on n'a pas mangé mais ouf il y a un restau à 100m du lieu de couchage.

Bon pas de salle de bain ni de toilettes dans la chambre, tant pis c'est pour une nuit mais très mal dormi, bref passons.

Réveil à 6h30, le petit déjeuner rapide, on se prépare, vite, il est 19h30, le temps d'arriver, de trouver une place, de mettre un sac de dépôt dans le camion et le départ est à 8h30, ça va speeder mais on arrive à 8h15, nickel, sms de Emma qui me dit qu'elle rentre dans le sas,la bonne gueule c'est gentil mais lequel celui des 5h, 5h30, re sms, elle est dans le 6h30, zou on va lui faire un bisou et on avance un peu, je sais qu'elle nous rattrapera dans les montées.

Départ donné avec les joueurs de cors, un boum de feu d'artifice et nous voila parti, bon je fais cette course comment, je cogite un petit peu, c'est la 3ème fois, la 1ere je l'ai faite en 2012 lors de mon défi de 12 marathons dans l'année, c'était mon 10eme et j'avais mis 7h03, en 2014 une maladie qui avait duré un mois mais j'avais couru quand même et terminé en 6h50, ce coup-ci je m dis: il y a 2BH, une au 30eme à faire en - de 4h10 et une en 5h35 au 39ème, bon pour l'instant je suis à côté de la petiote.

On restera ensemble pendant 14km ou presque car je m'arrête pour faire les photos donc je re cavale plus vite pour revenir sur elle. Au 14eme une montée elle lâche et me dit vas y, ok je fais ma course, parfois je me retourne pour voir si je l'a vois, ce qui se produit 2 fois, je continue pour raid photos, non mon marathon pardon.
Il fait super bon, environ 14 degrés, parfois frais, mais nickel, je prends tous les ravitos mais burk du sucré donc forcément je serai 2 fois malade mais pas grave.

25eme km, pour l'instant j'ai bien géré, je guette si je vois Emma car je sais qu'elle tourne bien, pas d'Emma et pas de petiote,pouahhhh le mur,il n'a pas changé, wahouuuu ça pique mais là je marche d'un bon pas et je doublerai au moins 100 personnes et j'arrive en haut, mis à part les cuisses et mon talon d'achille, ça va.

30eme km, je passe 43' avant la Bh, génial c'est tout bon mais je sais que le graal arrive, on passe dans de somptueux villages,bon ils ne sont pas au niveau zéro, faut pas rêver, le public est top et les encouragements aussi, je passe près d'une terrasse d'un café et je tends la main au gars qui boit une bière, il me tend celle-ci(le malheureux), je bois une grooooosssse gorgée mdr et je lui rends(non pas vide ptdr).

Les joueurs de cors.

Les joueurs de cors.

Je continue mon safari photo et on va arriver près des joueurs de cors, soir le 39ème km et là j'entends les battements de coeur, je regarde mon cardio=140 mais je cherche de l'air, je n'arrive pas à respirer, il faut que je fasse une pause.
je repars 10m, je m'arrête, essoufflé, on me double, grrr.

Une côte, comme vous en voyez dans les films de montagne, celle où tu te dis que vu la grosseur des gens, tu vas en chier et tjrs pas d'oxygène, on est à peu près à 2000m, j'en chie.

Ah le fameux joueurs de cornemuse, je le filme en pensant à Dany de caf, ok, je repars, légère descente et...ça remonte et on descends vers le lac, ça sent bon l'arrivée, aller encore 300 mètres et là,une main qui prends la mienne, arffff je rêve, c'est la petiote, la vache elle m'a eu en ligne de mire, bravo la petiote tu as gérer et tu vois les Bh tu les as eues.

juste avant le drapeau, j'entends aller Nono(quoi quoi je suis connu en Suisse lol)et c'est Stéphane qui nous encourage, on passe la ligne, une bière(qui ne passe pas), le tee shirt de finischer, là je vois Emma qui...a abandonné.

Je suis triste pour elle, je lui donne une gourde jungfrau , elle sourit, de là on repart après la longue attente en petit train jusqu'à la gare d'interlaken où je suis garé tout proche.

Ce soir nous sommes invités dans l'appart de nos amis avec au programme une fondue, alors là je ne vous raconte pas le délice.

mais avant ça il faut aller à notre hôtel, qui se trouve à 40' environ, seulement on ne trouve pas l'hôtel, après moults moments à chercher, une dame nous dit c'est là, en haut d'un téléphérique, quoi, on monte là, Stéphane nous dira: 7km pour 700 de d+, ouep ben en voiture je regarde pas le paysage là, si je me loupe je vais dans le ravin et si je croise quelqu'un, ben euh...j'espère pas car on ne passe pas à 2.

Ouf on est arrivé, il est 19h30, vite la douche, le panorama est juste grandiose.
Vite il faut redescendre avant la nuit autrement on meurt dans la descente.
arrivé après de nombreux sms chez les amis vers 21h, le bonheur d'une soirée partagée avec eux, de nombreux fou-rire, et on repart vers minuit(un énorme plaisir et un énorme remerciement pour cette soirée avec des échanges de produits locaux lol).
Direction notre hôtel, brrr la nuit, les virages, la côte, la totale quoi, bon zou dodo, on dit que l'on viendra au petit déjeuner vers 9h, pfff tu penses, réveillé à 7h.
Douche , on petit déjeuné et on va faire une rando décrassage qui devait faire 50mn se fera en 2h15 car c'est trop beau, en plus les jambes vont bien des 2 côtes.

Bon il faut repartir, départ 12h15, encore des galères avec les routes et le gps, on arrivera à la maison vers 18h, crevé mais heureux de notre weekend.

Nous terminerons ce marathon en 6h10'58" pour être précis, pour moi c'est mon rp ici, battu de 40mn et la petiote pour une 1ere, elle a fait fort, respect.

Voilà mon 34eme marathon est terminé(clin d'oeil à Fabrice H-et pour son tacle gentil par rapport à son 200kil de l'infernal), maintenant nous sommes en vacances vendredi, nous partons en Guyane lundi où nous savons déjà que nous allons vivre de merveilleuses vacances avec un départ de fusée Ariane et...un semi marathon à Roura.

Bon courage pour la lecture et merci à vous toutes et tous pour vos encouragements.

Nono

marathon de la Jungfrau

Ouf on est arrivé, il est 19h30, vite la douche, le panorama est juste grandiose.
Vite il faut redescendre avant la nuit autrement on meurt dans la descente.
arrivé après de nombreux sms chez les amis vers 21h, le bonheur d'une soirée partagée avec eux, de nombreux fou-rire, et on repart vers minuit(un énorme plaisir et un énorme remerciement pour cette soirée avec des échanges de produits locaux lol).
Direction notre hôtel, brrr la nuit, les virages, la côte, la totale quoi, bon zou dodo, on dit que l'on viendra au petit déjeuner vers 9h, pfff tu penses, réveillé à 7h.
Douche , on petit déjeuné et on va faire une rando décrassage qui devait faire 50mn se fera en 2h15 car c'est trop beau, en plus les jambes vont bien des 2 côtes.

Bon il faut repartir, départ 12h15, encore des galères avec les routes et le gps, on arrivera à la maison vers 18h, crevé mais heureux de notre weekend.

Nous terminerons ce marathon en 6h10'58" pour être précis, pour moi c'est mon rp ici, battu de 40mn et la petiote pour une 1ere, elle a fait fort, respect.

Voilà mon 34eme marathon est terminé(clin d'oeil à Fabrice H-et pour son tacle gentil par rapport à son 200kil de l'infernal), maintenant nous sommes en vacances vendredi, nous partons en Guyane lundi où nous savons déjà que nous allons vivre de merveilleuses vacances avec un départ de fusée Ariane et...un semi marathon à Roura.

Bon courage pour la lecture et merci à vous toutes et tous pour vos encouragements.

Nono

marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
marathon de la Jungfrau
Partager cet article
Repost0
11 septembre 2018 2 11 /09 /septembre /2018 15:22
2ème édition du trail de Longwy

Pas d'infernal trail pour nous ce week-end mais un trail urbain. Nous avons participé ce dimanche à la 2ème édition du trail de Longwy. 2 courses ( un 10 et un 20 km) et une marche. Départ commun pour les courses à 10h15.

Nous sommes prêts pour 20kms et ses 500 m de D+. 2 boucles de 10 avec 3 belles montées et un parcours exigeant avec passage autour et dans le fort, des escaliers...La chaleur en ville se fera sentir 😅. Une bonne organisation et des bénévoles très sympa.
Alain fini en 1h40 et moi en 1h43. Pas de podium je suis classé 4ème F au scratch et 4ème V1.

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2018 2 11 /09 /septembre /2018 10:14
2 chevreuils bleus !!!!!

2 chevreuils bleus !!!!!

L’infernal trail des Vosges - 30Km

Ce dimanche avait lieu l’événement incontournable du trail en Lorraine : l’infernal trail des Vosges. Pour cette 10ème édition pas moins de 5000 coureurs étaient attendus, répartis sur 7 courses.

Sur le 30km, épreuve comptant pour le Trail Tour National, nous étions 3 bleus parmi les 800 inscrits : Lolo B. , Christophe A.  et moi.

Après avoir félicité Fabulous Fab pour son magnifique exploit, direction le sas de départ où l’on retrouve Christophe.
La météo est idéale. L’organisation est parfaitement rodée. Tout est réuni pour passer un bon moment.
L’infernal porte bien son nom et on peut s’apercevoir dès les premiers kilomètres que le parcours est costaud. On souffrira tous les 3 notamment dans le dernier tiers du parcours où le dénivelé vosgien associé à la chaleur n’épargnera pas nos organismes.
Fab et Perrine (alignée sur le 12km) nous attendent à l’arrivée, et hop direction la buvette pour descendre une petite binouze entre bleus.

Au final, 33 bornes pour 1200m D+ :

Blanchard Clement : 90e / 726 finishers en 3h31.
Béglé Laurent : 229e en 3h57. (Belle perf pour quelqu’un fraîchement amputé de sa troisième couille.)
Antoine Christophe : 233e en 3h57. A un poil de Q de Lolo...


 

Petit débriff mousseux !!!!!

Petit débriff mousseux !!!!!

Au final, 33 bornes pour 1200m D+ :

Blanchard Clement : 90e / 726 finishers en 3h31.
Béglé Laurent : 229e en 3h57. (Belle perf pour quelqu’un fraîchement amputé de sa troisième couille.)
Antoine Christophe : 233e en 3h57. A un poil de Q de Lolo...
 

L’infernal trail des Vosges - 30Km
L’infernal trail des Vosges - 30Km
Partager cet article
Repost0
4 septembre 2018 2 04 /09 /septembre /2018 21:03
du bleu rien que du bleu !!!!!!

du bleu rien que du bleu !!!!!!

Dimanche 2 septembre, 30e Caldé

Du soleil, des nanas et des mecs aussi. Pour le 30e anniversaire de la Caléniacienne, les Bleus et les Bleues étaient venues en force. A l’heure de se mettre derrière LA banderole pour la photo souvenir, y’a d’la joie. Christelle D et Bruno R donnent le ton : des petits yeux – grosse teuf la veille – mais bien présents avec le déguisement en plus. Un monde fou sur le site de la course, une fanfare : c’est la fête. Honneur à coach Popeye, Pascal V : 30 participations. Sur le 10 km et le semi marathon, au total 1436 coureurs + 600 randonneurs. En mode supporters, Béné (en mode rando aussi), coach Bernard, Alicia, Tof sumo, Alexandre J et pleins d’autres sur le parcours. Le Bleu est populaire : pas un scoop. Au menu du jour, de jolis singles en forêt, de la musique dans les bois, un détour par le fort de Villey le Sec et de copieux ravitos. La côte finale pour clore tous ces efforts, les organisateurs l’ont appelé Alpe d’Huez… Pas de quoi faire peur à la tribu bleue. La ligne franchie, on récupère, on débriefe, on boit un coup, on rigole. C’est le début de saison, on va continuer encore et encore, c’est que le début d’accord d’accord…   

 

30 ans sur la Caldé !!!!!

30 ans sur la Caldé !!!!!

La team bleue de cette 30e Caldé :

Sur le 10 km : Alan P.P pas mal le chevreuil, Pascal V frais comme un junior, Céline P et Virginie H passant toutes les deux sous l’heure, Laure H et Anne M pas très loin d’elles.

Greg W toujours régulier dans le top 10 !!!

Greg W toujours régulier dans le top 10 !!!

La team bleue de cette 30e Caldé :

Sur le 10 km : Alan P.P pas mal le chevreuil, Pascal V frais comme un junior, Céline P et Virginie H passant toutes les deux sous l’heure, Laure H et Anne M pas très loin d’elles.

Sur le semi : Greg W toujours régulier dans le top 10, Romain Lacour superbe 16e, Raphaël G retrouvant un sacré niveau, Alain G imperturbable, Laurent S pour sa 22e Caldé, Fabienne G fidèle à elle-même, Laurence C à la musculature remarquée, les siamois Laurent B et Sylvain T, Annabelle P (évacuant progressivement les Mojitos estivaux), Christelle O à l’affût de son futur trail, Fabrice H (en mode lièvre, avec en tête son défi des 200 km de l’Infernal Trail des Vosges), Abdel K inoxydable, Sandrine W sympathiquement déguisée tout comme Nathalie et Sébastien plus sexy que jamais et nos duettistes rigolos venus de la Meuse, Nono et Christelle D. 

Il y en a encore beaucoup d'autre mais pas assez de doigts sur les mains pour compter.

des déguisements pour tous les gouts.

des déguisements pour tous les gouts.

le narateur en plein effort !!!!

le narateur en plein effort !!!!

Partager cet article
Repost0
31 août 2018 5 31 /08 /août /2018 11:58
Partager cet article
Repost0
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 08:40
Partager cet article
Repost0
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 08:32
Gégé le chamois vosgien.

Gégé le chamois vosgien.

Dimanche, je suis allé vers Orbey où se déroulait le trail des crêtes vosgiennes

33km et 1200 de d+ pour un trail exigeant mais avec de magnifiques paysages.

Parti dans une petite forme, je me suis retrouvé rapidement dans les bouchons car le parcours est majoritairement composé de trace ou 1000 personnes avaient pris le départ (33km et relai 20+13)

Le terrain est difficile car il y a énormément de pierres et demande une vigilance permanente.

Plusieurs sommets sont à passer dont le Rainkopf, le Honecck ou la Schlucht d’où partent le 13km et le relais.

J’ai eu un gros coup de mou vers le 20eme, peut-être dû à la chaleur et j’ai donc logiquement terminé  en 4h24 et 494eme sur 850.

C’est vraiment un très beau trail, bien organisé, dommage que l’on ne puisse pas profiter plus du paysage tant le parcours est piègeux.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 août 2018 5 10 /08 /août /2018 08:57
une sortie familliale !!!!

une sortie familliale !!!!

Récit Fab:

Alors que la canicule battait son plein ces jours derniers. Quoi de mieux, que d’aller se dégourdir les jambes dans une atmosphère plus respirable du côté de Longemer afin de participer à la 31ème édition des foulées.  Ce 10km labellisé était l’occasion de pouvoir s’étalonner en vue de la future saison qui s’annonce. Sur un parcours vallonné composé de 2 boucles, l’objectif de chacun n’était pas une perf mais un premier test pour avoir une idée de sa forme actuelle. Il est vrai qu’entre les vacances, les apéros, les mojitos, les barbecues,  le manque d’entrainement, cette période regorge  d’excuses pour justifier éventuellement  un temps moyen. 8 bleus s’étaient déplacés en terre vosgienne.

Fabrice H, sans ambition particulière sur ce terrain peu propice au RP, termine 98ème /374 en 42’53.

Matthieu V, loin de son terrain de jeu favori, finit 106ème en 43’42.

L’infatigable Gégé B, après 3 semaines de débauche ;-), est 159ème en 47’01.

Damien V, 171ème en 47’32, est un peu déçu mais compte tenu des circonstances de courses et du terrain peu favorable, peut espérer faire « péter » son RP du côté de St Dié en octobre.

Christelle O, notre traileuse en devenir,  finit 269ème en 55’00 … un clin d’œil à son nouveau lieu de résidence.

Corinne N, sur sa terre natale, est 288ème en 56’09. Un peu en deçà de son temps  de 2017, la chaleur a fait son effet.

Annabelle P, qui s’est bien lâchée en cette période estivale, finit en 56’49, 297ème. Logique … ;-)

Enfin Philou R, pour une de ses rares sorties sur le bitume, finit, 369ème en 1h11’42… «À l’aide, à l’aide » comme dirait Vianney.

En complément, on peut noter également  les  43’51 de Paulo N (109ème), fils de Coco N et les 44’15 de Djé O, mari de Christelle O (121ème). Enfin sur la course populaire de 3 km, signalons la 27ème place de Laëtitia V, la femme  de Damien V.

La course finie, il était temps  d’aller faire un petit tour dans le lac, histoire de récupérer  des efforts fournis et de partager par la suite un bon barbecue  bien mérité. A ce sujet, il semblerait que c’est surtout pour ce moment-là que les protagonistes étaient venus…

 

31ème foulées de Longemer.
31ème foulées de Longemer.
31ème foulées de Longemer.
31ème foulées de Longemer.
31ème foulées de Longemer.
31ème foulées de Longemer.
31ème foulées de Longemer.
31ème foulées de Longemer.
31ème foulées de Longemer.
31ème foulées de Longemer.
31ème foulées de Longemer.
31ème foulées de Longemer.
Partager cet article
Repost0
30 juillet 2018 1 30 /07 /juillet /2018 09:39
Au bout de l'effort !!! Pour Bernard.

Au bout de l'effort !!! Pour Bernard.

Résumé des foulées des deux provinces à Le Pertre (département 35 à côté de Rennes)

De passage chez des amis, j'avais regardé si il y avait une course dans le coin au cas où...
Histoire de faire un peu de rythme et quoi de mieux qu'une compétition à la saucisse lol !
Deux distances sont au programme un 7kms500 et un 15kms000 !
C'est une course "nature" composé de 95 % de chemin et sentiers. Je ne sais pas à quoi m'attendre.
En regardant les résultats des années précédentes, je me rend compte que c'est possible de réaliser un TOP 5 voir accrocher un podium...
Le départ des deux courses est donné simultanément et les coureurs empruntent le même parcours. Une seule boucle pour le 7kms500, deux pour le 15kms000.
Pas moyen du coup de repérer les coureurs du "15" et ceux du "7"...
ça sera donc un peu à l'aveugle.
Depuis la course de Golbey, je me contente de faire des footings et pas mal de renfo physique à côté. Pas de fractionné. Du coup, j'ai hâte de voir si les jambes répondent bien au rythme !
Sur la ligne de départ, ça discute beaucoup, des coureurs font leur pari qui va gagner la course du 7 et du 15... Personne ne me connaît, j'espère faire un coup !
Pan, c'est parti, je pars très vite (peut être un peu trop), j'effectue la boucle de l'étang en tête ! Je me sens bien, les jambes répondent bien. Je creuse légèrement un petit écart de 10m...qui sera vite comblé par une partie des poursuivants. A la fin de la boucle, un coureur me reprend, je lui emboite le pas.
Puis on sort du parc et direction les champs : les choses se gâtent! Je comprends tout de suite le sens "nature" de la course. Des coureurs valant moins de 34' au 10km me passe, environ 7-8 coureurs. je les verrais progressivement s'envoler.
Dans ces conditions, je ne sais pas ma position (à ce moment là de la course deuxième), je passe le premier km en 3'21. Un très bon temps de passage, mais c'est pas un 10 kms lol, faut assurer derrière ! Et je vais déguster rapidement. Raidillons, passage étroit et même escaliers à deux reprises !
Malgré tout, je reste sur un bon tempo, les 7 fuyards ont déjà creusé un sacré trou (parmis les 7 fuyards, le futur premier du 7) puis un groupe de 3-4 coureurs se forme. J'accroche ce groupe. 3'54 au deuxième km puis 3'49 ! Avec le parcours digne d'un parcours de cross d'été c'est pas trop mal !
Cependant parmi ce groupe de 3-4 coureurs, il y a 3 coureurs du 7 chose que je saurais plus tard... Jusqu'au 4ème km, ça tient. Au niveau de l'ischio et de la fesse aussi (malgré le parcours) c'est positif. 4ème km en 4'02. Et là un long faux plat sur un parcours instable et caillouteux. Dur dur, je décroche le groupe et voit revenir de près d'autres coureurs. J'effectue le 5ème km en 19'28. Pas mal, mais j'ai laissé filer les 2 lascars du précédent groupe.
Je commence à tirer la langue, le parcours est toujours bien accidenté avec des virages très serrés digne du cross à Charmes lol... Mais je m'accroche, et je reviens même jusqu'à la hauteur du futur 3ème. Le deuxième est pas très loin non plus. Mais j'avoue qu'à ce moment, je perds de la lucidité, j'entends ou j'hallucine même me dire "3ème le dossard 55". Chose qui n'est pas vraie, ceci dit, je suis à deux-trois mètres du futur 3ème. 6ème km effectué en 3'51 au km.
Puis le futur 3ème se détache en portant une accélération franche, au lieu de le suivre, je ne prête pas attention à son accélération, je crois qu'il est même sur 15, grossière erreur ! Il me mets environ 50m, 3'57 au 7ème km. Puis j'accélère sans lancer un sprint brut. Je coupe la ligne en 29'17, 3'52 au km de moyenne pas mal pour ce genre de parcours. Alors que je pense être 3ème sur l'affichage en direct sur un écran, mon nom et mon classement 4ème !!! La fameuse médaille en chocolat !
Pas grave, je suis un peu déçu sur le coup, car ne sachant pas qui était le 3ème, j'aurais pu aller le chercher. Il termine à 19 secondes de moi et le deuxième à 30 secondes...
Voilà une bonne course de faites, une course "nature" que j'ai pu découvrir au cadre bien sympathique.
Ma prochaine course sera collective lors du relais festif Alsacien en Août mais ceci est un autre histoire.

La relève est assurée !!!!!

La relève est assurée !!!!!

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2018 1 23 /07 /juillet /2018 18:04
Dom finisher !!!!!

Dom finisher !!!!!

Trail des passerelles. 65km.

Récit Dominique C:

Cela fait un moment que ce trail me titillait, mais vu mon vertige je tardais à m y inscrire. Jusqu’ à ce qu’un signe du destin me pousse à m y rendre avec mon fils qui devait le faire avec un ami qui a déclaré forfait.

C’est donc ainsi qu’il m’a proposé de le remplacer sur le 65 km. Nous partons donc père /fils pour ce week-end à Monteynard car la course démarrait le dimanche matin à 5h30. Après une courte nuit, à 2h30 nous allons déposer la voiture a l’arrivée pour prendre ensuite une navette qui nous emmène au départ à environ 1h de bus.

800 coureurs sur le départ et 100 en relais, Départ 5h30 avec pour 1er objectif de passer la 1ere B-H au 32ème km en moins de 7h.

Pas de grosse difficulté jusque-là. Les paysages sont magnifiques. 1h d’avance sur la BH il me fallait bien ça pour passer la grosse difficulté de ce Trail, le col du Senepi, 7 km avec 1200m de D+, tout ça sous une chaleur écrasante (d’où de nombreux abandons ; malaises et, déshydratation.

Malgré la difficulté j’ai pris plaisir dans cette montée. Au ravito du 48ème, 2ème b-h avec encore 3/4 d’heure d’avance, on nous annonce qu’ ils ont fermé une barrière et nous dévions de 2km car les médecins présents n’avaient plus assez de poches de réhydratation(* enfin, c’est ce qu’ on nous a dit, peut être certains ne voulaient pas louper la finale)

 

IMPRESSIONNANT !!!!!

IMPRESSIONNANT !!!!!

Viens après ça ce que je craignais le plus , les fameuses passerelles...à la vue de la première une montée d’angoisse et je me concentre, je suis les conseils de nombreux d’entre vous, je regarde droit devant et je me lance...finalement tout se passe bien et c’est en toute confiance que j’attaque la deuxième. Je termine cette magnifique course en 13h pour 63 km, 3100m de D÷. Mon fils m’attend avec 1 bonne bière. Lui termine en 11h50. Super trail. A refaire ....

Trail des passerelles.
Trail des passerelles.
Trail des passerelles.
Trail des passerelles.
Trail des passerelles.
Trail des passerelles.
Partager cet article
Repost0