Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2018 1 23 /04 /avril /2018 07:37
Une image d'Epinal !!

Une image d'Epinal !!

Ce Dimanche,7éme Sap Trail à Epinal.

Suis tout seul du club.

Sont tous partis en Meuse manger des Madeleines  et boire une binouze avec NONO, Lolo est dans le coup. A un poil de Q prés sur la tête ces deux là se ressemblent, enfin presque ( pardon NoNo).

Je vais faire mon Lolo, mon Caliméro ? Que nenni, cette solitude n'a pas d'effet sur moi.

2éme trail de l'année seulement  pour moi, pas terrible pour un TRAILER FOU, on va dire moins de quantité et plus de qualité.

Objectif : Faire de la longueur  avec le 36 km en essayant de se hâter lentement ( un contre emploi pour moi qui ai tendance à partir toujours trop vite), un excellent entrainement pour les 24 h de Champigneulles avec un bon dénivelé en plus.

8 H c'est le départ, trop tard pour avoir des frissons.

Je pars avec un ami de la famille pour ceux qui connaissent Laurent Melchior.

Après un début de course assez tranquille j'ai du mal a garder ce rythme très lent  comme prévu et je reprends mes bonnes vielles habitudes  en accélérant quelque peu.

Tout au long de ce parcours typiquement vosgiens c'est un enchainement de bonnes côtes et descentes  casse pattes sous un soleil très généreux , dans les derniers 10 km on remonte complètement la piste  de FREE VTT Officielle, encore quelques tranchées, pourtant Verdun est loin, ensuite  un bonne partie assez technique et enfin une longue descente dans un pré pour  terminer cette épreuve en 4H37mn à ma montre. .

Très bonne organisation, fléchage au top.

Un peu déçu par la collation d'après course, j'y avait goûter il y a quelques années avec Denis et Bertrand  c'était  TOP et là c'est pinnuts, le jour et la nuit.

Une binouze  Vosgienne fraiche en pression passe très bien mais pas faim.

ALLEZ HOP, à la douche et retour à Gondreville .

 

Trailer le trailer fou

Partager cet article
Repost0
23 avril 2018 1 23 /04 /avril /2018 07:24
Les 4 mousquetaires tout sourire !!!!

Les 4 mousquetaires tout sourire !!!!

Récit Laurent S:

Foulées Commerciennes, dimanche 22 avril 2018 (jour d’été en avance)

 

Cinq Bleus se sont retrouvés en Meuse en ce magnifique dimanche aux accents estivaux.

 

Honneur à la dame du jour Christelle D, s’alignant sur le 13,400 kilomètres du trail de la Madeleine. Elle est en prépa pour un prochain marathon en Belgique. Son Nono est photographe en chef et va se poster aux endroits où il saura saisir avec talent et malice, les grimaces de ses petits camarades. Les garçons seront au nombre de 4, sur le trail des 3 Godelles (Une Godelle est une vache en patois lorrain) : notre vétéran aux cheveux longs, Bruno V, Clément B et Laurent B, (toujours unis par poil de Q) et un rookie dans le monde du trail, Laurent S, lequel a le trouillomètre à zéro  depuis 24 h. Pour lui c’est son premier vrai trail, mais surtout la toute première fois qu’il va dépasser la distance d’un semi sur une compétition. Cool Lolo, relax !

 

 

CHRISTELLE RECTO !!

CHRISTELLE RECTO !!

CHRISTELLE VERSO !!!!

CHRISTELLE VERSO !!!!

Il est 9 h. Les courageux du jour sont lâchés dans la nature. Rapidement, le peloton s’effiloche. On serpente dans la campagne, dardée par un soleil généreux. Les paysages sont jolis mais pas trop le temps de jouer les touristes. Rapidement on entre dans le dur, avec de belles côtes cassant les guiboles. Va falloir s’accrocher. Nos 4 Bleus ont le pas léger pour l’heure, le premier ravito est passé. Cela se corse. Aux singles dans les bois donnant de l’élan, succèdent des faux plats montants, quand il ne s’agit pas de vraies côtes. Hors de la forêt, sur les chemins blancs, le soleil commence à cogner fort. Passé la mi-parcours, Laurent S va connaître un premier moment difficile. Au détour d’un chemin ombragé, il raccroche deux jeunes traileuses. Mais les voit s’éloigner, avant d’en rattraper une. Les bornes défilent, attention à un passage délicat, de vraies ornières. Avant-dernier ravito. Nono s’y est posté. Normal, la pente y est rude. Sympa pour les photos. Sympa le petit mot de Nono pour nous booster : «Allez les gars, il y a une grosse côte pas loin ». Pour pas mal de coureurs, c’est déjà heure des crampes. Laurent S n’y échappe pas. Il faut gérer ces vilaines douleurs aux cuisses. Pas le choix : les 4 derniers kilomètres vont se faire au mental. Là tout se joue dans la tête. On ne lâche rien ! Après la plongée et un super décor sur les champs, la fin se fait en mode ralenti pour beaucoup. La piste du stade est proche maintenant. Laurent S tape les mains d’enfants et s’arrache sur la ligne. Cassé mais heureux comme tout. Il lui faudra plusieurs minutes pour émerger. Cela tombe bien, ses trois compères qui ont bien maîtrisé ce tracé casse-pattes et exigeant, Nono et sa banane (son sourire en fait) et Christelle D, laquelle a bien géré son épreuve et est repartie dans la foulée faire un footing, sont là tout sourire. C’est l’heure de la bière (des bières, pourquoi se contenter d’une ???).  Selfies en rafale pour nos vaillants et notre vaillante du jour.  Le repas ravigote les coureurs. On se croirait dans une ambiance de vacances en plein mois de juillet. Bruno V opte pour une bonne bouteille de rouge, partagée avec son voisin de table. Voilà, c’est terminé. Une bien belle épreuve. Coup de chapeau aux bénévoles pour la qualité de leur organisation et leur bonne humeur. Cela fait chaud au cœur. Chaud c’était vraiment le mot du jour.

 

Les classements:

 

Trail de la Madeleine, 142 finishers :

Christelle D, 90e en 1h21’42

 

Trail des 3 Godelles, 86 finischers :

Bruno V, 17e en 2h11’43

Clément B, 23e en 2h18’46

Laurent B, 35e en 2h29’29

Laurent S, 61e en 2h50’11

photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!
photos de mister Nono.!!!!

photos de mister Nono.!!!!

Partager cet article
Repost0
23 avril 2018 1 23 /04 /avril /2018 07:15
Fabienne et Alain, 2 bleus dans le Saintois.

Fabienne et Alain, 2 bleus dans le Saintois.

Ce matin avec Alain, nous sommes allés courir à Vézelise les 11km de la course du Saintois.
4 distances étaient proposées. Pas d'autre bleus l'horizon mais nous y avons croisé Romain Gerriet, nos amis Nadine et Pascal Ribault ainsi que Alain et Edith du Jac ST Nicolas en compagnie de leur fille qui gagnera par tirage au sort une paire de baskets.
Retrait des dossards et du lot. Les bénévoles prennent soins des coureurs avec petit café et brioches.

Départs 10h après un briefing bienveillant et fort sympathique.
Un parcours exigent quand-même avec pas mal de montées assez longues et du chemin à tracteur 😁.

Sinon le parcours était bien balisé et sécurisé par de nombreux bénévoles.
À l'arrivée un ravito bien fournie avec coca jus eau et ....bières.
Après les récompenses, un apéritif offert.

11km de la course du Saintois.
11km de la course du Saintois.
11km de la course du Saintois.
11km de la course du Saintois.
11km de la course du Saintois.
Partager cet article
Repost0
19 avril 2018 4 19 /04 /avril /2018 08:01
Motivés comme jamais !!!!!

Motivés comme jamais !!!!!

Pour cette 2ème édition de l’ekiden du grand Nancy, notre club avait dépêché 3 équipes, un score un peu en deçà des dernières  éditions qui s’étaient déroulés à Villers. Il est  vrai que la période n’est pas très propice, entre les trails, les diverses préparation marathon et autre triathlon. D’ailleurs, c’est pour ces raisons que nos meilleurs éléments n’étaient pas présents ce dimanche. Mais qu’à cela ne tienne, les différents athlètes du jour ont fièrement représenté le club dans une bonne ambiance générale. Ce genre d’épreuve  permet, en effet, de côtoyer  des membres du club que l’on ne connait pas forcément. Ainsi, des anciens tel Alain M qui participait à son 15ème  ekiden  soit presque autant que le reste des bleus présents, se retrouve à courir avec des petits jeunes qui découvrent la course à pied.

En parlant de petit nouveau, honneur à l’une de nos dernières licenciée,  tout juste bleue depuis  à peine un mois, Perrine M , auteur,  d’une belle entrée en  matière sur le 10 de Toul et qui trouvait là ,  l’occasion de confirmer sa perf , voici son ressenti  « Pour ma part : course en équipe hyper sympas avec des super supporters. Parcours un peu monotone avec ces grandes lignes droites et encore plus quand on le fait deux fois de suite 😩... pas évident de garder le rythme sur le deuxième 5km heureusement que l’on croise les copains en face pour se motiver...bon ressenti pendant cette course juste dommage qu’une douleur se soit déclenchée au genou  gauche au 7eme km...😖 et qui ne passe malheureusement tjrs pas. Tout le monde a couru au top et a donné le max 👍 super marathon en moins de 4h pour notre équipe  féminine la classe 😉🤘 ».

Une première avec le maillot bleu pour Perrine !!!

Une première avec le maillot bleu pour Perrine !!!

Premier ékiden également pour Stéphane J, qui lui aussi s’est plus que défendu sur le 10km « Une belle journée, merci à Fabrice pour la logistique. Une première pour moi. Ambiance très agréable, félicitations aux 3 équipes.  Sportivement, à refaire. »

L’ékiden, c’est aussi la possibilité de courir en famille telle la famille R avec Rose et Philou « Les ACGVISTES sont des gens formidables, encore une fois de l’ambiance de ouf et du soutien dans la difficulté ainsi que dans les bons moments .Une bonne journée pour nous tous

A signaler aussi que le club n'était pas récompensé mais tout le monde est resté jusqu'à la fin

Merci à Fab et Pascale pour avoir passé la matinée avec nous »

Philou en action !!!

Philou en action !!!

Autre famille venue en  force ce dimanche , les N avec Coco , Théo et Céline qui fait presque partie de la famille « De bon matin on se retrouve, on fait une photo, on court tous ensemble, on transpire, certains pleurent, d’autres rient, la course se termine, on se congratule, on se requinque, on se refait une photo, on se sépare…C’est tout ça à la fois l’EKIDEN, tous ensemble dans la bonne humeur, avec beaucoup d’émotion, un esprit d’équipe, toutes et tous fiers d’être bleu(e)s !Pour conclure bravo à tous les participants (un super mélange de générations) et merci pour l’organisation. Un seul petit regret que nos autres camarades d’entrainement n’aient pu se joindre à nous pour partager ce bon moment ; peut-être l’année prochaine qui sait ? »

Une vosgienne motivé !!!!

Une vosgienne motivé !!!!

La famille R composé de Jim, Ilo, Matéo et Théo (cf céline ) aurait presque pu faire une équipe à elle seule !!! Mais, plus habitué au sprint et à la piste, les relayeurs ont vécu une matinée pas évidente à gérer, n’est-ce pas Jim qui nous fait revivre sa course comme si on y était !!!! « D’abord on se lève aux aurores, et là déjà je me dis : Mais pourquoi je me suis engagé dans ce truc ? J’ai sommeille ! Je veux mon lit ! C’est pas humain ! Mes enfants qui m’accompagnent ne sont pas plus courageux…Puis l’arrivée au stade de Tomblaine, je retrouve mes collègues de course. Comme d’hab, dans la bonne humeur. C’est toujours un plaisir de revoir toutes ces têtes amicales. On papote, on rigole, puis l’heure tourne et le stress commence à pointer le bout de son nez. Vais-je y arriver ? 5km c’est rien ! C’est la moitié de ce que je cours tous les dimanches matin. Oui mais là, c’est  pas un jogging tranquille, c’est un relais. Même si je sais que l’esprit du club est de courir pour le fun, pour se faire du bien, pour passer un bon moment et qu’aucun jugement ne sera donné, je sais que je vais avoir du mal à gérer, qu’il va falloir que je me dépasse, que je me prouve que j’en suis capable. Puis le départ. Abdel me passe le relai et je pars. Mes collègues me soutiennent et me crient : Allez Jimmy ! Alors forcément, l’engouement fait que je me sens pousser des ailes. Allez hop, de bonnes enjambés  pour commencer ce petit 5km.Hola je vais peut -être un peu vite là, je vais ralentir un peu……Pfiou, je suis allé vraiment trop vite là je vais jamais tenir ! Bon, je me concentre et je retrouve mon rythme de croisière. Mes muscles sont chauds, je sais qu’ils ne me poseront pas de problème. Mais mon souffle ? Vais-je tenir ? Même si je me sens serein, y-serais-je encore dans 2 km ? On verra…..Tout ce macadam qui n’en finit pas. Ha on fait demi-tour au prochain feu rouge ? Cool. Hein, quoi ? Non on ne fait pas demi- tour c’est tout droit. Ho yé, ça doit être au prochain…. Houa c’est long, je commence à fatiguer, le souffle commence à me manquer.Haaaaa je vois le prochain feu rouge. Il était temps. NoooOOOoooo on ne fait pas demi -tour ! C’est encore tout droit !!!!!!Ha une pause avec des gobelets et de l’eau. Qu’est-ce que je fais ? Je m’arrête pour boire ?  Les autres ne s’arrêtent pas, si je m’arrête je vais avoir la chouffe. Non je m’arrête pas, je prends le gobelet au passage. Ha ils ont prévu une poubelle plus loin pour jeter les gobelets. Mais elle est super-proche la poubelle ! Je vais pas avoir le temps de boire mon eau ! Et boire en courant quelle idée ! Vais une gorgblourrr ha je m’étrangle ! J’arrive pas à boire en courant ! allez je verse mon eau sur ma tronche par ce beau soleil, on lance le gobelet dans la poubelle et on continue…..

Har har har ça y’est j’ai pu de souffle. Et mes jambes sont lourdes….mal aux pieds……penser à autre chose…….j’y arrive pas…..et tout le monde qui me double comme si de rien n’était…….j’en peux plus……har har har……. 

Haaaaa ça y’est le troisième feu rouge on fait demi-tour. C’est pas trop tôt !!!!!Allez c’est dans ta tête mon vieux ! Fais de plus grandes enjambées !  Sautille !  Reprend du rythme !

Je croise Philipe : « ça va Jimmy ? » heu ouais ouais bof…… Mais qu’est-ce que c’est long !

Ils nous ont menti,  c’est pas vrai, on fait plus que 5 km !Je me traine sur les 2 autres feux rouges du retour. Haaaaaa on tourne. Ça y’est on est plus loin du stade, allez on s’accroche !

Je tente d’accélérer mon pas ? oui on accélère ! ha non j’y arrive pas j’ai trop mal aux mollets. J’ai plus rien dans la coco. 

On arrive au stade. Une fille commence à me dépasser. Non, je m’accroche, elle court légèrement plus vite que moi, je peux m’accrocher.On arrive au stade, je cours à coté de cette inconnue qui m’aide sans le savoir.

Mais elle fait quoi ? Elle accélère le pas ! Mais ça va pas non ! Bon je m’accroche. Si elle peut le faire, je peux le faire ! Pourquoi elle accélère ? À cause de l’adrénaline ? Pour ne pas que j’arrive avant elle ? Bon allez il ne reste plus que 100 mètres, je donne tout ce qu’il me reste.

Houa j’arrive à accélérer, et plutôt bien dis voir. Purée il me reste tout ça comme énergie ?

Haaaaaaaa ,  l’arrivée ça y’est putain ça y’est je l’ai fait !!!!!!!!!!!!!! Il est où Alain que je lui passe le chouchou ? Ha le voilà.

Zgué zgué j’ai la tête qui tourne, c’est par où ? Ah oui le stand de flotte et les collègues plus loin. 

Puis les bravos des collègues. Ça fait du bien de recevoir tout ce soutien chaleureux. 

Les relais se sont succéder, tout dans la bonne humeur, on en a tous chié, mais c’est pour la bonne cause. Le dépassement de soi-même et passer une journée entre personnes amicales.

L’Ekiden ? Facile ! J’en ai bavé mais je recommencerai, pour me prouver que j’en suis capable ! Et aussi me montrer que j’en chie de moins en moins au fur et à mesure que les années passent.

Merci à Fab pour l’organisation et à ACGV pour cette journée qui restera gravée dans ma mémoire ! »

Jimmy heureux d'en finir !!!

Jimmy heureux d'en finir !!!

L’ekiden , c’est aussi l’occasion de courir en amoureux pour Perrine P et son Alain. Notre marcheuse savoure cette belle matinée « merci pour l'organisation tiptop. Ne pas avoir à gérer les dossards, les encas... permet d'enlever les petits tracas de début de course, j'apprécie grandement ! 

C'est avec un peu d'appréhension que j'ai abordé ce premier relais, la forme n'étant pas au rendez-vous. Mais grâce à l'accueil et au soutien reçus par les copains copines de l'acgv, la course et la journée se sont merveilleusement bien déroulées. Courir en équipe oblige à se mobiliser, se concentrer, gérer et permet de se dépasser mais aussi de connaitre autrement ses coéquipiers et renforcer les liens. Dommage que nous n'ayons pas pu être plus d'équipes. Avec 5 équipes nous aurions été sur le podium... Maintenant hâte de retrouver cet esprit collectif aux 24h de Champigneulles ! » . Sans oublier les interclubs d’ici quelques semaines !!!!

 

Alain C en fait de même  « Première course avec le maillot de l'ACGV sur les épaules. Un de plus, certes, mais premier maillot pour de la course à pied. En plus, plein de monde dans le stade. Pas l'habitude de voir autant de monde même si aucun n'est venu spécialement pour moi. Bref, une ambiance incroyable, inédite. Le temps de comprendre comment ça marche et on se prend au jeu de supporter les 3 équipes de l"ACGV engagées. D'autres voix portent bien plus que la mienne mais le cœur  y est. En numéro 4, je m'élance un peu après 11h du mat. Soleil radieux, on est content de le voir après un hiver un peu long à mon goût mais là, j'aurais apprécié quelques nuages pour tempérer ses ardeurs. Je pars très vite et je trouve mon rythme de croisière à partir du 2è km. Qu'elle est longue cette ligne droite !!! Demi-tour, je bois un coup dans la descente et je me rapproche rapidement du stade. Retour sur la piste, de nouveau la super ambiance. Ouais mais c'est pas fini, il faut faire un 2è tour. Je ne quitte pas le stade à la même vitesse qu'au départ et j'essaye de ne pas penser aux 5 km qui m'attendent encore. Km 7, un point de côté. C'est quoi cette m... !! Je ralentis, respire bien à fond, je sens que ça s'estompe. Juste une frayeur passagère. Je relance progressivement et pour le dernier km, je retrouve un bon rythme. Je passe mon chouchou à la suivante avec la hantise de le faire tomber et je goûte enfin à la satisfaction du devoir accompli. Quelque minutes de repos et je retourne avec Perrine encourager les derniers relayeurs. Jusqu'à la dernière relayeuse qui a vraiment du mal après les 5 premiers km. Et là, tous les autres se mettent à courir avec elle pour l'encourager et la "porter" jusqu'au bout. Perrine et moi les rejoignons et c'est parti pour les 2 derniers km, rythme lent mais ambiance extraordinaire. Ca encourage, ça rigole, ça fait n'importe quoi pour faire durer ce moment où on est bien ensemble, même si c'est plus dur pour certains que pour d'autres. Une vraie solidarité qui unit tous les participants de l'ACGV à cet Ekiden. Merci à tous pour ce moment super sympa. Je rempile pour l'année prochaine, sans problème. »

Première course avec le maillot ACGV pour Alain !!!

Première course avec le maillot ACGV pour Alain !!!

L’ekiden, c’est aussi de remplacer au pied lever une copine, Pascale P qui a dû, la mort dans l’âme,  déclarer forfait quelques jours auparavant. C’est le cas de Virginie H qui, malgré des contraintes horaires, a magnifiquement joué le jeu « "Cet EKIDEN a été marqué une fois encore par la solidarité à toute épreuve des membres de notre club. En effet,  tous les bleus témoins d'une baisse de forme et de moral pouvaient trouver les ressources morales pour se dépasser grâce aux encouragements des autres bleus.

Virginie la remplacente de luxe !!!!

Virginie la remplacente de luxe !!!!

. L’image de la pauvre Ilona en détresse, qui a vu débarquer une horde bleue sur la piste afin de l'escorter sur les deux derniers kilomètres en est la parfaite illustration .... on aurait dit  des garde du corps entourant une personnalité faisant son footing (il fallait voir, ça faisait son effet) ceci restera comme un des symboles de cette journée.

Ce fut le moment fort en émotion de notre participation mais je n'oublie pas ce magnifique soleil, ce parcours plutôt plat (ça change de Villers et ses côtes!!) et l'enthousiasme une  fois encore de tous les bleu(e)s à participer ensemble à cette belle compétition.

Merci à Fabrice pour l'organisation, pas merci à Céline pour le coup de stress au téléphone 😝 (lol)."

Ilona au bout d'elle même . Bravo !!!

Ilona au bout d'elle même . Bravo !!!

Enfin , autre joli moment émouvant de cette journée, c’est Annabelle P qui nous l’offre « Superbe journée avec la team bleue sous un magnifique soleil et une très bonne ambiance comme d’habitude 😉 Très belle osmose entre les nouvelles et les vieilles 😜.Terminer le marathon en relais avec mon fils est juste magnifique 😍A refaire !!! »

 

2ème édition de l’ekiden du grand Nancy

Voilà, quelques tranches de vraie vie ou l’amitié, la solidarité ont été mise à l’honneur et ne sont pas de vains mots.

Alain M, Abdel K et Laure H, qui s’était mise une pression de ouf, ont aussi participés à ce beau moment.

Rdv l’année prochaine avec peut-être un changement de date qui pourra, je l’espère, fédérer encore plus de bleus.

Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!
Les bleus en action !!!

Les bleus en action !!!

Partager cet article
Repost0
18 avril 2018 3 18 /04 /avril /2018 07:50
IL EST OU LE MUGUET ?

IL EST OU LE MUGUET ?

Récit The Fab :

C’est dans une belle atmosphère printanière que s’est déroulée  l’ultime étape du  TSL avant la grande finale qui aura lieu  à la maison  le lundi 21 mai. Comme chaque année, les foulées du muguet disputée à  Viterne sur un parcours de 8.2km vallonné et riche en relance, servait à valider le classement général  dudit trophée.

Pour cette épreuve, 7 bleu(e)s s’étaient alignés au départ parmi les 144 coureurs présents.

Honneur à  nos deux blondes du jour, Fabienne G, en pleine préparation de Saumur (mais chutttttt…..)  , s’octroie un joli podium dans sa catégorie 3ème M1/9  et  58ème au scratch. Et encore, cette dernière n’avait rien trouvé de mieux que d’effectuer le même parcours en guise d’échauffement afin de parfaire sa sortie longue dominicale.

Autre blonde, Annabelle P, double finisher du marathon de Paris, une semaine plus tôt, et de l‘ekiden le matin même, rien que ça, conclut cette étape à la 124ème et 8ème M1/9. Place au repos, enfin presque ….

Son acolyte Alexandre J, finisher également du MDP, et qui s’était mis dans l’idée de figurer dans le classement général  du TSL, l’accompagne jusqu’au bout et termine 125ème. Une nouvelle fois,  il échoue à un poil de Q de la cuillère de bois de sa catégorie 24ème M1/26. Dommage …

Alain M a lui aussi cumulé ekiden et TSL. Après son 10km du matin, il a enchainé mais a souffert sur ce parcours compliqué, 132ème, 26ème M2. Chapeau Alain, j’espère que la petite mousse d’arrivée partagée ensemble (bah oui, y’a pas que sur les trails !!!) t’aura fait un peu oublié cette journée chargée.

Robert M, l’inusable, finit 111ème et 4ème M4/6.

Alain G, également en préparation marathon  et qui avait, lui aussi, effectuer un tour pour du beurre, finit 50ème et 13ème /26.

Enfin, Fabrice H, en course également pour le classement général, termine 34ème et 10ème M1/26.

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2018 1 16 /04 /avril /2018 18:03
Gérald, la cool attitude " pour les comptes rendus"

Gérald, la cool attitude " pour les comptes rendus"

Récit de Gérald B.

voici un petit CR de ma course.

Je suis allé à Urimenil ce weekend ou se déroulait la vert'uri.

je me suis lancé sur le 26km (520D+) avec le soleil pour m'accompagner car je n'ai vu aucun autre bleu.

Le parcours est sympa, très roulant avec une bonne organisation.

je termine 44ème sur 64 en 2h37mn.

 

Partager cet article
Repost0
16 avril 2018 1 16 /04 /avril /2018 08:07
4 BLEUS A OEY !!!!

4 BLEUS A OEY !!!!

Récit Laurent S :

Course du Noitel, 6e édition, dimanche 15 avril 2018

 

Un quatuor bleu s’est donné rendez-vous à Oëy, toute petite commune située à 5 km de Ligny-en-Barois : 65 habitants. Le soleil est à son zénith, la fanfare locale tambourine déjà. C’est donc un peu ambiance vacances pour Laurence C, Christelle 0, Laurent B et Laurent S. Oëy, son clocher, ses vastes pâturages, son décor typique. Dans quelques minutes, nos Bleues et nos Bleus vont devoir s’employer sur un parcours 100 % chemins et forêts. Pas de pression, rien que du plaisir, le chrono et le classement passent bien après. C’est le mot d’ordre du jour. Bref, profiter de l’ambiance et du paysage au maximum. C’est encore l’heure des selfies. Les sourires bleus sont au top. Echauffement, le temps d’encourager les gamins précédant les «grands » et nous voilà sur la ligne de départ. 10 kilomètres et des poussières à parcourir. Rapidement, le peloton éclate. D’entrée, un solide raidillon calme les ardeurs. Cela sera plus simple ensuite. De beaux singles dans les bois, sur les chemins blancs, avec des vues superbes. Cela vaut le coup de tourner un peu la tête pour les admirer ces côtes de Meuse. Et nos Bleus, ils en sont où dans tout cela ? Lolo B, en belle forme, fait son petit bonhomme chemin. Lolo S a connu une mise en route en mode diesel poussif, à partir du kilomètre 4, cela ira mieux. Nos deux blue girls du jour font course commune. Inséparables. Number one de la bonne humeur. L’heure de l’apéro approche, le soleil commence à taper dur. Allez bientôt la fin, par une jolie descente vers Oëy. Lolo B est le 1er bleu à franchir la ligne. Il revient sur ses pas pour encourager Lolo S. Le duo escortera finalement Christelle et Laurence lesquelles rallient l’arrivée main dans la main ! L’esprit bleu ! Bravo mesdames pour votre super générosité. Dans l’aire d’arrivée, les voilà, tant attendues à la table du ravito : les crêpes et les fraises Tagada ! A prendre sans modération. Le quatuor bleu est au débriefing. Impressions à chaud avant de retourner aux voitures et de rejoindre notre Toulois. Voilà, c’est terminé, bravo aux organisateurs de l’Amicale du Foyer Saint-Rémi, en particulier Jessica et Emmanuel, pour leur gentillesse. Une vraie course de village avec une atmosphère conviviale, sans chichi, et très bien organisée : l’ADN de la course à pied, là où elle trouve sa source et on puise de grands et petits plaisirs. Cerise (et pas fraise) sur le gâteau. Laurent S a eu la surprise de retrouver sa cousine Virginie T qui faisait partie de la fanfare ayant accueilli en musique les arrivants. Sympatoche tout cela.

 

190 arrivées

 

Laurent B   : 64e en 49’54

 

Laurent S   : 109e en 54’49

 

Christelle O : 148e en 1 h 01’ 57

 

Laurence C :   149e en 1h 02 ‘ 00

 

EN ATTENDANT D'AUTRES PHOTOS !!!!
EN ATTENDANT D'AUTRES PHOTOS !!!!
EN ATTENDANT D'AUTRES PHOTOS !!!!

EN ATTENDANT D'AUTRES PHOTOS !!!!

Partager cet article
Repost0
11 avril 2018 3 11 /04 /avril /2018 17:09
J'ai pas trouvé le stand photos finisher !!!!

J'ai pas trouvé le stand photos finisher !!!!

TRAIL DES LUTHIERS 2018  21 KM 400 D+

Je :

  • ne suis pas marathonien  mais je suis bluffé par toutes ces réussites et ces premières !
  • suis seul à ce trail !
  • suis pas tout à fait content du parcours, casse pattes.
  • mets que 3 sur 10 au ravito
  • suis arrivé 49 ème sur 125 en 1H54
  • sais c’est pas terrible mais y’ avait du lourd comme Voirpy en 1H21 mais il a pas voulu m’attendre
  • crois que je le referai pas…….et que le prochaine fois j’écouterai Fab H
  • suis déçu y’avait pas la traversée dans l’eau !
  • trouve pas d’endroit pour mettre « poil de Q » alors je le mets là…
  • suis fier car 1er au podium des bleus….mais aussi dernier ( pour ceux qui ont pas capté voir point 2 )
  • trouve pas de photos !
Départ Champs Elysées de Mirecourt.

Départ Champs Elysées de Mirecourt.

Partager cet article
Repost0
11 avril 2018 3 11 /04 /avril /2018 08:20
Séverine et Gérald les marathonniens confirmés !!!!

Séverine et Gérald les marathonniens confirmés !!!!

Nous étions aussi de la partie dans la capitale ce week-end pour un petit
run dominical.
Un temps magnifique, une ambiance de folie et un petit frisson au moment du
départ (ça c'est paris).
Après un bisou nous voilà partis chacun à notre rythme pour escalader le mur
du 30eme...
Après plusieurs jurons la délivrance est arrivée en 4h33.31 pour Séverine et
3h33 47 pour moi.
Que c'est dur un marathon...
 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2018 2 10 /04 /avril /2018 10:24
Les 2 compères au départ !!!

Les 2 compères au départ !!!

Récit Dominique C:

Avant toute chose on tient à féliciter tous les marathoniens et marathoniennes du club.

Quant a nous , nous avons pris la route le vendredi soir pour Niederbronn les bains , accompagnés par les familles Etienne, Mekler et Vachon afin de récupérer les dossards pour le trail du lendemain matin prévu à 7h pour Philippe et moi même. 74 km avec 2500 m de D+ Après une courte nuit , Sandrine et Dédé nous emmène sur le point de départ situé à 20 min du camping. Sur place, environ 500 coureurs sur ce défi, certains enchaineront le lendemain avec 42 km pour le l intégral défi sur lequel Philippe est inscrit. ..mais ça on en reparle plus tard.... On décide de partir ensemble jusqu' à la première barrière horaire au km 24. Tout se passe bien on met 3h ..pas de grosses difficultés . Nos supporters sont là, arrivés de justesse. .ils nous ont sous estimé. Après un bref ravitaillement on repart ensemble pour 20 km supplémentaires avec des chemins un peu plus techniques et de belles montées au travers les forêts des Vosges du Nord. Au 44ème je dis à Philippe qu' il peut se lâcher et faire sa course mais il ne me quitte pas..la chaleur se fait sentir..on n a plus l habitude. De beaux paysages,vieux châteaux.. .des beaux chemins, le parcours est vraiment plaisant. Ravitos du 56eme. On est heureux de pouvoir se rafraîchir dans les fontaines du village ,nos supporters sont toujours là et trouvent Philippe un peu fatigué et pâle. Moi aussi je m inquiète de le voir ainsi. On repart pour atteindre le point de passage du 66ème km, où nous attend une grosse difficulté à 2 km du ravito , je monte à mon rythme et en me retournant je ne vois plus mon phiphi. Je pense qu' il s est arrêté se soulager. Arrivé en haut je l attends et ne le voyant pas je l appelle. Et là il me dit qu' il a mal à l estomac et qu' il est allongé avec des crampes dans les 2 mollets. Des coureurs l aident à lui " tirer ses crampes " . Je lui demande si il peut continuer et j appelle Dédé qui nous attendait au ravito pour qu' il aille voir a sa rencontre. Au ravito , j attends qu' il arrive , il nous reste 9 km plus ou moins en descente et il décide de continuer malgré son état. .Dédé nous accompagne un peu inquiet. .. Finalement nous terminons ensemble. Philippe soulagé que ça se termine et tirant un trait sur le Défi du lendemain..son état ne le permettait pas. Pour ma part j ai adoré ce trail , le parcours , l organisation, les ravitos...j aurai presque eu envie de lui prendre son dossard pour le lendemain. .. 

FINISHERS !!!!! AU MENTAL POUR PHILIPPE.

FINISHERS !!!!! AU MENTAL POUR PHILIPPE.

Encore un beau weedend de course et merci à nos supporters et supportrices qui ont crapahuté pour nous suivre sur tous les points. ( petites nouvelles de Philippe. Il n est pas encore tout à fait remis mais c est un guerrier. .Ça va s arranger ) Pour moi une petite séance de Cryo où j ai eu le plaisir de débriefer avec Alexandre de son marathon.

Après l'effort, une petite séance de Cryo !!!!

Après l'effort, une petite séance de Cryo !!!!

Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Lе Défі dеs Sеіgnеurs Niederbronn.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE L'ACGV
  • : ASSOCIATION DES COUREURS DE GONDREVILLE
  • Contact

STATISTIQUES

HIER: 51

TOTAL : 148591

ICI STATS TOTAL

ENTRAINEMENT

TOUS LES MARDIS, MERCREDIS, JEUDIS

A PARTIR DE 18H00 AU STADE DE L'AVENIR.

DIMANCHE SORTIE COLLECTIVE 9h30 DEVANT LE STADE.

PROGRAMME COACH BERNARD JUIN 2019

 

RECORDS ACGV