Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 08:09
Au départ du 35km

Au départ du 35km

Récit Sandrine W:

Ah ! ça sent la fin d’année quand arrive le trail des brosses.
Cette année, je me lance sur le 22km avec mon binôme Séverine. Les hommes (Dom,Gérald et philippe) partent sur le 35km.
L’air est glacial, mais le soleil brille et les forêts vosgiennes sont magnifiques sous ce givre.
D’autres bleus sont là mais les départs sont décalés et nous ne verrons pas tour le monde.
Surtout que, comme tout le monde le sait, avec Séverine on aime tellement ça profiter de ces beaux terrains de jeux, que l’on prend touuuuttt notre temps.😃
Le parcours est super agréable exclusivement dans les bois, avec de beaux chemins, de belles montées et des descentes qui me font mal à mon genou. On le trouve changé et en effet c’est le cas, un peu plus de km et de D+ (900) que prévu (les hommes nous dirons qu’ il en était de même pour eux )
Au final 1 beau trail, une belle organisation.

A noter que Stéphane J était aussi sur le 22km il avait récupéré le dossard de JP.

Au départ du 14km

Au départ du 14km

Récit Olivier :

Trail des Brosses partie 1 ! L'eau Drey faisant sa partie et vous comprendrez pourquoi.

Récit Olivier Pabst
Le reveil sonne à 7h un dimanche matin. Là on se dit qu'on est quand même cons...
On se prépare en se demandant surtout comment s'habiller car le thermomètre annonce 0 degré ...
RDV 8H30 devant chez nous. Mes 3 drôles de dames sont à l'heure : L'eau Drey bien sur mais aussi Laure Hrt et Gaelle Mouscaz.
Arrivés sur place on prend la navette et on arrive au village de départ. Trop de monde et impossible de retrouver les autres bleus et surtout il fait froid !!!!!!!!!!!!!!! j'avais pensé à tout sauf à mes moon-boots !!!
Le départ annonce la couleur, en côte ...
10h30 c'est parti. Gaelle et moi devant et Audrey et Laure plus sages restent en arrière (d'om le récit à part d'Audrey).
Ca commence bien évidemment par une bonne petite montée. Gaelle semble avoir des jambes de feu, elle double, double, double ... je suis et les sensations sont plutôt bonnes à ce moment là. Première montée et premiers embouteillages, on continue non sans mal à essayer de rester ensemble mais à un moment je me retrouve un peu bloqué et Gaelle 20 m devant moi .. je vais avoir Gaelle en visu comme ça un bout de temps mais mes cervicales me font un peu mal et les montées trop raides ne sont vraiment pas ce que j'aime ... A ce moment là je me dis que je la reverrais pas avant l'arrivée. Mais surprise après le ravito, une longue ligne droite le long du canal, j'ai une bonne allure, je remonte des concurrents et juste avant de repiquer dans la forêt j'aperçois Gaelle 100 m devant moi.
Mon erreur à été là car à trop vouloir rattraper sur le plat je l'ai payé sur toutes les côtes entre le km 10 et 15 ... les cuisses dures, plus de souffle et un mal fou à relancer en haut des côtes. Et les 5 derniers km ne sont qu'un enchainement de côtes et de descentes techniques. Je me suis plus laissé aller dans les descentes sur les conseils de micka.
Gaelle a du souffrir un peu sur la fin car je m'attendais à me retrouver loin derrière elle mais au final je termine en 1h50 et Gaelle 1h48 ! Bravo Gaelle tu m'as épaté et la prochaine fois j'essayerais de te suivre !

En conclusion, un beau parcours, une super organisation mais trop de monde ... ça coince dans les côtes, très difficile de doubler dans les interminables singles sinueux et plein de racine et encore plus avec les premiers du 22 et du 35 qui finissent par nous doubler ! Limiter le nombre de participants serait une bonne chose je pense.

A refaire l'année prochaine avec mes drôles de dames.
ET chapeau à Laure et Audrey qui terminent en pleine forme et avec le smile !

trail des brosses.

Récit Audrey :

En ce magnifique dimanche, frais mais lumineux, nous voilà partis pour LE trail des brosses ! Un défi pour moi avec ses 525m de dénivelé positif. J’ai embarqué avec moi Laure Hrt et j’ai promis de ne pas la lâcher. Un léger stress au départ, malgré les grosses montées, on ne se démonte pas et on fait comme tout le monde, on choisi de marcher ! Le parcours est magnifique, une organisation au top. On a vraiment pris plaisir à le faire en binôme. Une équipe de choc ! Je suis fière de ma coéquipière, elle n’a jamais baissé les bras (et pourtant c’était vraiment dur) elle n’a jamais râlé et elle a même Kiffé ! La preuve en image pour toi Annabelle Portzert. Notre objectif a nous, c’était arriver au bout en prenant plaisir, ÇA C’EST FAIT ! On a pas réussi à voir les autres bleus qui étaient présents, mais je pense que, comme nous, ils en ont bien profité !

trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
Partager cet article
Repost0
13 novembre 2018 2 13 /11 /novembre /2018 14:23
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.

Trail des portes de Bellefontaine.

Un dimanche matin comme beaucoup d’autres ces derniers temps.

Un peu de fraicheur matinale mais le soleil viendra réchauffer rapidement l’atmosphère des trailers présents au départ de ce nouveau rendez vous.

TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.

Sur le 18 km pas moins de 8 partants. Annabelle, Laurence, Nathalie, Isabelle, Sébastien, Andy, Rodolphe et JP.

Un parcours qui ne fait en réalité que 16km500 et que l’on peut qualifier de roulant malgré quelques passages délicats.

Le passage le long des étangs et la traversée du fort de Frouard étaient appréciés par l’ensemble des participants.

http://lesportesdebellefontaine.fr/resultats/2018-1ere-edition/18-km/

TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.

Sur le 30km il y avait 3 bleus, Didier, Laurent et Pascal.

Un parcours avec un dénivelé plus en rapport avec un trail mais qui reste assez roulant si on ne rajoute pas involontairement quelques km.

Pour une première, Le club d’athlétisme de Champigneulles a réussi son pari et nul ne doute que ce rendez vous va devenir incontournable.

http://lesportesdebellefontaine.fr/resultats/2018-1ere-edition/30-km/

TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2018 3 07 /11 /novembre /2018 07:07
 trail du bois le duc

Récit Sandrine :

Quelle journée ! Nous nous étions inscrits sur le fort en trail mais celui ayant été annulé, nous nous sommes reportés sur 1 autre première édition, le trail du bois le duc à Vandoeuvre. ( sur les hauteurs )2 distances,8 et 16 km. En fait il s’agit de 2 boucles de 8km, ce format ne me plait en général pas trop. (Je vais y revenir) Départ à 8h45, nous sommes 3 bleus sur le 16, Didier,Dom et moi. les 2 courses partent ensembles. 1 descente d 1km pour commencer, on entre dans le bois avec de jolis singles. c’est là que je perds Dom,je le vois 2 fois se retourner et lui fais signe d’y aller pas facile de doubler et puis je suis 1 grande je peux y aller seule) Le parcours est technique sur les 4 premiers km avec 3 belles montées dont 2 en segments strava qui piquent les cuisses et les fesses..lol Y a même 1 pancarte qui dit avec tout le sucre que tu as brûlé tu sens le caramel...mdr Là je me dis, je ferai jamais ça 2 fois, j’arrête a 8 etc, je me paye mon coup de mou mais le mental l’emporte en récupérant sur les 4 kms suivant très agréables avec des bénévoles partout déguisés en champignons coccinelles,...et qui mettent de l’ambiance . Au 8ème, c’est l’arrivée pour beaucoup et ravito pour moi qui me lance sur cette 2eme boucle, il y a beaucoup moins de monde, je suis toute seule, juste 1 petit groupe un peu derrière,je fais ma course à mon rythme et prends énormément de plaisir ,le parcours me semble plus agréable sans tous les coureurs devant et derrière, j’ai pas de pression. Bon,les côtes sont toujours aussi dures,mais je suis fière d’avoir réussi à les passer 2 fois. A 100 m de l’arrivée je vois Dom qui vient à ma rencontre, il est rassuré car il avait essayé de m’appeler sans réponse ( normal j’avais oublié mon téléphone ) Je finis en 2h10,ravie de ce beau trail mais inquiète car on enchaîne l’APM avec les foulées de la Goniche ! Dom termine en 2h 02 et Didier en 1h48.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2018 2 06 /11 /novembre /2018 11:37
La vague bleue

La vague bleue

Villey-Saint-Etienne, Trophée sport loisirs par Laurent S:

Déferlante bleue ce dimanche en terre Gôniche, à l’occasion de la 3e étape du Trophée sport loisirs. 44 Acgvistes étaient au rendez-vous de la course des as. Si le brouillard a eu du mal à se lever, les Bleues et les Bleus étaient tous bien réveillés en ce début d’après-midi. A l’heure, pour se dire des mots bleus et poser pour la photo avec THE banderole (celle-ci, une vraie star pour les paparazzis).  Après les courses enfants, où le petit Alexandre  et la petite libellule de Grég ont vaillamment défendu les couleurs bleues, les grands se sont mis sur la ligne de départ, après un échauffement sérieux. Noël a lâché les fauves partis à l’assaut de la campagne environnante.  Il a fallu s’accrocher d’entrée car cela a démarré à un rythme d’enfer. Le peloton s’est étiré rapidement et ainsi serpenté le long des chemins et dans les sous-bois.  Pas toute plate la Gôniche, certains mollets peuvent en témoigner. Tout le monde passe la ligne au final, c’est l’essentiel. Sourires, soulagement, collation, débriefing.

Grégory 2ème au scrath.

Grégory 2ème au scrath.

Sur le plan individuel, notons les podiums de Greg W, 2e au scratch et 1er senior 2. Les jeunes ne sont pas en reste puis qu’Andy M termine 2e cadet, Rodolphe R finit 3e junior. De leur côté, Fabienne G, Marie L et Mathieu V échouent à une poil de c.. du podium de leurs catégories respectives. Mention spéciale à Sandrine W, Dominique C et Didier L qui avaient doublé en ce dimanche. Ils avaient couru le matin même du côté de Vandoeuvre. Mention à Laure H  qui passe sous la barre des 1 h sur un parcours de presque 10 km, avec l’aide d’une meneuse d’allure au top. A noter, le retour de notre JP pour notre plus grand bonheur et le sien aussi : il rallie l’arrivée sans encombre. Dédicace à Maurizio S tout fraîchement licencié ainsi qu’à nos deux charmantes randonneuses, Pascale P et Virginie H, notre photographe adorée. 

TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 08:21
trail laclowen à Badonvillers.

Récit Didier L:

Pour le temps, copie conforme à l'année dernière. Froid, pluie et vent. Juste avant le départ, très heureux de rencontrer quelques bleus, Raphaël sur le 30 kms, que je verrais sur le départ et après le TGV est parti. Sévérine et Gérald  pour le 14 kms. Une centaine de coureurs sur le 30 kms. Un parcours changé par rapport à 2017, Plus près de 33 kms et 1100 D+, rien n'a voir, des parties roulantes, mais des passages magnifiques, notamment le passage de château de  Pierre-percée. Des côtes qui font très mal. Un balisage très moyen sur certains secteurs. En prime deux belles gamelles sans conséquences. Mais touché au moral, lorsque mon GPS m’annonce 30 kms et qu’un signaleur nous dit qu'il reste 3 kms. Bref je finis dans le dur en 04H22, pour l'anecdote, 3éme M3. Et pour clôturer le tout, les douches sont froides, bref une organisation à revoir pour certains points. Mais un super parcours.

Récit Gérald B:

Nous sommes allés en amoureux à Badonvillers pour le lacloween trail

Après une petite photo avec Didier,raphaél et son frère que nous encouragerons sur le départ du 30

Nous voila parti 15 minutes plus tard sous une légére pluie pour 14km.

Un très beau parcours sur les bords du lac de pièrre percé sans difficulté particuliaire que nous bouclerons main dans la main en 1h47 avec un bisou en prime pour l'anniversaire de séverine (34 ans).

Trail à refaire sans hésitation.

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 10:11
MARATHON DE FRANCFORT.

Récit Fabienne:

Petit résumé de mon weekend à Francfort pour participer au marathon. C'est une très belle ville qui mérite d'être visitée. L'organisation de la course est au top : que ce soit lors du retrait des dossards, la visite du village marathon, le parcours ou encore l'arrivée ainsi que l'après avec les ravitos, la remise des médailles etc... Seul petit bémol : des gobelets sur le parcours : je suis pas fan.
Après plusieurs semaines de beau temps, c'est pas de chance d'avoir une aussi mauvaise météo. Cela gâche un peu la fête mais peu importe je prends le départ de cette course sans objectif temps ( une prépa de 7 semaines pour être sûr de le finir) avec tout de même un chrono de 3h45 plus ou moins 5 minutes selon la forme.
Départ à 10h, nous sommes environ 15 à 20000 coureurs. Il ne fait vraiment pas chaud, 6 degrés avec du vent. Je pars sans stress les premiers kilomètres vont être indicateurs de ma forme. Et bien, je n'ai pas de jambes et je n'explique pas pourquoi. Mais c'est comme ça je garde le moral, je me dis que cela va peut-être passer. Arrivée au semi en 1h46 mes jambes sont toujours lourdes et je suis obligée de ralentir si je veux être sûre de terminer sans me mettre dans le rouge.

Alors je profite des animations, des coureurs et du paysage. Forcément quand on ralentit on a tout de suite beaucoup plus froid et ce n'est pas les gobelets d'eau fraîche qui vont me réchauffer. Je franchis la ligne d'arrivée et quelle belle arrivée : on entre dans un magnifique dôme chauffé sur tapis rouge en 3h52. Je suis tout de même déçue de moi, je n'explique pas pourquoi mes jambes ont refusé d'avancer : aucunes douleurs, blessures, pas de crampes et un bon état de forme mais voilà peut-être que SI......
En tout cas, c'est un marathon que je conseille à tous. J'espère peut-être même le refaire.
En attendant je vous souhaite une bonne semaine et vous donne rendez-vous chez les Goniches dimanche.

MARATHON DE FRANCFORT.
MARATHON DE FRANCFORT.
MARATHON DE FRANCFORT.
MARATHON DE FRANCFORT.
MARATHON DE FRANCFORT.
MARATHON DE FRANCFORT.
MARATHON DE FRANCFORT.
MARATHON DE FRANCFORT.
MARATHON DE FRANCFORT.
MARATHON DE FRANCFORT.
MARATHON DE FRANCFORT.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 07:41
La nuit tous les bleus sont gris !!!!

La nuit tous les bleus sont gris !!!!

Récit très jolie de Pierrine au Graoully :

La légende du Graoully by night.

LE GRAOULLY

LE GRAOULLY

 

La nuit tous les chats sont gris…

 

Au trail du Graoully les traileurs aussi !
Loupiotes sur le front par-là ou loupiotes sur le torse par ici…
Feux d’artifice en guise de top et c’est parti !
Objectif découverte d’un trail de nuit,
en footing cool et sans chrono … si si si…
Tour du stade en mode youpi !
Départ au ralenti
Ça bouchonne dans les espaces réduits
Faut dire qu’on est 800 aussi !
Première montée dans les pâquis
Pour l’instant ça va, je suis
La frontale de mon chéri a un souci
J’ai pas changé les piles, pas une génie…
Courir dans le noir c’est de la folie
Je vais lui tenir compagnie…
Et c’est ainsi que l’on se suit
Sur les chemins et dans la nuit
Parfois on relance parfois on ralenti
A mi- parcours j’veux faire pipi…
Mais le moment est mal choisi
On est pas seuls, j’me dis tant pis
Je serre les fesses et c’est r’partit…
On grimpe une colline à l’infini
Et au sommet une vue réussie
Après ça descend donc je souris
On accélère, on est surpris
Au loin du rock, un chanteur qui crie
C’est l’arrivée, on a déjà fini ?
Je fais 21ème de ma catégorie
Vivement la V2 que je fasse des folies
En conclusion le trail du Graoully,
C’est un beau pays avec un bel esprit
Voilà c’est fini

La légende du Graoully by night. Le trail de Badonvillers

TRAIL DE BADONVILLERS

La légende du Graoully by night. Le trail de Badonvillers

Récit Raphaël :

Bon pendant que mon frangin récupère un peu sur une aire de repos, je vais tenter de faire un petit résumé du trail de Badonvillers. Bon, le temps n'était pas terrible, froid et petite pluie. J'ai bien choisi mon jour pour oublier mon imper', à l'heure où je vous parle je suis encore trempé, même si la radio de la voiture me propose de danser le jerk, je ne suis encore chaud 😅 Bon, venons en à la course. Vous l'avez compris, mon frangin est à l'initiative de de mon frère et même si je savais que Bernard allait faire des bon de 15 m, je ne pouvais pas refuser une de ses rare occasion de faire une course avec lui. Mais bon, 30 km de trail quand on n'est pas prêt, c'est un peu flippant. La veille j' étais un peu malade, pas terrible non plus pour se rassurer. Le départ est donné à l'heure, je suis mon frérot qui m'avait promis qu'on irait tranquille. Mais bon, c'était une ballade avec le peloton de tête. Après 3 bornes, je commence à être mal, je n'arrive pas à lever les jambes, je trébuche, mon frangin me distance, je me sens de moins bien, nausée, tête qui tourne, mais je m'accroche. Au cinquième kilo, le revois mon frangin, mais en sens inverse, il s'est trompé de chemin juste avant le ravit et j' arrive à le rattraper durant une descente technique. J'explique à mon frangin à quel point je trouvais sa ballade cool 😎 Ça lui a fait plaisir et il m'a défoncé sur la côte suivante. Mais je suis joueur et je l'ai récupéré à la descente technique suivante. Sur le barrage, nous sommes ensemble, le bonheur. Mais juste après, mon frère en remet une couche sur la côte suivante, mais bizarrement, je commence à me sentir mieux et je l'accroche ! Au 16ème kilo, j'ai un regain de forme et le parcours en forêt sinueux et technique jouait en ma faveur. Je rattrape deux trois types et après plus personne ni devant, ni derrière pendant 15 bornes. Le parcours, pas toujours fléché comme il faut, mais tellement beau et technique que je ne me suis pas ennuyé. Néanmoins, vers le 27ème kilo, mes forces me quittent progressivement, je m'arrête de plus en plus, fatigué, moral un peu en berne. Mais, comme d'habitude, je me suis accroché et j'ai terminé cette belle course de 33 bornes en 3h22 à la 14ème place. Mon frangin est arrivé un quart d'heure plus tard avec une démarche de cowboy. Je vous laisse imaginer maintenant pourquoi nous nous sommes arrêté sur le retour 😉

La légende du Graoully by night. Le trail de Badonvillers

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2018 3 24 /10 /octobre /2018 07:52
la ligne bleus des Vosges

la ligne bleus des Vosges

Préambule par Bernard :

Les années se suivent et ne ressemblent pas...
Ce beau 10 km semble s'être éloigné de ses lettres de noblesse qui faisaient il y a quelques années encore sa réussite et sa réputation implacable. Saint Dié, c'est un billard pour aller chercher un chrono.
Aujourd'hui ça l'est moins. Pour plusieurs raisons...
Déjà primo le changement de parcours qu'ils ont réalisés et le fait de changer l'horaire : un total fiasco. Une bonne majorité de coureurs ont cité un parcours difficile de par ses montées de trottoir, son terrain instable et ses boucles.
Je rajouterais aussi la chaleur de l'après-midi avec le changement climatique actuel 19 degrés en pleine après-midi d'Octobre... Il y a pu de saison !
Secondo, le 10 km ne fait plus recette, et j'extrapole avec l'avis de beaucoup présent sur place entraîneurs et observateurs font un constat : les pelotons sur les courses sur route dégonflent et diminuent "dangereusement" !
La cause ? La pratique des courses nature et trail qui fleurissent partout et tuent les pelotons des courses sur route. C'est l'avis de beaucoup d'anciens coureurs qui voient la transformation et les pelotons se vider.
Bien sûr, ces courses ont leur place dans le paysage des courses "hors stade" mais ce qui est regrettable c'est qu'elles prennent le pas sur les autres courses "officielles" qui faisaient encore recette 3-4 ans en arrière !
Les pelotons de ces courses se vident avec la connivence de la fédération qui a compris aussi que ce genre de course était très lucratif... En attirant "la masse" des pelotons des courses sur route populaire telle que le 10 km, semi.
Ok ils encouragent les courses nature et trail. Bien. Mais la vérité, c'est que ces courses ne rapportent rien aux structures club" en matière de points attribués. Si vous faites une course sur un 10 km mesuré, vous allez rapporter des points pour votre club même si vos faites 1hs15 ! Oui ! Et contribuer à son classement final départemental, régional, national sur l'année.
Si vos faites que du trail, course nature. La fédération n'a mis aucune cotation mise à part pour les championnats de France. Alors que même si vos faites un bon trail, un gros dénivelé, ou x bornes. Pas de points attribués.
Tercio l'organisation qui a vendu du rêve s'est complètement planté. Espérons que le message de beaucoup soit entendu pour qu'ils revoient leur position et change (encore) de format plus adapté à la performance.


 

Séance échauffement !!!

Séance échauffement !!!

Résumé 10 km de Saint Dié .
Dans ce contexte, le bilan de nos bleus globalement est satisfaisant même si individuellement ce n'est pas la même chose.
Nous sommes une bonne dizaine de bleus à avoir fait le déplacement en terre déodatienne en étant rejoint par nos recrues.
Pierre Henry va m'accompagner pour encourager et conseiller les bleus à l'échauffement et sur la course. Sans compter nos supportrices de folie Annabelle et la femme de Thibault venues pour l'occasion.
Sont présents : Matthieu, Raphaël, Lucie, Alan alias chevreuil, Yoan R nouvelle recrue, Thibault, Damien, Céline, Nat, Matéo, Coco.
Matthieu et Raphaël sont en forme en ce moment et viennent à Saint Dié pour confirmer leur bel élan observé à l'entraînement. Les records devraient sauter. Tout le monde est confiant !
À cette heure je n'ai pas encore à ma possession les résultats officiels donc les chronos finaux ne sont pas tout à fait précis.
Avec Pierre Henry et les supportrices, nous nous positions au 3ème km pour donner les temps de passage à nos protégés.
Raf est le premier bleu à pointer le bout de son nez. 11'19 au 3ème km ! Il est suivi de très près par Matt en 11'24. Waou les gars, confirme leur bon état de forme!
Lucie confirme aussi sa forme excellente du moment : 12'10 au 3ème km. Quelque chose nous dit que le record du club d'Adeline est en danger ! Chevreuil en 12'30 dans les cordes du chrono fixé à la base...
Damien et Thibault ne sont pas très loin et ont une grosse avance : 12'50 au 3ème km. Mais que se passe-t-il? Ils ont tous mangé du lion???
Seule Natalie, Céline, Matéo et Coco sont dans les chronos annoncés. Bien concentrées, il/elles suivent le tempo de coachette Natalie meneuse d'allure de luxe pour ce monsieur /mesdames. Grand merci a elle !
On se dirige alors vers le 6ème km confiant par rapport à ce qu'on a pu voir au 3ème km... Et là c'est la douche froide pour Raf' et Matthieu !
Le chrono défile et je ne vois pas nos deux acolytes bleus... J'aperçois enfin Raf... seul qui n'arrête pas de se retourner : "mais où est Matthieu?" le chrono annonce 24'03 pour Raf au 6ème km mais que se passe-t-il? Matthieu est derrière à 80-90ms 24'24 au 6ème la tête des mauvais jours...
Matthieu n'avait pas tout à fait la tête prête à aller au combat. Trop rivé sur l'objectif fixé des 38' et l'esprit encombré par d'autres choses https://static.xx.fbcdn.net/images/emoji.php/v9/fcb/1/16/1f641.png:-( cela me fait de la peine pour lui, vraiment.
Raf part du coup seul pour chercher un chrono.
Lucie est du coup par loin derrière, 24'55 au 6ème km. Lucie est en grande forme. Elle est en passe de tout péter, son propre record et le record du club lui ouvrent les bras grands ouvert !
Chevreuil souffle fort, et paye le manque d'entraînement mais au mérite de pas lâcher.
Yoan que je n'ai pas vu au 3ème km est pas mal... Il accroche Lucie et chevreuil à distance.
Damien mène l'allure devant Thibaut ce qui est surprenant par rapport aux séances d'entraînement où Thibaut était bien devant. Mais qu'importent nos deux compères sont bien dans les clous, ils ont un peu rétrogradé et payent sans doute le premier km ultra-rapide (4' au km).
Nat continue sa marche en avant et imprime le rythme pour Céline et Matéo qui est bien dans les clous pour l'objectif annoncé. Coco est un peu derrière, légèrement décrochée. Surprenant pour Matéo, sprinteur et qui suit bien Céline.
Céline est concentrée dans son effort, le regard vif.
9ème km... Raf passe tout juste en 36'03 (il finira en 40'00) pour taper un chrono sous les 40'. Il crie, il donne tout. Chrono qui le satisfait mais lui et moi savent qu'il peut encore bien plus vite actuellement que 40' sur 10 km.
Lucie finira par devancer Matthieu... Lucie est euphorique et en voix de faire un chrono d'ouf, elle domine Matt d'une trentaine de mètres mal en point. Lucie finira en moins de 42', en 41'40 ou quelque chose comme ça. Record du club explosé. Elle finira 3ème Séniore F au scratch de la course !
Matt a lâché dans la course et finira en footing rapide ce 10 km en 42' et des poussières. Dégoûté. Mais t'inquiète pas, tu as les moins de 39' dans les jambes, on va retenter sur un 10 en se mettant moins de pression. Ça va le faire !
Matthieu n'a jamais aussi en forme en ce moment mais la course n'est pas une science exacte. On n'est pas des machines, mais des humains.
Yoan finira un peu derrière en 42' quelque chose. Chevreuil en 43' et des bananes ressenties moyennes pour ce dernier.
Damien va s'accrocher dans le dernier km et tout donner. 45'59? 46'00 46'02? En tout cas record personnel battu pour notre Belge bleu.
Thibaut un peu décroché bat également son record personnel en 46'35 ! Mais petite déception parce que Thibault avait aussi les 44' dans les jambes... La même remarque pour Matthieu s'applique aussi à Thibaut qui peut tout de même se satisfaire d'avoir battu son RP.
Matéo la belle surprise ! Jim au défi ! réalise un Super-10 km en 52' et des poussières. Un grand bravo à lui qui est motivé pour en faire d'autres ! Magique !
Nat va pousser jusqu'au bout notre Céline qui pulvérise son RP en 52'40 et des bananes ! Bravo les filles !
Coco, un peu derrière faire 54' ? et s'est bien accrochée même si elle n'a pas mal souffert notamment du vent de face sur le parcours.

 

Lucie sur le podium !!!!

Lucie sur le podium !!!!

Voilà une bonne après-midi tout de même avec le team bleu.
Nous avons pu féliciter Lucie sur son podium et nous avons usé de la voix.
Saluons amicalement le 6 km de la femme de Damien : Laëtitia V accompagnée d'une copie Julie.
Prochain rendez-vous : la goniche avec une très grande représentation bleue.

Résultats édition 2018
Performance Run
RESULTATS PERFORMANCE 2018.pdf
Document Adobe Acrobat [139.3 KB]
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
10km de Saint Dié des Vosges.
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2018 2 23 /10 /octobre /2018 08:28
Les bleus aux lumières.

Les bleus aux lumières.

Récit Laurent B:

2 équipes étaient inscrites en duo sur le 35 des lumières Tuc/Toc et Tic/Tac , ainsi que nos amis Jean-Luc V et Christophe A sur le 35 en individuel.
Chaque année on se dit qu’on ne le refera pas !!! C’est vrai que c’est très sympa de courir de nuit sur de longues distances. Mais très franchement l’ambiance à l’arrivée est déplorable. Pas d’animation micro, une pauvre bénévole qui te donne ta médaille, et au ravito pour le peu qui reste on te demande d’accélérer le pas, n’est-ce pas Fabrice H ? On a l’impression qu’une fois que tu as payé ta
course c’est fini et on te n’attend pas …. Mais bon c’est tout de même « the place to be » quand on veut se mesurer aux bobos. (message subliminal pour Christelle O et Laurence C)
Côté sportif !
 

 

 

TRAIL DES LUMIERESTRAIL DES LUMIERES
TRAIL DES LUMIERES

Une superbe course de notre Traileur fou, Jean Luc V. Parti comme une balle sur les traces du duo Tuc et Toc.

Dès la sortie du parc de Villey, Jean Luc s’est envolé vers une deuxième place V3 en 3H32 et 86/226. Il loupe la première marche à un poil de C… de minute prêt. Ce même poil de C …qui le sépare de Tuc et Toc !!! Il a encore du bon notre Jean Luc !
Christophe A, avec une tête de « j’me suis couché tard et j’ai pas les yeux en face des trous » a fait une course tranquille avec son pote. IL est arrivé à la bourre comme pour la photo de groupe du départ ! 1 H derrière Jean Luc V ….. pfiouuuuuuu
Le duo de choc Tuc et Toc, avec une stratégie de pro et une préparation de ouf depuis plusieurs semaines, a bien évidemment loupé le podium des duos ! Mais bon à leur décharge on était plus  focalisé sur l’après trail : qui fait les courses ? on emmène quoi ? Black licorne ou Pelforth, saucisson et/ ou chips.. on se retrouve où ? Ils ont tout de même fait une honorable 7ème place des duos en
3H33.
De notre côté Tac et moi, avons géré notre course au mieux. Perso en pleine forme sur les 25 premiers kilos mais très à la peine à partir du dernier ravito. Et c’est là que courir en duo est très appréciable car Tac a repris le flambeau et m’a bien motivé sur les derniers kilomètres. Un grand merci Sylvain T. 3H41 et 13ème duo.
On s’est pas couché très tard car le lendemain matin, un autre duo de cinglés se formait pour aller faire le Mini TCC à Blenod ….. ça c’est un autre compte rendu !

TRAIL DES LUMIERES

Récit de Sandrine W:

Trail des lumières Alors que certains s’alignaient sur le 35 km ,Dom Peggy et moi prenions le départ pour le 20 ou plutôt 22km) Dom part devant avec un ami et Peggy et moi faisons course commune, les kms défilent avec un parcours agréable, si ce n’est l’éternel problème des bouchons dès le départ. La nuit tombe vite en sous-bois nous gardons un bon rythme sauf dans les montées. On se concentre car les racines et les pierres nous donnerons quelques frayeurs et 1 chute pour Peggy sans gravité. Elle garde son humour et sa bonne humeur. On a de bonnes sensations par rapport au trail de la semaine précédente car le terrain de jeu est plus agréable, des singles, des chemins de bois, de belles montées, dont 1 où si tu t’arrêtes au milieu tu redescends direct..et des descentes où il faut rester vigilantes. Nous finissons ensemble en 2 h 40 , on retrouve Dom qui nous attend et à terminé en 2h 32 Je rejoins ce qu’ a dit Laurent sur l’arrivée et le ravito...On a vu plus sympa. Bon on voulait attendre les copains du 35,mais on se refroidissait vite et le soleil du Sud nous attendait car après 1 bonne douche, Dom enchainait avec 800 km de nuit pour des vacances en famille. Quant à Peggy elle devait retrouver ses filles .

 

Récit Gérald B:

Après avoir encouragé nos bleus sur le 35, je suis parti accompagné de Peggy

(à qui je souhaite la bienvenue), Sandrine et Dom sur le 20km.

Le parcours bien sec et toujours aussi roulant ressemble plus à une course nature qu'à un trail.

Un trail dont le seul réel intérêt est la nuit, car le regroupement de l'ensemble des distances vers le 17eme km ne permet plus de garder un bon rythme mais garanti une arrivée dans la plus grande indifférence tant le flot de coureur est important. Je termine en 2h02 et je pense que je ne le referai plus.

 

TRAIL DES LUMIERES
TRAIL DES LUMIERES
TRAIL DES LUMIERES
TRAIL DES LUMIERES
TRAIL DES LUMIERES
TRAIL DES LUMIERES
TRAIL DES LUMIERES
TRAIL DES LUMIERES
TRAIL DES LUMIERES
TRAIL DES LUMIERES
TRAIL DES LUMIERES
TRAIL DES LUMIERES
TRAIL DES LUMIERES

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2018 1 22 /10 /octobre /2018 18:23
 les foulées Vidusienne

Récit Fabienne G :

Aujourd'hui, direction Void-Vacon pour les foulées Vidusienne. 2 courses proposées 10 et 16 kms. On retrouve sur place Laurent Siatka, les 2 Bruno Meusiens, Chris Tell, Isabelle Schwenker ainsi que olivier et Audrey : belle équipe bleue !!!
Départ commun à 10h15, sous un beau soleil. On traverse rapidement le village pour rejoindre un chemin de halage le long du canal de la Marne au Rhin sur 2 à 3 kms puis on reprend la route pour traverser Vacon où se trouve un 1er ravito et la bifurcation des 2 courses. Le 16 fera une boucle de 6kms avec 2 belles montées dans la quiétude des côtes de Meuse. Magnifique panorama lorrain : calme et dégagé. Nous revenons sur Vacon pour reprendre la fin du parcours du 10. Encore une belle petite montée avant de redescendre sur l'arrivée.
Après la course, on se retrouve dans le gymnase pour les podiums. Bruno V sur le 10kms fini 3ème V2 et moi sur le 16 kms jour de chance 2 podiums car ils récompensent les 4 premières au scratch puis par catégorie : 4ème F au scratch et 3ème V1.
Petit bonus pour Alain qui aura un lot en plus par tirage au sort : un tee-shirt BLEU 😁

 

et un podium !!!!

et un podium !!!!

et un autre podium !!!!

et un autre podium !!!!

Très très belle course avec des supers bénévoles. Nous ne restons pas pour la pasta mais celle-ci était offerte avec l'inscription.
Bravo à tous les bleus qui ont couru ce week-end même 2 ou 3 fois peut-être. Bonne récupération...et bon dimanche.

Audrey, Olivier et son beau-frère.

Audrey, Olivier et son beau-frère.

Récit Olivier :

Faute d’avoir eu un dossard sur le 20 km du Trail des Lumières (décision trop tardive) nous nous rabattons sur Les Foulées Vidusiennes. Rdv est pris pour se retrouver sur place avec Laurent Siatka. On se retrouve donc sur place le matin et nous avons le plaisir de rencontrer pour la première fois Alain et Fabienne Georges ! J’embarque dans l’aventure mon beau-frère, organisateur du TFO (Trail de la forêt d’Othes à Chailley, un super village avec 5 parcours Trail permanents pendant la saison et un grand rdv qui rassemble plus de 700 passionnés dans un village perdu entre Troyes et Auxerre). Aucune ambition pour nous si ce n’est d’essayer d’amener L'eau Drey le plus proche des 10km/h sur ce 16 km. Première distance de ce niveau pour elle en compétition. Les longues lignes droites et longues montées sont .. longues et un peu monotones je trouve .. Dernière montée dans les bois sympa ! On est à 6,20 à l’amorce de la dernière descente et du dernier km plat, Audrey n’aimant pas les descentes je me dis que ça va être difficile ! Mais elle accélère dans la descente et sprint sur la fin ! On termine à 6,07 m/ km !!! Super perf pour Audrey sachant qu’elle a fait le 10 km de Saint Max qui est tout plat en 5,58 km/ min. Content de cette belle matinée, des nouvelles rencontres ! Préparation pour le Trail des Brosses maintenant !

Laurent S.

Laurent S.

Récit Laurent S :

Un dimanche à la campagne.

En ce dimanche annoncé sous un joli soleil, rendez-vous à Void-Vacon, village meusien pour les Foulées Vidusiennes. J’avais fait le 10 km voilà deux ans et l’ambiance sympa et le parcours campagnard m’avaient plu. Cette année, place aux 16 km. Lever aux aurores. C’est toujours pareil. Les dimanches de course je suis un coq ! Je suis sur place à 8 h. Dans la grande salle, Nono et Christelle, de retour de Guyane et de Lisbonne m’accueillent. Papotage, cafés, retrait du dossard. Fait pas chaud dehors. Bruno, Alain, Fabienne, Olivier, Audrey arrivent. La team bleue du jour est complète. Retour à la voiture, préparatifs, échauffement sérieux (les fondamentaux en fait). Le départ est proche. C’est parti. Comme il y a deux ans, je pars vite, juste pour me confirmer mes sensations de vitesse entrevues ces dernières semaines, entre deux trails et des séances de piste. Jusqu’au 5e km, tout roule en 22’40. La première longue montée dans les champs me ralentit, Alain est juste devant. Le temps de reprendre mon souffle et c’est reparti de plus belle. Le 2e coup de cul je n’aime pas du tout. J’essaie de m’accrocher à une fille de Commercy mais elle file devant. Les 10 km sont atteints en 47’. Je retrouve une bonne vitesse (le 11e km en 4’15). La partie boisée montante me laisse apparaître une certaine lassitude. Un coureur en maillot noir avec lequel je faisais duo depuis plusieurs kilomètres s’en va devant. Je ne le perds pas de vue, c’est même ma motivation de fin de course, revenir sur lui. La fin de course et la descente finale, j’adore, je donne tout, malgré la gêne causée par deux marcheurs en plein milieu de la chaussée. Du coup, cela m’énerve et me booste. Je fais les deux derniers kilos à fond (4’16/4’19). Passage sous les arcades bien sympa. Allez Lolo tu t'arraches. Ligne franchie en 1h18’et des poussières de secondes à la 30e place. Je récupère, voilà Fabienne puis mon traileur de frère Olivier et son acolyte Eric. Je rentre dans la salle prendre un peu de nouvelles des uns et des autres et un peu de solide et de liquide. Olivier et son Audrey ont bien assuré. Bravo à eux. L’assiduité aux entraînements et la motivation cela a du bon. La bonne ambiance aussi. Courir avec des sourires autour de soi : le top. ACGV convivialité. Au revoir à tout le monde, c’est fini, retour à la voiture. Direction la maison. Sûr, l’an prochain, je referai ces Foulées. Au programme maintenant, la Goniche à Villey-Saint-Etienne le 4 novembre. Et un hiver 100 % cross, avant mon objectif 2019 axé sur les semi-marathons, avec plusieurs trails en desserts. Mais on n’en est pas encore là.

 les foulées Vidusienne
 les foulées Vidusienne
 les foulées Vidusienne
 les foulées Vidusienne
 les foulées Vidusienne
 les foulées Vidusienne
 les foulées Vidusienne
 les foulées Vidusienne

Partager cet article
Repost0