Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2018 2 09 /10 /octobre /2018 08:04
ALLEZ PAPA !!!!!

ALLEZ PAPA !!!!!

Récit Grégory W:

Ma société participe au challenge entreprises organisé sur le Run in Lyon. Un dossard gratuit est un bon prétexte pour passer un petit week-end en famille.

Après avoir fait le semi l'année dernière, naturellement sur le chemin du retour du marathon de Paris, après m'être dit plus JAMAIS... C'est devenu l'objectif de fin de saison.

Paris me restait comme une bonne course, mais loin d'être aboutie. Il m'avait manqué de lucidité sur la fin et j'avais été dans le dur à partir du 30ème.

J'avais décider d'allonger les séances longues  (30vs25) et de faire une préparation plus spécifique. Tout c'est bien passé jusqu'à l'avant dernière semaine ou une tendinite à l'intérieur du genou vient me contrarier...heureusement que les 15 derniers jours sont moins chargés. Je couperais même 4j, sans grand changement!

Jour J, il tombe des trombes d’eau. Au temps dire que la confiance est au plus bas...le départ est donné simultanément pour le semi et le marathon. Nous sommes respectivement +3000 sur le marathon et 12000 sur le semi.

Le départ est donné les 1ères sensations sont bonnes, je me cale sur la foulée de celle qui gagnera le semi en 1h21!! Les premiers kilomètres longent les quais de Saône, le KM10 kilomètres est franchi en 38:31. Au 18eme kilomètres on traverse le tunnel mode doux (séparation entre le semi et le marathon), ou je retrouve mes supportrices qui se sont abritées. Ensuite on bifurque sur le parc de la tête d'or, je passe le semi en 1h21:04. Ce n'est plus la même ambiance, on se retrouve uniquement entre marathoniens soit 1/5eme du peloton de départ...concrètement je cours uniquement avec un autre concurrent. Au KM26 je retrouve de nouveau mes filles cette fois sous la pluie. Le KM30 est passé en 1h56:21, je suis content, je suis toujours dans mon tableau de marche. On court sur les quais du Rhône qui nous emmènent vers le stade Gerland.

Mais j'ai souvent entendu dire qu'un marathon commençait au 30ème... l'allure commence à dériver gentiment jusqu'au KM35. Grosse alerte au KM35 ou une crampe m'oblige à ralentir sur 50m... je me demande encore en rédigeant ces quelques lignes comment elle est passée toute seule... KM39 nouvelle alerte...KM41..je double un concurrent qui alterne marche et course...et là je me dis pourvu que cela ne m'arrive pas....arrivée en 2h46:58 au chrono.

En conclusion, on apprend au fur et à mesure...et la "performance toute relative " reste très fragile. Effectivement sans douleur au genou et sous un soleil radieux, j'aurais peut-être gagné 2 minutes, mais si ma crampe au 35eme ne passe pas j'en perdrai 15!!!
Un marathon reste une aventure qui a son lot d'incertitudes. Il faut accepter que toutes les conditions parfaites ne seront pas réunies.

Au moment de franchir la ligne, j'étais content de ma course et j'aurai signé des deux mains pour terminer  13ème/2592 finishers.
 

Le record est dans la poche !!! 2h46mn58s
Le record est dans la poche !!! 2h46mn58s
Le record est dans la poche !!! 2h46mn58s

Le record est dans la poche !!! 2h46mn58s

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2018 1 08 /10 /octobre /2018 18:34
La légende des blancs batons 12km

Récit Alain C:

Après quelques courses sur 10 km, nous décidons avec Pierrine de nous éloigner des chemins battus pour tester une course nature, genre trail sans les difficultés si j’ai bien compris.

 Direction Mécleuves dans la campagne messine, au calme au milieu des champs et des bois. 12 km, pour un baptême du feu, pile poil ce qu’il faut. Ça démarre assez vite sur du bitume; pas étonnant, ça reste une course. Sous-bois, chemin agricole, la nature défile agréablement. Ca monte, ça descend et bim, le pied qui raccroche et premier roulé-boulé dans la poussière, style réception judo sans le tatami. Put…, j’aime pas les descentes… Et c’est reparti pour une montée de plus en plus sévère où nombreux sont ceux qui alternent course et marche. Plus par nécessité que par solidarité, nous faisons de même.

Premier ravitaillo, quelques gorgées d’eau car il fait bien meilleur que prévu question météo. Pierrine, bien en jambes me distance un peu, très progressivement mais je m’accroche et je maintiens un bon rythme dans la succession de montées et descentes où nous croisons Fabienne Georges sur le 24km qui passe dans l’autre sens. Petite tape dans la main et rdv à l’arrivée.

 2è ravitaillo, Pierrine m’attend et nous décidons de finir chacun à notre rythme. Longue descente avant la dernière montée dans les bois. Je remonte quelques places quand des concurrents repassent au pas mais ça commence à tirailler dans les jambes, elle s’arrête un jour la grimpette ? Finalement, vue sur la ligne d’arrivée en contrebas mais, bien sûr, on n’y va pas en ligne droite. On tourne à droite, descente en sous-bois avant de retrouver le bitume et les derniers 800m que nous avons empruntés au départ. Pierrine est quelques centaines de mètres plus loin et m’encourage pour les derniers 80m. En bref, une expérience bien sympathique

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2018 1 08 /10 /octobre /2018 11:52
La légende des blancs batons.Mécleuves
Récit Fabienne G:
 
Départ, encore en solo, ce dimanche pour Mécleuves où avait lieu 2 courses nature de 24 et 12 kms. Je me suis inscrite en milieu de semaine sur le 24 car le dénivelé est petit et je connais déjà un peu le parcours qui est plutôt roulant. J'aprehendais un peu la météo mais au final des conditions idéales. J'opte même pour le débardeur.
La sono envoie pour ma part de la bonne musique : Deep purpple entre autre qui me mettra de bonne humeur 😊. Un p'tit débriefing et à 9h le départ est donné.
Un parcour sympa , roulant et propre. De nombreux ravitos avec des bénévoles souriants et encourageants. Quelques arbres couchés sur le parcours à enjamber : peut être pour corser un peu 😁. Vers le 16ème, on croise en sens inverse les coureurs du 12. Et qui voilà Pierrine Pierrine et Alain que je retrouve à l'arrivé.
Je finie en 2h05 2ème F scratch.
J'ai sur mon parcours eu une pensée pour Greg. Felicitations à notre grand champion pour son chrono 💪.
Bon dimanche à tous.
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2018 7 07 /10 /octobre /2018 20:06

A la 5ème, on peut désormais considérer que la course d’octobre des bleues fait partie des nouvelles traditions du club. Et des nouvelles, il y en avait quelques-unes puisque ce sont jointes à nous pour la première fois Audrey, Fatima, Gaëlle, Julie, Natalie et Perrine. Bienvenue à nos petites "jeunes" !

5ème course d’octobre des bleues

Et comme pour toute tradition il y a quelques valeurs phares qui font de cette soirée annuelle une belle réussite : une tonne de convivialité, des discussions à n’en plus finir, des rires, beaucoup de rires, un parcours concocté avec soin par Michäel, deux accompagnateurs de choc (Micha et Laurent), plein de petits mets à partager et un esprit de solidarité indéfectible

(une cagnotte de 150 euros sera d’ailleurs reversée à la ligue contre le cancer du sein).

Et comme pour toute tradition, chaque année amène sa part d’originalité. Pour ce vendredi ce fut initiation au yoga d’après course. Guidées par la douce voix de Perrine, les bleues ont pu se recentrer sur elles-mêmes dans un calme que nous n’expérimentons que peu souvent 😉.

Et comme pour toute tradition, nous vous donnons déjà RDV en 2019 pour la 6ème.  En attendant c’est désormais tous les premiers vendredis du mois que nous sortirons des sentiers battus afin de cultiver cet esprit ACGViste inégalable.

Alors RDV vendredi 2 novembre sur les terres de Jaillon pour une sortie de 10 km préparée par Laure.

Lien d’inscription déjà ouvert : https://framacalc.org/=3b4zco5i2k

Laurence

Merci à Michaël pour avoir eu cette formidable idée il y a déjà 5 ans,

à Nathalie pour son champagne à l’apéro,

à Pascale et Marie-Annick pour l’installation de la salle,

à Laurent et Michaël pour nous avoir accompagnées à notre rythme,

à toutes pour votre bonne humeur et cette envie de partager.

 

5ème course d’octobre des bleues

Merci à Michaël pour avoir eu cette formidable idée il y a déjà 5 ans,

à Nathalie pour son champagne à l’apéro,

à Pascale et Marie-Annick pour l’installation de la salle,

à Laurent et Michaël pour nous avoir accompagnées à notre rythme,

à toutes pour votre bonne humeur et cette envie de partager.

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2018 2 02 /10 /octobre /2018 20:20
Trail de la Colline à Sion

Dimanche 30 septembre 2018,

Trail de la Colline à Sion.

Récit Laurent S:

 

Emmenez-moi… à Sion. Ce dimanche matin, virée dans le Saintois pour les Bleues et les Bleus, arrivés en force à la seconde édition du Trail de la Colline.

Nos Acgévistes n’étaient pas venus chanter la Bohême du côté de la basilique. Pour tout dire, ça caillait un peu sur les coups de 9 h. Mais le soleil était là et la température allait vite se réchauffer.

 

Un Trail très bien organisé avec une surprise sympa en guise de cadeaux : une bouteille de jus de mirabelle et un pot de mirabelles au sirop. Cela change des tee-shirts. Bon, ce n’est pas le tout, après les photos avec LA banderole (elle voit du pays celle-là, elle aura plein de choses à raconter à ses petits-enfants banderoles dans plusieurs années), tout le monde est en tenue maintenant.

 

On n’est pas là pour enfiler des perles ou poser du lino, n’est-ce-pas ? Honneur à notre JP, de retour sur une course après bien longtemps. Il se joint à la délégation bleue inscrite sur le 31 km. Notre coureur-cyclo-randonneur va sagement stopper au bout de 6 km. Pas de déception, il a vite compris que sa cicatrice lui imposait la prudence, surtout dans les descentes assez traumatisantes. C’est partie remise JP. L’essentiel a été d’être avec le groupe et de l’irradier de ton sourire et de ta bonne humeur. JP se transformera en supporter et photographe.

 

Le reste de la troupe s’est bien amusée (peut-être pas le bon terme en fait…), sur un joli parcours par champs et forêts, parfois s’éloignant du Trail avec des portions bitumées. Pour les puristes, cela ressemblait davantage à une course nature. N’empêche, avec un astre solaire au zénith, le panorama valait le détour. 31 000 m où il aura fallu de sacrées guiboles, un mental costaud pour rallier l’arrivée au terme d’une interminable dernière montée.

 

Un à un, les Bleus vont franchir la ligne, en routards habitués du genre ou en découverte totale. Mention à Laurence C. Après son premier semi à Chaudeney, elle boucle son 1er trail mi-long, accompagnée comme son ombre par Christelle O. Et le dessert pour la fin.

 

Tous les Bleus réunis le long de l’aire d’arrivée pour voir soudainement sortir du bois final un trio accueilli par une ovation bleue faisant trembler les arbres et troublant le silence des lieux : Sandrine W, Séverine B et Annabelle P. Bravo les filles ! Sacré courage. En supportrice donnant de la voix à fond les décibels : Virginie H. 

 

On n’oubliera pas sur le 15 km, la belle course de Stéphanie T, d'Isabelle et Bertrand.  Tout le monde a bien rallié l’arrivée. Place au débrief, la pression retombe (pas la bière par contre), certains en grillent une.

En tout cas, en marge des perfs de chacun et de chacune, la team ACGV engagée à Sion aura encore montré ce qui fait sa force toute l’année et sur tous les terrains : un collectif en béton, le bonheur d’être ensemble et de partager des beaux moments de sport. Tout en haut de l’affiche de la bonne humeur les Bleues et Bleus. For Me Formidable.

 

15 km – 493 finishers

 

229e       Stéphanie T        en 1 h 39 : 44

353 et 354ème Bertrand et Isabelle en 1h52mn20s

 

 

31 km – 274 finishers

 

56e         Clément B           en 3 h 01 : 41      59e         Fabrice H             en 3 h 02 : 10

80e         Christophe A      en 3 h 09 : 48      89e         Laurent B             en 3 h 12 : 08

106e       Gérald B               en 3 h 15 : 54    109ème  Alexandre H      en 3h17mn48s

134e       Alain G                 en 3 h 24 : 23    135e       Denis C                 en 3 h 24 : 24

141e       Sylvain T              en 3 h 26 : 17    179e       Laurent S             en 3 h 40 : 24

223e       Laurence C          en 4 h 00 : 31    224e       Christelle O        en 4 h 00 : 33

228e       Didier L                 en 4 h 01 : 56   245e       Dominique C      en 4 h 15 : 48

268e       Sandrine W        en 4 h 38 : 26    269e       Sévérine B          en 4 h 38 : 27

 270e       Annabelle P        en 4 h 38 : 28  

 

Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Trail de la Colline à Sion
Partager cet article
Repost0
1 octobre 2018 1 01 /10 /octobre /2018 12:50
Audrey et Olivier les petits nouveaux !!!!!!!

Audrey et Olivier les petits nouveaux !!!!!!!

Nous sommes des petits nouveaux de l'ACGV mais hâte de porter les couleurs de notre club ! Ce matin nous avons testé la nouvelle course « Trail de la Fumana » sur le plateau de Malzéville. Petit dénivelé 180m mais que des petits sentiers étroits en sous bois avec des branches à éviter et des racines à enjamber ! Beau temps donc sympa quand même ! Audrey était malade donc j’ai couru avec jusqu’au 5 puis parti tout seul. Résultat 1h07 pour Audrey sans poumons comme elle dit et 1h02 pour moi. Très bonnes sensations! Les effets des premiers entraînements ???!

 
Partager cet article
Repost0
1 octobre 2018 1 01 /10 /octobre /2018 12:17
Récit Fabienne.

Récit Fabienne.

C'est en mode solo que je pars ce dimanche participer à la 42ème corrida pédestre de Montigny-les-Metz.
Beaucoup de monde car l'organisation propose 4 courses : 3 petites distances ( essentiellement pour les enfants). Départ du 13kms à 10h devant la piscine municipale Je pars faire un petit échauffement car il fait bien frais malgré un beau soleil. Du coup, je ne participerai pas au collectif en musique proposé aux coureurs avec une coach...
Ça part vite, très vite même... pour un parcours en majorité dans les rues de Marly et Montigny donc assez sinueux jusqu'à rejoindre et longer les berges du canal. Puis retour sur la fin du parcours du marathon de Metz. Dernier kilo en montée et 300 derniers mètres en faux plat.
Je termine en 1h03 304/737 9ème V1.
Felicitations à la "déferlante bleue" pour le trail de la colline de Sion ainsi qu'à Nono et Chris Tell sur le semi.
Bonne semaine à tous. À très bientôt.
 
 
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2018 1 24 /09 /septembre /2018 09:37
7 bleus sous la tempête !!!!

7 bleus sous la tempête !!!!

Récit Sandrine W très fière de son chéri :

Par ce jour de tempête automnale, c’est une tempête bleue qui a débarqué au trail des crêtes d' Entrange en Moselle. 7 coureurs présents sur 2 des 3 distances proposées. Je pense, vue la météo, que nous avons tous pensé faire demi-tour...mais que nenni,les bleus sont valeureux ! Départ commun à 9h30 pour Le 24 km avec 750 m de D+ pour Fabienne,Alain,Laurent et Gérald et le 16 km avec 500m de D+ pour Séverine, Dom et moi. Personne du club sur le 11 km.

Les Warriors partent devant, Séverine et moi décidons de faire course commune en laissant Dom partir devant. Les 5 premiers kms sont extrêmement glissants, et lorsque nous ne patinons pas, c’est le vent et la pluie qui nous fouettent le visage sur les hauts plateaux.

Entre bonnes montées et bonnes descentes, surtout celle avec la corde vers le 10ème km, nous avons fait certaines figures de style mémorables dont 1 où je me suis transformée en étoile de mer ( c est Séverine qui le dit) et mon dos me le rappelle! L’avantage, c’est que nous avons bien rigolé ! C’est étonnant, n’est-ce pas ? Au 15ème km, nous redescendons vers le village et ils nous annoncent 2km encore...alala ces trails où ils nous rajoutent toujours des kms !

Et au dernier km au milieu du champs, on nous appelle, c’est Super Fabienne qui nous met la misère en nous rattrapant malgré les 7 km de plus. Au final nos 4 bleus plus rapides sur le 24 arrivent juste avant les moins rapides du 16, mais l’essentiel c’est que nous sommes tous allés au bout.

 

2 BLEUS SUR LE PODIUM !!!!!!
2 BLEUS SUR LE PODIUM !!!!!!

2 BLEUS SUR LE PODIUM !!!!!!

Et cerise sur le gâteau, 2 podiums ! Oui oui, une 2ème place pour Fabienne dans sa catégorie et 5ème au scratch. Et (roulement de tambours) une 3ème place pour Dom dans sa catégorie ! 1er podium pour chéri, ça se fête autour d’une (ou 2) bonnes bières. Dommage pour lolo qui nous a abandonné pour des moules... Voilà une bonne sortie de prépa pour Sion.

 trail des crêtes d' Entrange

Récit Fabienne la reine des podiums !!!

 trail des crêtes d' Entrange

Ce matin avait lieu le trail des crêtes d'Entrange 3ème édition.
3 parcours proposés : 24 et 16kms départ 9h30 et 11kms à 10h.
7 bleus "surpris" 🤗 de se retrouver présents sur 2 courses.
Severine, Sandrine et Dom sur le 16.
Laurent, Gérald, Alain et moi sur le 24.
Parcours sympa quasiment tout en sous bois ce qui nous a permis d'être protégé du vent mais rendu technique par la boue. Le temps maussade 🌧 ne nous a pas donné l'occasion d'admirer le paysage.
Balisage et ravito au top 👍
Arrivée des 7 bleus quasi groupés à 10mn d'intervalle.
2 podiums pour les bleus avec mention spéciale pour Dom qui y monte pour la 1ère fois en 3ème V3.
Bonne fin de week-end à tous. A bientôt

 trail des crêtes d' Entrange
 trail des crêtes d' Entrange
 trail des crêtes d' Entrange
 trail des crêtes d' Entrange
 trail des crêtes d' Entrange
 trail des crêtes d' Entrange
 trail des crêtes d' Entrange
 trail des crêtes d' Entrange
 trail des crêtes d' Entrange
 trail des crêtes d' Entrange
 trail des crêtes d' Entrange
Partager cet article
Repost0
17 septembre 2018 1 17 /09 /septembre /2018 11:44
38ème course des vendanges

Récit the Fabienne:

Ce dimanche avait lieu la 38ème course des vendanges à Pagny-sur-Moselle. Un parcours de 15kms inchangé par rapport à l'année dernière. Départ 10h15 dans le centre du village en légère montée mais durant 7kms. Passage en sous bois puis petit répit de 1,5 kms sur le plateau... Remontée jusqu'au 13ème km .                                                                              

Ensuite descente rapide et tord pattes pour rejoindre le village. Dernier km pour franchir l'arrivée où l'on nous donne le choix entre un tee-shirt ou un pinot blanc du viticulteur du coin.... un ravito sympa avec petites pommes des vergers de Pagny.
 

Alain fini en 1h12 et moi 1h17 5ème scratch F et 3ème V1 F
Bonne fin de week-end les bleus et à bientôt.

Comme le montre la photo, c'est le pinard qui a été choisi !!!!!

 
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2018 5 14 /09 /septembre /2018 15:26
Fab et J-J.

Fab et J-J.

Lorsque le 10 septembre 2017, je franchis la ligne d’arrivée de l’infernal 120, je m’étais dit « plus jamais ça ».Il est vrai que cette édition s’était déroulée dans des conditions climatiques particulièrement humide et cela m’avait laissé un souvenir mitigé, j’avais subi la course de bout en bout. Et puis, le temps passant, les magnifiques vidéos de l’organisation et l’envie d’aller toujours un peu plus loin, ma future participation faisait son petit bonhomme chemin dans mon esprit. L’inscription de mon acolyte Jean Jacques Denizot, à qui je devais d’être finisher en 2017, rendait inéluctable la mienne. Restait la météo, et comme un signe, les prévisions semblaient indiquer qu’elle allait être favorable. En ce 30 aout , me voilà donc inscrit à cet infernal 200. Le compte à rebours se met en place, il va falloir gérer un grand nombre de petits détails qui, mis bout à bout, feront de ce défi, une réussite. Préparer ses paquetages pour les 3 bases de vie, penser aux différents matériels nécessaire (montre, frontale, recharge, etc …) Et surtout, se préparer mentalement afin d’anticiper les futures difficultés qui ne manqueront pas de se dresser pendant ce trail. Enfin, bien dormir afin d’être dans les meilleurs conditions possibles. Les jours passent mais sans pression excessive, ma petite expérience sur des distances inférieurs fait que je gère plutôt bien cette avant course. Et comme les bonnes conditions climatiques se confirment (c’était l’une des craintes voir mon obsession), tout semble réuni pour réussir cette belle aventure.
Jeudi 6 septembre, arrivé sur place vers 17h, je participe à la séance de sophrologie pré course, je ne voulais pas la louper car pour y avoir assisté un an auparavant, elle permet vraiment de se mettre en condition. S’en suit le retrait du dossard, le repas puis une enième vérification de mes sacs. J’arrive à dormir un peu. 22h45, la musique commence à monter dans les watts, on y est !!! L’appréhension se lit sur les visages des différents coureurs alors que retentit « highway to hell ». Je rejoins JJ sous le grand hall afin de prendre un dernier café, un bout de brioche. Comme l‘année dernière, on fera la course ensemble. Il est en compagnie de Stephanie Bultel qui va nous suivre tout le vendredi sur les différents ravitos. Il avait tout prévu, en effet, j’avoue avoir négligé cet aspect des choses mais heureusement l’expérience de mon compère fait merveille. Il est clair que cette assistance est primordiale pour gérer tous les petits détails (frontales, recharger les batteries, se délester d’un vêtement, etc ) . L’heure tourne, l’organisation nous invite à rejoindre la raquette de départ pour le briefing après avoir contrôler nos sacs. Je retrouve Christophe, un ami traileur, qui s’élance lui aussi sur le 200, et Laurence Parisot , son amie, qui va le suivre tout au long du trail .Un magnifique feu d’artifice vient illuminer le stade des Perrey. Puis « Tristan » de Two Steps from Hells résonne à quelques minutes du départ, le souffle est court, l’émotion me gagne, mes yeux s’embuent, c’est l’heure, le décompte s’enclenche, c’est parti !!!!
 

une aide de camps au top !!!!

une aide de camps au top !!!!

Premier objectif, ne pas partir trop vite et gérer au mieux la barrière horaire de Rochesson au km 38. Ce que nous ferons sans encombre puisque nous y aurons presque 2h d’avance. Le rythme est bon, les kilomètres défilent.
Km 58, il est 11h, 1ère base de vie atteinte, on prend notre temps, on se change, un repas chaud nous est servi, on recharge les accus sous la bienveillance de Stéphanie et Laurence qui suit Christophe, un peu distancé.
A partir de là, le parcours est une inconnue pour nous, en effet, le 120 et le 200 sont commun du km1 au km 58 puis du km 140 jusqu’à l’arrivée et, là, une boucle de 80 km nous attend (tout est relatif dans l’ultra !!!) Et quelle boucle, caillasse et sommet sont au rendez vous.
15h, on atteint le Marsktein , lieu de départ du trail des Crêtes. Je retrouve un savoyard, double finisher de l’utmb , que j’avais croiser la veille sur le parking, il est affalé sur un siège en train de dormir profondément. Les Vosges ne se domptent pas comme cela, j’apprendrai plus tard qu’il aura abandonné. Idem pour Christophe qui, suite à des douleurs au niveau du talon, doit se résigner à faire de même. Cette nouvelle nous attriste mais il faut continuer.
19h, km 93, ouf, le Grand ballon est enfin passé, il est temps de faire une micro sieste et de bien se restaurer car la montée du Grand Ballon a laissé des traces.
20h40, km 101, on est à mi course !!!!! les 8 km de descentes ont été avalé goulûment à tel point que l’on est arrivé avant notre suiveuse !!! On se fait plaisir, petit massage par le Dr en chef de l’infernal, on discute, on reste presqu’une heure. Bon, va falloir y aller quand même.
Direction Rouge Gazon, km 116, nous sommes samedi, il est 2h. 2ème base de vie, tout va bien, à nouveau, on se délecte des ravitos très fournis, même pas pertubé par un traileur en train de vomir jusqu’à coté de nous, n’est ce pas Stéphanie … Re massage avant d’affronter le col du Drumont à 1200m d’altitude.
Les 12 km pour le rejoindre sont interminables, heureusement, la team nanard se relaie toutes les heures pour me soutenir avec des mots d’encouragements. Je n’oublie pas non plus les autres bleus qui me suivent grâce au live trail. A 5h48, le col est atteint, et un lapin me sert une soupe !!!! La fatigue ferait elle son effet ?? Même pas, c’est un bénévole déguisé qui nous accueille.

Pas de panique, ceci est une hallucination du à la longueur de la lecture !!!!

Pas de panique, ceci est une hallucination du à la longueur de la lecture !!!!

Un petit somme à la belle étoile blotti sous une couverture, un café et la prochaine étape sera le retour à la 3ème base de vie, qui est aussi la première, vous me suivez !!!
Direction Frères Jo, le jour se lève mais malgré cela, il nous faut nous arrêter en pleine forêt, nos paupières sont trop lourdes, un vieux banc dans son jus fera l’affaire. Cette nouvelle pause nous fait un bien fou et nous requinque.
8h, km 140, c’est bon, 3ème base de vie atteinte. Il me reste 63 km mais dans ma tête, le plus dur est fait, je connais le parcours qu’il me reste pour avoir fait le 120 en 2017. Stéphanie, après plus de 26 h d’accompagnement, est « remplacée » par Aline Mougenot, quand je vous dis, qu’il a tout prévu le JJ !!! De son côté, JJ est un peu dans le dur, il faut dire qu’il fait ce trail sans batons en prévision de la Diagonales des Fous de l’année prochaine. Sacré programme !!!!
11h, km 153, ca déroule, je remonte plusieurs coureurs, le moral est bon, j’ai lâché JJ à regret mais je me sens vraiment bien, j’en profite même si j’ai toujours en tête l’adage de Mr Jean Luc « quand t’es bien, fais gaffe, ça peut vite tourner » Tant pis, tout ce qui est pris, est pris, allons y !!! Arrivé au ravito de Pré Choffé, je me fais plaisir avec 2 tranches de lard grillé, huummmmm, quelques bonbons haribo et une sucette chupa chups ; quand je vous dis qu’on est traité comme des rois !!!
14h30, km 166, ravito de Reherrey , je rejoint les traileurs de l’Infernal 60 , nous ferons le même parcours jusqu’à la fin. Aline est là, elle me dit que JJ est un peu derrière moi, il gère sa fin de course, je retrouve Jean-Michel Eiffer inscrit sur le 60, petits papotages, tucs , gruyères, saucissons et hop, c’est reparti.
16h30, km 178, je suis vraiment bien, je me fais plaisir dans les single, j’arrive à l’avant dernier ravito. Dernier petit massage en attendant Mr Philippe E, traileur bleu avec beaucoup de références (utmb , diagonales …) qui est sur le 60. En effet, grâce au suivi live, j’ai pu suivre son avancement et fait et dit, le voilà qui débarque à ce ravito. Tout se déroule comme prévu …
19h45, km188, Philippe et sa fille me permettent de rester concentré et de continuer à avancer, un dernier ravito et dernière ligne droite.
23h06, c’est fait, presque normalement, je passe la ligne après 47h04 de course, les 15 derniers km ont été interminables, heureusement, j’étais bien accompagné. Phillipe E me félicite, Merci Monsieur, et je suis surpris de voir Alexandre H, un bleu qui a fait le 60 être la, super sympa.
Une bonne douche réparatrice, une bonne paëla savourée avec délectation et me voilà prêt à attendre mon acolyte du jour que j’avais « lâchement » abandonné quelques heures plus tôt.
1h21, le voilà qui arrive après 49h19 de course, je lui devais bien ça, si j’en suis là, c’est en grande partie à cause ou grâce à lui. On débriefe, on refait le trail. Un rapide coup d’œil sur le live m’indique que l’arrivée de Gérald , bleu inscrit sur le 120 , est prévu vers 3h30. Je m’octroie un peu de repos.
3h41, après 21h39 d’effort, le voilà qui débarque pour conclure sa plus longue distance de sa carrière, bravo Gégé !!!!
La boucle est bouclée, je peux aller dormir sereinement dans ma voiture en attendant la dream team bleu inscrite sur le 30 dimanche matin.
Alors que je dormais profondément, je suis reveillé par deux individus, sans gêne, qui toquent à ma fenêtre … Mais ce sont Tic et toc, ils me félicitent, on prend un café Christophe A , 3ème larron inscrit sur le 30 et sa femme Perrine A inscrite sur 12km nous rejoignent. J’aperçois également Stéphanie T qui s’aligne aussi sur le 30. 9h, le départ est donné sous un beau soleil pur plus de 3h de courses. Une pause s’impose en attendant l’arrivée du 30.
13h, tout le petit monde est arrivé et il est temps de savourer une bonne bière bien fraiche, qu’elle fait plaisir celle là !!!
 

INFERNAL TRAIL 200km PAR FAB.

Voilà donc le long résumé de mon week end, digne de Mr Bruno Rota. Je voudrais remercier mon pote JJ sans qui je n’aurais jamais pu vivre ces expériences extraordinaires, nos suiveuses chic et choc, les bleus pour leur soutien, la team nanard pour le messenger live, coach Bernard, qui a su adapter mes entrainements. Un énorme remerciement à l’organisation et aux bénévoles, toujours, à nos petits soins. Et alors que ma première expérience avait été mitigé, cette année, au contraire, à l’heure ou j’écris ces mots, je n’ai qu’une seule envie, remettre ça !!! Avis aux amateurs

INFERNAL TRAIL 200km PAR FAB.INFERNAL TRAIL 200km PAR FAB.
INFERNAL TRAIL 200km PAR FAB.INFERNAL TRAIL 200km PAR FAB.
INFERNAL TRAIL 200km PAR FAB.INFERNAL TRAIL 200km PAR FAB.
INFERNAL TRAIL 200km PAR FAB.INFERNAL TRAIL 200km PAR FAB.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE L'ACGV
  • : ASSOCIATION DES COUREURS DE GONDREVILLE
  • Contact

STATISTIQUES

HIER: 51

TOTAL : 148591

ICI STATS TOTAL

ENTRAINEMENT

TOUS LES MARDIS, MERCREDIS, JEUDIS

A PARTIR DE 18H00 AU STADE DE L'AVENIR.

DIMANCHE SORTIE COLLECTIVE 9h30 DEVANT LE STADE.

PROGRAMME COACH BERNARD JUIN 2019

 

RECORDS ACGV