Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 décembre 2018 3 26 /12 /décembre /2018 14:32
les puuls moches !!!

les puuls moches !!!

On ne l’arrête plus, Laurent il adore faire les comptes rendus🧐

A un poil de c…. prêt., si JP ne m’avait pas grillé sur FB j’aurai pu délégué le compte rendu ! 🤬

Comme toujours ce dernier trail de l’année a été une réussite.

Réussite d’un point de vue de l’organisation et des bénévoles. Même si le balisage à certains endroits était délicat. Si nous ne nous étions pas perdus, Fabrice et moi, je pense que Pascal et Clem aurait été avalés et relégués derrière nous🤪

 Le nouveau parcours est agrémenté de singles très beaux et très techniques, le dernier single en redescendant, emprunté par les deux parcours en était un exemple type : sinueux, coups de cul et avec la boue un plaisir.  Bon même si pour certains « Cela manquait d’appuis » On ne te nommera pas P … V….

Réussite côté de l’ambiance parmi les bleus. Tout le monde a joué le jeu de la belle idée de notre JP au sujet des pulls « moches ». On a même eu le droit au sweet moche de Nathalie et au kway vintage de coco. 👍

Ravito de fin agrémenté du fût de bière ACGV🍺 transporté par Fab et sa banderole !

Cette année Fab et moi avions décidé de faire une Gégé !! ??   Tu parts dernier, même bon dernier car le Fab revenait de sa voiture alors que le départ avait été donné. Et après tu te fais plaisir, en remontant toute la petite troupe. Fab n’arrêtait pas les relances en disant « allez un kif !!! ».  Au passage on a récupéré, Damien, Catherine et Anne pour une arrivée collective.

On a assisté au retour de Sylvain M. Tellement pressé d’arroser son trail en famille qu’il n’est même pas resté avec nous à la binouze. Ou alors il a pris de bonnes résolutions et il ne voulait pas se laisser tenter . Un autre est parti sans la pause de fin…il se reconnaitra. Mais pour sa défense il bossait tôt le dimanche.

Sur le 9 : Gérald B, Pierrine P, Alain C, Catherine G, Anne M,

Sur le 17 : Clem B, Pascal V, Sylvain M, Damien G, Fabrice H, Laurent B, Dom C, Annabelle P, Nathalie T, Céline P, Coco N, Séverine B, Sandrine W, Jean Pierre C dans nos cœurs. 💗

The freestyle night trail 22 décembre 2018
The freestyle night trail 22 décembre 2018
The freestyle night trail 22 décembre 2018
The freestyle night trail 22 décembre 2018
The freestyle night trail 22 décembre 2018

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2018 7 09 /12 /décembre /2018 15:21
Laurent.

Laurent.

Alex.

Alex.

Julien.

Julien.

Résumé Laurent S:

Le cross, j’adore, je persiste et signe ! Une vraie école de la course à pied, la base en fait. Mon premier c’était en 1991. Je ne sais plus où, il pleuvait à torrent, j’ai laissé une chaussure dans un champ, pour terminer avec une seule godasse. Et il y a eu cet autre bouclé avec une grippe, je ne voyais plus rien. Le cross, c’est aussi la tradition du vin chaud comme récompense. Ce samedi, je suis de retour en cross un an après ma dernière participation à celui de Vandœuvre, et un hiver gâché par une pubalgie. Tout cela c’est du passé. Droit devant man. You can. Direction Lunéville donc. J’ai le temps : la course est à 15 h 30. Je pars plus tôt pour être sur le site pour les courses de jeunes débutant à 13 h 30. Arrivée sur place au stade Fenal. Il y a déjà du monde et une belle ambiance.  Je vais chercher les dossards de la team ACGV du jour : Bénédicte T, Alexandre F, Julien D, Clément B et moi. Le temps de prendre un petit café, de discuter avec des potes coureurs. Les Bleus et la Bleue arrivent les uns après les autres. Les filles partent à 14 h 50. Notre Béné est sur le terrain à présent. Elle mérite bien des encouragements. Le cross, on oublie son chrono. Seule la place compte. Le principal adversaire c’est soi-même. Il faut du mental quand les jambes commencent à se faire lourdes.  C’est le tour des garçons. Je ne suis pas plus stressé que cela. Je délaisse vite les gants et le bonnet. En cross, on monte toute de suite en carburation. Bing, ça part à une vitesse folle. Devant il y a de sacrés lapins. Laissons filer, je prends mon rythme, en mode diesel. Le terrain est gras, juste comme il faut. Mes petites pointes suffiront largement pour cette fois. Le début de course est nickel, on serpente, c’est ludique. J’ai en point de mire deux concurrents. Dans ma tête, je me dis : faut aller les chercher. Un petit coup de moins bien, les encouragements (dont celui de Philippe l’un des formateurs des trois Lolo) me reboostent. Plus ça avance, plus cela va mieux, les premiers me prennent un tour. Je rattrape le premier de mes points de mire juste avant la 2e butte où j’accélère, il lâche et ne reviendra pas. Cela me motive pour aller chercher celui de devant. Il résiste le bougre Là c’est sur le plat que je fais la jonction. On est au coude à coude, j’adore. Je fais jouer ma pointe de vitesse, il ne peut pas me suivre. Désormais, je suis tout seul pour finir mon dernier tour. Je me fais plaisir, je joue avec mon allure, la ligne est devant. Satisfait de ma course. Petit bémol : il me faudra prendre plus de risque au départ car je suis persuadé  que j’ai la caisse pour mieux faire. Prochains rendez-vous : en janvier à Pont à Mousson et en février à Longwy pour les régionaux. Pour moi, je rentre dans une période nouvelle : un hiver de courses. Depuis 2015, j’ai tout le temps été blessé à cette période entre adducteurs, déchirure à un mollet et pubalgie. C’est donc génial : confiance au top !

C’est le tour des garçons. Je ne suis pas plus stressé que cela. Je délaisse vite les gants et le bonnet. En cross, on monte toute de suite en carburation. Bing, ça part à une vitesse folle. Devant il y a de sacrés lapins. Laissons filer, je prends mon rythme, en mode diesel. Le terrain est gras, juste comme il faut. Mes petites pointes suffiront largement pour cette fois. Le début de course est nickel, on serpente, c’est ludique. J’ai en point de mire deux concurrents. Dans ma tête, je me dis : faut aller les chercher. Un petit coup de moins bien, les encouragements (dont celui de Philippe l’un des formations des trois Lolo) me reboostent. Plus ça avance, plus cela va mieux, les premiers me prennent un tour. Je rattrape le premier de mes points de mire juste avant la 2e butte où j’accélère, il lâche et ne reviendra pas. Cela me motive pour aller chercher celui de devant. Il résiste le bougre Là c’est sur le plat que je fais la jonction. On est au coude à coude, j’adore. Je fais jouer ma pointe de vitesse, il ne peut pas me suivre. Désormais, je suis tout seul pour finir mon dernier tour. Je me fais plaisir, je joue avec mon allure, la ligne est devant. Satisfait de ma course. Petit bémol : il me faudra prendre plus de risque au départ car je suis persuadé  que j’ai la caisse pour mieux faire. Prochains rendez-vous : en janvier à Pont à Mousson et en février à Longwy pour les régionaux. Pour moi, je rentre dans une période nouvelle : un hiver de courses. Depuis 2015, j’ai tout le temps été blessé à cette période entre adducteurs, déchirure à un mollet et pubalgie. C’est donc génial : confiance au top !

 

Bénédicte. photo non contractuelle.

Bénédicte. photo non contractuelle.

Récit Bénédicte:

Voici mon résumé pour le cross (pas de photo, car je ne prends jamais mon portable avec moi, de l'échauffement jusqu'au retour à la voiture).
 
"Ce que j'aime dans le cross, c'est la boue, les flaques, les gadins. Peut-être qu'on aura tout ça au terrain de cross de Pont à M. car à Lunéville, c'était un peu trop sec hélas. Ce n'est pas si amusant du coup. Mais bon. Arrivée 20 minutes avant le départ (je n'osais pas réveiller mon petit mari qui faisait la sieste....), je n'ai pas eu le temps de stresser. Echauffement express, pendant lequel je pense aux Bleus qui sont à Richardménil (partage à distance), et c'est parti! J'étais dans ma bulle, impossible de dire la grosseur du peloton, s'il y en avait de mon âge, etc. Peu m'importait. Il fallait parcourir une petite et deux grandes boucles (4,2 km) ; je tiens un rythme régulier qui me satisfait comme allure pour un cross tout en ayant du plaisir à le faire. Ni dans le rouge ni trop tranquille. Les petites buttes me font rire au début, mais à force, elles cassent les pattes quand même! Merci Bernard pour le rappel de la technique dans les montées et descentes. A l'entame de la dernière boucle, une barre dans l'estomac me tiraille (sûrement due à ma gastro de jeudi). J'espère ne pas devoir m'arrêter pour un c.a.c.a. ..... Du coup, je ralentis un chouia, laissant l'occasion à la fille de derrière de réduire l'écart. Après la dernière butte montée, je vois bien qu'elle n'est plus très loin, et je suis contente de trouver l'énergie et le mental pour redonner un petit coup d'accélérateur qui me permettra de ne pas me faire doubler! Au final, un cross de reprise qui valide un état de forme qui revient, et des blessures qui sont désormais derrière! Youf! Enfin!"
 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2018 4 29 /11 /novembre /2018 07:55
Gérald et Nicolas et les copains.

Gérald et Nicolas et les copains.

Un petit CR de Gérald du trail des allumés.

Samedi je suis partis avec trois copains direction Namps-au-val pour participer au trail des allumés.

C'est un trail nocturne de 15km très connu en Picardie. Pourquoi faire 400km pour un trail de 15km. Tout simplement car Nicolas avait parié avec un copain de venir faire un trail chez lui et nous a embarqué dans sa voiture en nous vantant la convivialité de la choucroute d'après course.

Trail très roulant et super bien organisé dans un petit village où la population triple le temps d'une soirée. Nous sommes partis et arrivés ensemble en regardant de l'arrière de la course un magnifique serpent multicolore se tortiller devant nous.

Nous arriverons Nicolas, Eric, Jean paul et moi en 1h50 ,950eme sur environ 1200 partants.

 

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2018 3 28 /11 /novembre /2018 14:04
ST Nicolas avec les bleus !!!

ST Nicolas avec les bleus !!!

Petit récit d'AUDREY :

Une course sympathique de par son ambiance et toutes ces personnes massées sur les bords de course pour nous encourager. Petit bémol le monde, le monde, le monde... tellement difficile de dépasser. J’ai encore fini par perdre mon mari dans toute cette foule. Temps à ma montre 59’25 min. Désolée de ne pas pouvoir identifier tout le monde ! Merci à Saint Nicolas d’avoir accepté de poser avec nous !!

10 km de la ST Nicolas
10 km de la ST Nicolas
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2018 3 28 /11 /novembre /2018 13:54
les bleus à Bar le Duc.

les bleus à Bar le Duc.

Résumé 10kms Bar le Duc par Bernard.
Ce 10km était coché dans l'agenda pour valider un bon cycle d'entraînement depuis Septembre.
Premier 10km officiel de la saison pour certains, deuxième pour d'autres. Cet ultime 10kms avant l'aire du cross et de la piste (salle)
Nous sommes 9 bleus à nous déplacer dans la cité meusienne.
Izabel une revenante avait aussi cochée ce 10 km mais pensait qu'aucun bleu n'avait fait le déplacement. C'est peine perdue ! Démasquée !
Son objectif était de courir un 10 km pour voir les sensations qu'elle avait depuis sa blessure.
Pierrine avait pour objectif de valider l'exceptionnel état de forme actuel. Et d'exploser son record perso par la même occasion.
Accompagné de son Alain venu pour courir à la sensation.
Le duo Thibaut et Damien étaient aussi de la partie pour tenter d'améliorer leur RP.
Nos 3 mousquetaires s'attaquaient à la fameuse barre des 40' Fab Matt et Raf.
Enfin je prenais part à la course mais dans l'incertitude de performer (une contracture au mollet qui a débuté mercredi).
Jusqu'à l'échauffement je ne savais pas quoi faire. Je sentais des petits points aux mollets à l'échauffement mais rien d'alarmant.
Je prenais donc le départ mais mentalement pas prêt à réaliser l'effort que je devais m'imposer.
Mauvais choix stratégie sur la ligne de départ, nous sommes avec Matthieu sur la 10ème ligne. Pierrine Damien Thibaut et consorts encore derrière.
Cela veut dire qu'on perd des précieuses secondes entre le coup de pétard du départ et quand on franchit la ligne de départ sans parler non plus de l'embouteillage sur les 200 premiers mètres où on alterne marche et course...
Pan c'est parti ! ça part très vite devant ! Beaucoup de publics sur place sur les deux côtés de la chaussée.
J'essaie de me frayer un départ et me glisse rapidement dans les roues de David GAUDIN ex acgviste. J'arrive à le tenir jusqu'au 3ème km où je baisse l'allure car je sens que je ne pourrais suivre son rythme jusqu'au bout.
J'aperçois Pierrine, Thibaut et Izabel sur le parcours.
Pendant ce temps-là, nos trois mousquetaires font cause commune à distance. Raf revient sur Matt au 2ème km et Fab essai de tenir l'allure mais il n'arrive pas à rentrer dans le rythme de la course.
Thibaut est parti devant Damien et fait son début de course seul. Tout comme Damien.
Pierrine un peu perturbée au début face à de gros calibre ne sait pas si elle dans le bon tempo ou pas.
A la mi-parcours, je passe le 5ème km en 18'31 je suis encore dans les clous pour réaliser l'objectif d'autant plus que je n'ai plus mal du tout au mollet !
Matthieu passe en 20'00 le 5ème km tout juste pour l'objectif des moins de 40' mais Matt a de la ressource ! Il est suivi de près par Raf et Fab un peu plus loin qui n'est pas parvenu à suivre le rythme.
Thibaut et Damien passent le 5ème km bien en jambe et prêt à attaquer la seconde partie de parcours à fond.
Pierrine passe le 5ème km entre 22'30 et 23' ! Très bon passage qui donne de très belles perspectives !
Seconde partie plus délicate pour ma part où je n'arrive pas à me faire violence pour tenir le rythme. Mentalement je lâche alors que physiquement je me sens bien ! J'ai peur que le mollet lâche je perds de la sérénité.
D'autant plus qu'au 8ème km la douleur se réveille mais non handicapante, cela ne m'empêche pas de courir mais ça me fait comme une grosse crampe musculaire. J'essaie de tenir. 38'01 à l'arrivée 38'07 officiel assez loin de mon objectif visé mais compte tenu des conditions, c'est une course correcte.
Merci à mon kiné favori Julien pour ses conseils précieux d'avant course !
Matthieu a failli réaliser l'exploit en réalisant en négatif split mais finalement 40'04 à la montre (40'05 officiel). Ce n'est pas passé loin, mais record personnel pour lui !
Raphael termine en 40'24 ce 10 kms. Un brin décevant pour monsieur Raphael !
Fab réalise en 41'09 ce 10 km !
Thibaut explose son record personnel en 43'56 sur 10 km officiel !
Damien passe sous les 46' en 45'48 son 10 km !
Pierrine explose son RP en 47'30 en souffrant sur le dernier km mais 10 km réussit !
Izabel termine en 50'59 pour un retour en mode compétition.
Alain termine en 55'44 ce 10 km.
En résumé classement officiel
Bernard 38'07 28ème de la course
Matthieu 40'05 61ème de la course
Raphael 40'24 69ème de la course
Fabrice 41'09 90ème de la course
Thibaut 43'56 164ème de la course
Damien 45'48 218ème de la course
Pierrine 47'30 270ème de la course
Izabel 50'59 381ème de la course
Alain 55'44 498ème de la course
On saluera amicalement la 8ème place en 36'33 de Damien TOUSCH fils de Jean Louis Tousch
Et la 10ème place de David Gaudin en 36'48

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2018 3 21 /11 /novembre /2018 08:21
Grèg sur le podium

Grèg sur le podium

Récit Grégory W

Petit retour sur les foulées de Damelevieres qui marqueront l’arrivée du froid...côté course c’est assez simple, au 5eme kilomètres je reprends la 3ème place provisoire et on finira au sprint en évitant les flaques d’eau... l’histoire retiendra que je termine à la place du con...😩. Mais 1er S2😋 petite consolation.

TSL Damelevières

A Damelevières, on peut être fiers !
Récit par Alain et Pierrine (tout en proverbes et citations)
Arrivés de bonne heure avec Pierrine (premier levé, premier chaussé), on se réveille doucement derrière le pare-brise, réchauffés par le soleil… A peine sortis de la voiture : « Fait froid !!!». (Mais comme qui rit de tout a l'esprit faux et le cœur froid, je pleurniche de plus belle)... Bien emmitouflés, on retire les dossards (après être repartis pour trouver un distributeur, car c’est bien connu c’est beaucoup plus pratique de courir les mains dans les poches), un petit tour aux toilettes (parce que la femme est capable de tous les exercices de l'homme sauf de faire pipi debout contre un mur) et on s’échauffe doucement en cherchant les coins au soleil.
9h30 top départ… ça part très vite, comme souvent mais on ne s’affole pas (qui veut voyager loin ménage sa monture)… Chacun part à son rythme dans la campagne, au milieu des champs, (on contourne des flaques, roule sur des cailloux, sans pression, tranquilou et quel esprit ne bat la campagne?), puis retour vers les étangs. Un parcours sympathique, sans difficultés, des conditions presque agréables malgré le 5°C au max.
(Plus que 2km… devant moi LA Marie Claire Peltier… C’est quoi ce délire ??? Evitez de courir derrière le mirage qu’on nous dit… ok… hop je la double, et continue à ce rythme… au loin le maillot noir et jaune d’une coureuse d’un club voisin… L'orgueil ne produit rien de bien … mon cul ! C’est pas le moment d’avoir un poil dans la main ! Je trouve la force d’accélérer, de la rattraper, de la déposer et de sprinter sur la ligne d’arrivée ! RP en 46’ pour 9km500 ! La joie est en tout, il faut savoir l’extraire…)
A quelques centaines de mètres de l’arrivée, je retrouve Pierrine qui m’encourage (ou plutôt qui me hurle ça descend !!! accélère !!! tu respireras après !!!). Je m’arrache et suis agréablement surpris par le chrono.

 Pierrine, quant à elle, se sent pousser des ailes en ce moment. Elle ne court pas, elle survole les courses avec une légèreté déconcertante. En état de grâce, pourvu que ça dure…

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 08:09
Au départ du 35km

Au départ du 35km

Récit Sandrine W:

Ah ! ça sent la fin d’année quand arrive le trail des brosses.
Cette année, je me lance sur le 22km avec mon binôme Séverine. Les hommes (Dom,Gérald et philippe) partent sur le 35km.
L’air est glacial, mais le soleil brille et les forêts vosgiennes sont magnifiques sous ce givre.
D’autres bleus sont là mais les départs sont décalés et nous ne verrons pas tour le monde.
Surtout que, comme tout le monde le sait, avec Séverine on aime tellement ça profiter de ces beaux terrains de jeux, que l’on prend touuuuttt notre temps.😃
Le parcours est super agréable exclusivement dans les bois, avec de beaux chemins, de belles montées et des descentes qui me font mal à mon genou. On le trouve changé et en effet c’est le cas, un peu plus de km et de D+ (900) que prévu (les hommes nous dirons qu’ il en était de même pour eux )
Au final 1 beau trail, une belle organisation.

A noter que Stéphane J était aussi sur le 22km il avait récupéré le dossard de JP.

Au départ du 14km

Au départ du 14km

Récit Olivier :

Trail des Brosses partie 1 ! L'eau Drey faisant sa partie et vous comprendrez pourquoi.

Récit Olivier Pabst
Le reveil sonne à 7h un dimanche matin. Là on se dit qu'on est quand même cons...
On se prépare en se demandant surtout comment s'habiller car le thermomètre annonce 0 degré ...
RDV 8H30 devant chez nous. Mes 3 drôles de dames sont à l'heure : L'eau Drey bien sur mais aussi Laure Hrt et Gaelle Mouscaz.
Arrivés sur place on prend la navette et on arrive au village de départ. Trop de monde et impossible de retrouver les autres bleus et surtout il fait froid !!!!!!!!!!!!!!! j'avais pensé à tout sauf à mes moon-boots !!!
Le départ annonce la couleur, en côte ...
10h30 c'est parti. Gaelle et moi devant et Audrey et Laure plus sages restent en arrière (d'om le récit à part d'Audrey).
Ca commence bien évidemment par une bonne petite montée. Gaelle semble avoir des jambes de feu, elle double, double, double ... je suis et les sensations sont plutôt bonnes à ce moment là. Première montée et premiers embouteillages, on continue non sans mal à essayer de rester ensemble mais à un moment je me retrouve un peu bloqué et Gaelle 20 m devant moi .. je vais avoir Gaelle en visu comme ça un bout de temps mais mes cervicales me font un peu mal et les montées trop raides ne sont vraiment pas ce que j'aime ... A ce moment là je me dis que je la reverrais pas avant l'arrivée. Mais surprise après le ravito, une longue ligne droite le long du canal, j'ai une bonne allure, je remonte des concurrents et juste avant de repiquer dans la forêt j'aperçois Gaelle 100 m devant moi.
Mon erreur à été là car à trop vouloir rattraper sur le plat je l'ai payé sur toutes les côtes entre le km 10 et 15 ... les cuisses dures, plus de souffle et un mal fou à relancer en haut des côtes. Et les 5 derniers km ne sont qu'un enchainement de côtes et de descentes techniques. Je me suis plus laissé aller dans les descentes sur les conseils de micka.
Gaelle a du souffrir un peu sur la fin car je m'attendais à me retrouver loin derrière elle mais au final je termine en 1h50 et Gaelle 1h48 ! Bravo Gaelle tu m'as épaté et la prochaine fois j'essayerais de te suivre !

En conclusion, un beau parcours, une super organisation mais trop de monde ... ça coince dans les côtes, très difficile de doubler dans les interminables singles sinueux et plein de racine et encore plus avec les premiers du 22 et du 35 qui finissent par nous doubler ! Limiter le nombre de participants serait une bonne chose je pense.

A refaire l'année prochaine avec mes drôles de dames.
ET chapeau à Laure et Audrey qui terminent en pleine forme et avec le smile !

trail des brosses.

Récit Audrey :

En ce magnifique dimanche, frais mais lumineux, nous voilà partis pour LE trail des brosses ! Un défi pour moi avec ses 525m de dénivelé positif. J’ai embarqué avec moi Laure Hrt et j’ai promis de ne pas la lâcher. Un léger stress au départ, malgré les grosses montées, on ne se démonte pas et on fait comme tout le monde, on choisi de marcher ! Le parcours est magnifique, une organisation au top. On a vraiment pris plaisir à le faire en binôme. Une équipe de choc ! Je suis fière de ma coéquipière, elle n’a jamais baissé les bras (et pourtant c’était vraiment dur) elle n’a jamais râlé et elle a même Kiffé ! La preuve en image pour toi Annabelle Portzert. Notre objectif a nous, c’était arriver au bout en prenant plaisir, ÇA C’EST FAIT ! On a pas réussi à voir les autres bleus qui étaient présents, mais je pense que, comme nous, ils en ont bien profité !

trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
trail des brosses.
Partager cet article
Repost0
13 novembre 2018 2 13 /11 /novembre /2018 14:23
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.

Trail des portes de Bellefontaine.

Un dimanche matin comme beaucoup d’autres ces derniers temps.

Un peu de fraicheur matinale mais le soleil viendra réchauffer rapidement l’atmosphère des trailers présents au départ de ce nouveau rendez vous.

TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.

Sur le 18 km pas moins de 8 partants. Annabelle, Laurence, Nathalie, Isabelle, Sébastien, Andy, Rodolphe et JP.

Un parcours qui ne fait en réalité que 16km500 et que l’on peut qualifier de roulant malgré quelques passages délicats.

Le passage le long des étangs et la traversée du fort de Frouard étaient appréciés par l’ensemble des participants.

http://lesportesdebellefontaine.fr/resultats/2018-1ere-edition/18-km/

TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.

Sur le 30km il y avait 3 bleus, Didier, Laurent et Pascal.

Un parcours avec un dénivelé plus en rapport avec un trail mais qui reste assez roulant si on ne rajoute pas involontairement quelques km.

Pour une première, Le club d’athlétisme de Champigneulles a réussi son pari et nul ne doute que ce rendez vous va devenir incontournable.

http://lesportesdebellefontaine.fr/resultats/2018-1ere-edition/30-km/

TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
TRAIL DES PORTES DE BELLEFONTAINE.
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2018 3 07 /11 /novembre /2018 07:07
 trail du bois le duc

Récit Sandrine :

Quelle journée ! Nous nous étions inscrits sur le fort en trail mais celui ayant été annulé, nous nous sommes reportés sur 1 autre première édition, le trail du bois le duc à Vandoeuvre. ( sur les hauteurs )2 distances,8 et 16 km. En fait il s’agit de 2 boucles de 8km, ce format ne me plait en général pas trop. (Je vais y revenir) Départ à 8h45, nous sommes 3 bleus sur le 16, Didier,Dom et moi. les 2 courses partent ensembles. 1 descente d 1km pour commencer, on entre dans le bois avec de jolis singles. c’est là que je perds Dom,je le vois 2 fois se retourner et lui fais signe d’y aller pas facile de doubler et puis je suis 1 grande je peux y aller seule) Le parcours est technique sur les 4 premiers km avec 3 belles montées dont 2 en segments strava qui piquent les cuisses et les fesses..lol Y a même 1 pancarte qui dit avec tout le sucre que tu as brûlé tu sens le caramel...mdr Là je me dis, je ferai jamais ça 2 fois, j’arrête a 8 etc, je me paye mon coup de mou mais le mental l’emporte en récupérant sur les 4 kms suivant très agréables avec des bénévoles partout déguisés en champignons coccinelles,...et qui mettent de l’ambiance . Au 8ème, c’est l’arrivée pour beaucoup et ravito pour moi qui me lance sur cette 2eme boucle, il y a beaucoup moins de monde, je suis toute seule, juste 1 petit groupe un peu derrière,je fais ma course à mon rythme et prends énormément de plaisir ,le parcours me semble plus agréable sans tous les coureurs devant et derrière, j’ai pas de pression. Bon,les côtes sont toujours aussi dures,mais je suis fière d’avoir réussi à les passer 2 fois. A 100 m de l’arrivée je vois Dom qui vient à ma rencontre, il est rassuré car il avait essayé de m’appeler sans réponse ( normal j’avais oublié mon téléphone ) Je finis en 2h10,ravie de ce beau trail mais inquiète car on enchaîne l’APM avec les foulées de la Goniche ! Dom termine en 2h 02 et Didier en 1h48.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2018 2 06 /11 /novembre /2018 11:37
La vague bleue

La vague bleue

Villey-Saint-Etienne, Trophée sport loisirs par Laurent S:

Déferlante bleue ce dimanche en terre Gôniche, à l’occasion de la 3e étape du Trophée sport loisirs. 44 Acgvistes étaient au rendez-vous de la course des as. Si le brouillard a eu du mal à se lever, les Bleues et les Bleus étaient tous bien réveillés en ce début d’après-midi. A l’heure, pour se dire des mots bleus et poser pour la photo avec THE banderole (celle-ci, une vraie star pour les paparazzis).  Après les courses enfants, où le petit Alexandre  et la petite libellule de Grég ont vaillamment défendu les couleurs bleues, les grands se sont mis sur la ligne de départ, après un échauffement sérieux. Noël a lâché les fauves partis à l’assaut de la campagne environnante.  Il a fallu s’accrocher d’entrée car cela a démarré à un rythme d’enfer. Le peloton s’est étiré rapidement et ainsi serpenté le long des chemins et dans les sous-bois.  Pas toute plate la Gôniche, certains mollets peuvent en témoigner. Tout le monde passe la ligne au final, c’est l’essentiel. Sourires, soulagement, collation, débriefing.

Grégory 2ème au scrath.

Grégory 2ème au scrath.

Sur le plan individuel, notons les podiums de Greg W, 2e au scratch et 1er senior 2. Les jeunes ne sont pas en reste puis qu’Andy M termine 2e cadet, Rodolphe R finit 3e junior. De leur côté, Fabienne G, Marie L et Mathieu V échouent à une poil de c.. du podium de leurs catégories respectives. Mention spéciale à Sandrine W, Dominique C et Didier L qui avaient doublé en ce dimanche. Ils avaient couru le matin même du côté de Vandoeuvre. Mention à Laure H  qui passe sous la barre des 1 h sur un parcours de presque 10 km, avec l’aide d’une meneuse d’allure au top. A noter, le retour de notre JP pour notre plus grand bonheur et le sien aussi : il rallie l’arrivée sans encombre. Dédicace à Maurizio S tout fraîchement licencié ainsi qu’à nos deux charmantes randonneuses, Pascale P et Virginie H, notre photographe adorée. 

TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
TSL La GONICHE VILLEY SAINT ETIENNE
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE L'ACGV
  • : ASSOCIATION DES COUREURS DE GONDREVILLE
  • Contact

STATISTIQUES

HIER: 50

TOTAL : 145584

ICI STATS TOTAL

ENTRAINEMENT

TOUS LES MARDIS, MERCREDIS, JEUDIS

A PARTIR DE 18H00 AU STADE DE L'AVENIR.

DIMANCHE SORTIE COLLECTIVE 9h30 DEVANT LE STADE.

PROGRAMME COACH BERNARD JUIN 2019

 

RECORDS ACGV