Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 10:29
DES BLEUS MOTIVES!!!!

DES BLEUS MOTIVES!!!!

RECIT COACH BERNARD.

Première historique pour nos bleus en salle.
C'est en effet la toute première fois que des athlètes de l’ACGV participent à une compétition sur piste en salle.
Ce qui attire forcément la curiosité de certains coureurs habitués de voir nos coureurs sur les trails ou les courses sur routes.
En tout cas, notre présence a un effet rafraichissant «C’est bien que l’ACGV se lance dans ce genre de compétition, ça permet de vous diversifier et d'en avoir pour tous les goûts" dixit un coureur de Dombasle.
ACGV a également reçu de bonne appréciation auprès du juge arbitre en chef Jean Luc URBAIN qui salue le club de leur engagement et leur participation à cette compétition (présence et passage de nouveaux officiels, participation des athlètes...)

Qui dit première fois, dit aussi que ce sont les premiers records du club qui vont se jouer lors de cette compétition. D'où l'importance de jouer le jeu...

L'aventure commence avec le jeune Alan PY PATINEC premier à s'élancer sur l'épreuve de la marche.
C'est un 5000m marche, or la piste fait 200m ! Vous l'aurez compris, Alan va enchaîner 25 tours pour venir à bout de sa course.
Non habitué à cet effort et à cette technique si particulière, Alan a souffert pour ses premiers pas de marcheur.
Trop de raideur en haut du corps et technique de pas peu académique ce qui lui vaut 2 cartons jaunes. Mais pas de panique.
Pour être disqualifié, il faut récolter 3 cartons rouges de 3 juges différents. Donc pas d'inquiétude à ce niveau-là.
Alan va prendre le mimétisme d'un marcheur le précédant, et écouter mes conseils au bord de la piste. Plus de relâchement et une technique plus aiguisée.
Au bout de 2000m de course, Alan est plus affûté point de vue et technique et relâché. Bien en jambe, Alan qui avait plus d'un tour de retard sur les avants derniers marcheurs,
va réduire l'écart et dépasser ses concurrents pour ne plus avoir de tour de retard.
Alan commence à sentir la difficulté de la longueur dans le dernier kilomètre, mais il s'accroche. Il conclut un chrono prometteur de 33'53"77. Premier record du club en salle au 5000m marche !
Etant le seul participant dans cette catégorie, il remporte le titre de Champion de Meurthe et Moselle Junior au 5000m marche.

C'est au tour de nos sprinteurs en herbe de s'essayer sur la distance la plus courte proposée : le 60m !
Avec un point commun, c'est une première pour chacun d'eux.

On commence par les filles.
Bénédicte T et Christelle O vont se disputer le premier record du club. Qui va l'emporter entre ces deux filles au profil bien différent mais aux capacités certaines?
11 séries chez les filles, ça serait une sacrée coïncidence que nos deux filles tombent dans la même série.
Finalement, c'est Bénédicte qui aura le privilège de s'élancer la première (série 3) sans Christelle.
Bénédicte prend cette course pour le fun, et elle a bien raison. Bien qu'un record du club soit en jeu, le relâchement est de mise.
Pour cette première, Bénédicte va rester quasiment skotchée au départ et se prendre tout de suite un écart de 5-6m qui ne bougera quasiment pas jusqu'à l'arrivée.
Car si le point faible de Béné, c'est le départ, son point fort, c'est la résistance et paradoxellement la puissance. 9"90. Première référence du club.
Christelle fera t-elle mieux?
Le stress monte, Christelle est à fond, elle veut y aller, elle veut taper dedans!
Série 9, Christelle stressée va engendrer un faux départ (elle a bougé dans les starts avant de partir), c'est un motif de disqualification, mais finalement, le jugement du jury s'avère clément. Pas de sanction individuelle pour Christelle.
C'est un carton vert, un avertissement. Christelle peut donc prendre part de nouveau au départ.
Christelle réalise un départ moyen, sans être toutefois skotchée dans les starts. Puis réalise une grosse, grosse remontée.
"Il me manquait 40m pour la dépasser, 60 c'est trop court!" 9"40, Christelle réalise une meilleure perf' que sa coéquipière Béné et s'octroit donc le premier record du club féminin sur 60m fille.
Après étude du classement, il s'avère que nos deux filles réalisent un podium dans leurs catégories respectives !
Bénédicte est vice-championne VEF au 60m et Christelle prend la troisième place du classement chez les SEF (en effet, la Luxembourgeoise et la Belge sont "hors-concours" et ne peuvent être prises en compte dans le classement.)

Chez les garçons, même objectif et même enjeu : le tout premier record du club sur 60m !
Philippe R, Damien V et moi même allons nous disputés cet objectif.
Le premier à s'élancer, c'est Damien V. Damien n'a pas eu le temps de gamberger. Série 2. Damien prend un bon départ, et poursuit son accélération à quelques mètres de ses concurrents qu'il ne parvient pas à rattraper.
8"79. Pour une première, Damien signe un chrono canon, et met la pression sur Philippe et moi même. Avec un peu plus de technique et notamment en fin de course (savoir couper la ligne) Damien aura grapiller un ou deux dixième... Ce qui est énorme pour ce genre d'épreuve ultra courte.
Série 3. C'est à mon tour de m'élancer pour une première. Un 60m ! Je ne veux pas me blesser, alors je ferais ce je peux.
Le départ est médiocre, et je n'ose pas pousser comme un fou à cause de mon état de convalécence à l'adducteur. Je finis par loin d'un jeune concurrent que je manque de rattraper.
Tout comme Christelle : il me manque 40m ! 9"34 à l'arrivée. Déçu, car je visais un chrono inférieur à 9". Mais dans des bonnes conditions, j'ai vraiment envie de m'éclater sur cette distance !
C'est au tour de Philippe de s'élancer. Série 10. Va t'il détrôner Damien bien parti pour s'inscrire au palmarès des records du club...
Philippe réalise un départ correct, pousse bien sur les premiers appuis mais ressent une vilaine contracture à la cuisse dans les derniers mètres. A l'arrivée : 9"93. Un chrono sous les 10" bien encourageant et prometteur pour le futur !
C'est Damien V qui s'octroit donc le premier record du club sur 60. Bravo à lui.
A noter Philippe termine au pied du podium dans sa catégorie : 4ème VEM !

On poursuit avec le ... Lancer de poids !

Je tenais à me faire plaisir sur cette discipline et pour le fun, essayer de battre mon record personnel. C'est raté.
4 essais en tout pour essayer d'accrocher mon record personnel. Sur les 4 essais, seulement deux seront validés (les deux autres ne seront pas comptés car j'ai décollé mon engin de mon cou, règle spécifique au poids, n'est ce pas pas raphael?)
Malgré tout, je propulsais l'engin de 7kg200 (tout de même!) à 4m50 ! Et première marque pour ACGV. Avis aux amateurs de lancers :-)

Retour aux courses...

Bénédicte reprend du service en s'alignant sur l'une de ses distances favorites : 800.
Son enjeu, battre son record personnel qui est de 2'46 en salle et 2'41 en plein air (il y a une différence entre les deux, la salle c'est plus dur avec les virages relevés et la piste qui est réduite à 200m et non 400m en plein air).
Béné rate son entame de course, un départ trop lent autour de 20"-21" au passage du 100. Un départ qui par le passé l'aurait sans doute condamné à ses doutes. Mais Béné a de la bouteille maintenant! Sous mes conseils, elle relance l'allure.
Elle sent que l'allure est trop lente. Elle relance parfaitement après le passage au 200m. 40" au 200 puis 58" au 300. Bénédicte relance très fort, et je lui conseille de passer 3 athlètes juste devant elle.
Elle en dépasse 2 après le passage du 400. Elle mène bien son affaire, puis c'est le dernier tour. C'est à ce moment de la course où on principe sur le ressent sur le 800 on ressent l'acide lactique et la course se durcit fortement.
Pas pour Béné, encore bien fraiche à ce moment de la course !!! Pour rappel, le 800 est une course de décélération et non l'inverse. Une coureuse qui pointe à une dizaine de mètres d'elle est en perdition. Béné, peut l'avoir. Il faut taper dedans.
Je l'encourage vivement à partir et à chercher la coureuse la devançant. Béné relance bien sur le dernier tour et cueillera juste avant la ligne la fameuse concurrente en perdition. Un petit manque de tranchant sur le dernier tour. Le chrono aurait pu être bien meilleur.
2'43"53 à l'arrivée. Record personnel en salle. Avec une approche au départ et un finish plus cinglant, Béné aurait pu prétendre à un chrono sous les 2'40.
Cela n'enlève rien à sa très belle course, gérée d'une main de maître. Béné sait à présent gérer ses courses à l'expérience.

Seul représentant masculin, Matthieu a depuis le début de la saison, le 800 comme objectif de la saison.
C'est la course phare pour Matthieu qui espère battre son record personnel et faire 2'16.
Matthieu part vite sur les 100 premiers mètres, le meilleur de départ qu'il n'a jamais fait sur 800! Passage au 200 en 31".
Les choses se gâtent, Matthieu n'a pas les jambes, et rapidement la tête lâche. Il est encore en course pour son RP, passage au 400 en 1'06 et 500 en 1'25. C'est là qu'il faut faire preuve de caractère et d'un mental sans failles.
Un jeune de US Toul passe Matthieu. C'est le tournant de la course. Matthieu aurait pu relancer avec le jeune et ne pas se laisser faire. Mais la tête n'y est plus. Et le jeune prend la poudre d'escampette sur Matthieu.
Matthieu finit péniblement sa course en 2'23"66. Dégoûté.
A défaut de record, je pense que Matthieu aurait pu aller chercher un chrono sous les 2'20.
C'est dans ce genre de course qu'on progresse mentale et qu'on travaille la résistance à la douleur pendant l'effort.
Maigre consolation pour Matthieu qui s'adjuge de la première marque sur 800 du club.

Retour aux courses courtes !
Christelle après sa frustration du 60, a une envie forte de se venger et exprimer tout son talent.
Christelle pars sous les chapeaux de roues, bien en jambe, passage au 100m en 15". Le visage concentrée au maximum.
Christelle est au coude à coude avec une jeune athlète. Finalement ça se joue à un mouchoir ou une feuille de cigarette. 31"28 !
Belle perf' pour un premier 200 ! Christelle peut encore prétendre à bien mieux mais pour une première, Christelle assure.
Elle élimine ainsi la frustration engendrée du 60m couru 3 heures plus tôt.

Dernière course de la journée pour Christelle : 400m !
Revigorée après sa belle performance sur 200, "Poussin" a l'occasion de clore sa journée en beauté.
Christelle pars vite et bien, dans le bon tempo, passage au 200 en 32" soit un temps de passage parfait pour elle sur le 400.
Malheureusement, elle va se heurter au mur hyper lactique du 400 dès l'entame du second tour.
Un second tour éprouvant mais qui ne l'empêchera pas de faire un bon chrono pour une première : 76"51.
Bravo Christelle pour cet enchaînement : 60/200/400.

Chez les gars, 4 engagés : Amaury, Philippe, Matthieu et Damien.
Amaury qui a pourtant l'habitude de ce genre de compétition, n'a pas confirmé sa présence au 200 lors de son arrivée !
Les séries étant complètes. Amaury ne pourra courir le 200. C'est frustrant, très frustrant pour lui mais il se doit de faire attention.
Il pourra s'exprimer sur le 400 et 4 * 200 pour amortir son déplacement.
Série 3. 2 bleus Matthieu et Damien.
Matthieu qui a encore la tête de son 800 n'a pas encore digéré sa déception et se présente sans conviction dans les starts au 200.
Damien qui avait réussi une jolie perf sur le 60 peut titiller Matthieu.
C'est parti pour nos deux bleus, ça part vite pour Damien alors que Matthieu est en totale roue libre, limite en footing rapide sur un 200!!!
Damien rattrape quasiment Matthieu au bout de 120-130m de course. Matthieu sent la présence de Damien, il relance pour terminer en 28"80.
Damien n'est pas loin, il suit en 30"19.
Deux beaux chronos pour nos bleus. Matthieu se console du coup avec ce 200 correct.

Philippe quelque peu tétanisé à l'idée de s'élancer sur 200 en voyant les fusées partir ce demande ce qu'il fait là.
Il se fait gagner par le stress. Mais au final quelle course ! Philippe va réaliser un très bon départ et un passage au 100m top à tel point qu'il va remonter un jeune concurrent !
A la sortie du dernier virage, Philippe est à sa hauteur et son problème à la cuisse l'empêche de dépasser le jeune définitivement.
33"95 au final. Belle course de Philippe. A l'arrivée, ce dernier était encore sur le choc d'avoir tenu tête à un petit jeune. Bravo Philou !

400m.
4 engagés : Damien, Alan, Fabrice et Amaury.
Alan a fait la même bêtise qu'Amaury de ne pas se confirmer, il ne prendra pas part au départ du 400.
Le premier à s'élancer n'est d'autre que l'inéluctable Fabrice. Qui a choisi l'une des courses les plus dures en athlé pour son baptême du feu sur la piste : le 400!
Départ en start, autant dire une vraie expérience pour notre Fab qui manque de se cass*** la gu*** dès le départ. Fabrice ne connaît pas l'allure mais il y va.
Passage au 200 en 31", 250m de course, Fabrice se prend de plein fouet le mur lactique, ouille ouille ça pique, ça ralentit mais Fab serre les dents. A l'arrivée 67"80. Un chrono prometteur.

Damien en est à sa troisième course. Le départ en start n'a plus de secret pour lui. Il effectue un premier tour de piste du même niveau que son précédent 200.
Ceci dit, il va goûter lui aussi comme Fabrice à l'acide lactique. Dur dur, au bout de 230m. Les jambes se durcissent, sensation de ne plus avancer, d'être clouer au sol.
Damien reste dans la mêlée et à la lutte avec un jeune avec qui il dispute un sprint final...qu'il perd d'un dizième. Verdict 69"77.

Amaury qui avait à coeur de se venger de sa non participation au 200, part comme une balle. 26"5 au passage du 200 ! Amaury n'y va pas en demie mesure !
Le second 200 est plus compliqué, Amaury grimace mais accouche finalement d'un chrono correct de 58"70. Sous la minute, mais Amaury est capable de bien mieux.
Les blessures ces derniers temps ne lui ont pas laissé l'occasion de progresser à l'entrainement. Espérons qu'il a fini de manger son pain noir et repars sur des bonnes bases pour 2017.
Amaury fait parti des jeunes au fort potentiel.

1500m.
3 représentants du club : Alan P, Raphael G et Fabrice H.
A peine s'être remis de ses sensations sur 400, Fabrice H remet le couvert sur 1500. Raphael G qui a passé sa journée au poste officiel au lancer de poids, a des fourmis dans les jambes.
Quand à Alan, il espère dégôter une bonne perf sous les 5'.
C'est parti pour nos 3 compères, ça part fort en tête de course. Alan a opté pour un départ ultra rapide ce qui lui vaut d'être au contact de Sébastien NICOLAS en début de course.
Raphael s'accroche à un petit groupe et notre Fab, a sans doute déjà les jambes qui piquent dès le début de course.
Passsage au 500, Alan a rétrogadé dans le peloton, mais s'accroche. 1'31 au 500. Bon passage. Raphael lui emboîte le pas quelques secondes derrière en 1'37. Fabrice pointe en 1'41.
Les écarts se creusent, Alan s'accroche et va même attaquer dans l'avant dernier tour croyant que c'était le dernier tour ! Il dépasse deux toulois et fini cet avant dernier tour sous les chapeaux de roues.
Malheureusement, lorsqu'on lui dit qu'il lui reste encore un tour, la pillule a dû mal à passer. Il se fait de nouveau dépasser mais termine dans un très logo chrono de 4'50"58.
Raphael qui pensait avoir le plus dur à 500m de l'arrivée en dépassant un concurrent, va se faire "avoir". Le concurrent en question va prendre l'aspiration du premier qui termine comme une balle. Ce qui lui permet de déposer notre Raphael
qui n'a pas eu le temps de comprendre ce qu'il se passait.A l'arrivée 5'05"22. Un chrono moyen pour Raphael qui est capable de mieux. Mais bon c'est tout même correct.
Fabrice quand à lui, au courage en termine en 5'26"65 avec une bonne dose de lactique dans les jambes. A l'arrivée, il souhaite se venger sur le coach, responsable à ses yeux de sa souffrance. C'est le métier qui rentre. Et je ne doute pas un SEUL instant, que Fabrice peut faire mieux que son chrono.
Sans doute un chrono inférieur à 5'. Cette distance pourrait être un bon support pour l'Objectif de moins de 40' sur 10km !!! Je ne peux que t'encourager à persévérer et à t'inscrire sur une future compétition du même style :-)

4 * 200m H
2 équipes engagées.
Equipe 1 composée de Matthieu V, Alan P, Amaury S et Damien V
Equipe 2 composée de Bernard H, Philippe R, Raphael G et Fabrice H
Avec les forces qui leur reste, les bleus au courage, ont tenu de finir en beauté.
Les deux équipes de ACGV ont couru dans la même série. Pas de concurrence.
L'équipe 1 se classe 3ème au classement des relais 4 * 200 TCM Senior dans le temps canon de 1'55"71.
L'équipe se classe 6ème de la série en 2'12"44. Satisfait d'avoir pu goûter à cette expérience avec les copains.

La journée se termine avec une séance photo et vidéo avec le fameux cri A---A --C--CCCC----G---GGGGGGGGGG---V---VVVVVVVVVVVVVV

 

les 2 équipes du 4x200.

les 2 équipes du 4x200.

Une superbe ambiance. Une expérience à renouveler. Hâte de faire les interclubs avec vous en Mai prochain. L'ambiance s'annonce explosive !!!

Une pensée pour Céline M et Jimmy qui n'ont pu participer. Ce n'est que partie remise.

Dans le temps même temps, Raphael a pu valider le premier volet de son examen pratique d'officiel, tout comme Alan P.

Merci à Christian pour sa présence, sa participation et son soutien durant cette journée chargée émotionnellement.

Récapitulatif des podiums !
Champion 54 Junior au 5000m marche Alan P.
Vice championne départemental 54 Vétérane F 60m Bénédicte T
3ème place 54 Séniore F 60m Christelle O
3ème place 54 Equipe 1 ACGV SEM

Alan John Kenedy est vice champion dans sa catégorie JUM au 1500 Damien Laëtitia vice champion dans sa catégorie SEM au 400 !

Résultat officiel : Fabrice HACHET vice champion 54 dans sa catérogie au 400 et au 1500 !!!
Et Philippe RINALDI vice champion 54 au 200 dans sa catégorie !!! Un grand bravo à eux pour qui c'était leur première en salle !
Raphaël Galante champion 54 dans sa catégorie au 1500 !!!

Une très belle journée dans une magnifique ambiance, merci ACGV !

 

 

championnat départemental 54 !
Repost 0
Published by jpc
commenter cet article
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 09:36
Les 4 mousquetaires.

Les 4 mousquetaires.

Un beau dimanche sur les hauteurs entre St Etienne et Lyon.

RECIT DE JEAN-LUC VUILLAUME:

Ce samedi après-midi un quatuor de blues trailers  sont partis pour en découdre avec le Trail de la SAINTELYON reliant St Etienne à Lyon par les monts, 63éme édition doyenne et plus grande course nature française et qu'il faut faire  absolument une fois. Il y avait plus de 6000 engagés sur ce 72kms  au départ et  5145 finishers.
Michael, le métronome notre vénérable président  n'ayant pu s'inscrire à l'infernal des Vosges est fin prêt pour affronter ce nouveau challenge, Très régulier il est le parfait modèle pour ce genre d'épreuve, me fait penser à Denis dans son rythme de course( c'est dire le potentiel).
Gérald, la force tranquille, boulimique autant de course que de nourriture et que l'on pourrait surnommer AVEREL ( il a faim en permanence).
Toujours motivé et étonnement frais après les multiples courses effectuées cette année.
Fabrice, le jeune qui monte, qui monte, il a envie de découvrir cette distance avec une nuit incluse(all inclusive si on peut dire), on connaît tous sont formidable potentiel, c'est le jeune du groupe.
Jean Luc, le vétéran 3, le plus expérimenté, son avenir dans le trail est derrière lui, le seul ayant déjà fait cette course en  2012, raccroché au trio en s'inscrivant à l'arrache, toujours avide de trail même si la motivation est en recul et en manque de préparation longue sur cette distance, prêt également à distiller son expérience aux nouveaux dans ce genre d'exercice, Fabrice pourra le constater et en tirer bénéfice durant sa course.
Gérald  souhaitait trouver une place prêt des douches à l'arrivée à Lyon, souhait exaucé il suffisait de demander.
Ensuite prise des dossard et des tickets de navette pour nous emmener à St Etienne au départ, passage par le hall des exposants obligatoire (énorme organisation aux petits oignons), c’est là que l'on s'aperçoit que le trail est une source de business en pleine croissance.
Après le trajet en navette, nous voilà enfin sur le site du départ dans un immense hall  et nous allons attendre jusqu'a  minuit pour démarrer, cette attente  n'est pas le moment le plus agréable.
Petit casse croûte et concentration nous aiderons à faire passer le temps avant de nous préparer dans la promiscuité de cette immense salle, un véritable nid de fourmis.
Le départ est particulier, fait par vague de coureur toutes les 10 minutes.
Enfin, après 20 minutes d'attente dans la foule nous prenons  le départ de la 4éme vague,  les fauves sont lâchés dans cette  nuit froide, finis les frissons, une grande délivrance après tant d'attente.
Dans cette foule énorme fait d'une cohorte de niveaux complètement différents  chacun fait sa course, Fabrice semble partir devant.
Je doublerai Fabrice vers le 20ème Km en souffrance et lui conseillerai de gérer ce moment en  baissant de régime afin que la machine reparte de plus belle, l'expérience prouvant que dans ce genre de course la forme fluctue régulièrement, il mettra  un certain temps pour" ce refaire la cerise" comme on dit.
Pas de neige cette année mais un terrain très gras où verglacé par endroit.Ensuite  Michael me passa facilement  avant le ravitaillement du 28ème Km preuve de sa bonne forme, au 28ème Km Gérald vient me tenir compagnie quelques instant avant de remettre la gomme, pour moi en manque
d'entrainement je sentais qu'il était temps de me mettre en mode gestion à la sensation.
Le jour se levant tranquillement vers 7 h 30 du matin soulagea nos yeux fatigués par cette longue nuit à la lueur des frontales, l'herbe autour de moi est blanche, il doit gelé aux alentours de  -3 ° et puis  à 25 kms de l'arrivée Fabrice à son tour me rattrapa en pleine forme me racontant au
passage sa longue détresse pendant plusieurs heures pour repartir sur de bonnes bases, aussitôt dit,
il me laissa sur place avec une grosse envie de rattraper son retard, cela faisait plaisir à voir.
C'est le dur apprentissage du trail long, une expérience qui va beaucoup lui servir à l'avenir.
Pour ma part je continuais mon parcours jusqu'a  Lyon pour finir tout en douceur accueilli par Michael à l'arrivée et ensuite mes deux autres compères.
Tous ont fait une formidable course sans bobo, notre bon président en 1er de cordée.
Le bonheur d'une douche chaude, un petit somme pendant que  mes amis faisaient ripaille, Gérald  (Averel) ayant encore très faim alors que moi je ne pouvais rien avaler.
Ensuite retour dans notre Lorraine sous le soleil Lyonnais avec une très bonne ambiance de Finishers.
Impression  à chaud : Une course super bien organisée avec une logistique au top, une grande kermesse avec un peu trop de monde à mon goût, des conditions de course très correctes, à faire une fois c'est sur.
Un grand MERCI à mes compagnons d'aventure pour  leur agréable compagnie.
N'hésitez pas à demander son retour d'expérience à Fabrice, il se fera une joie.

MICHAEL termine 1265ème en 9h03mn04s

GERALD termine 1545ème en  9h32mn00s

FABRICE termine 2222ème en 9h49mn27s

JEAN-LUC termine 2956ème en 10h26mn16s

Repost 0
Published by jpc
commenter cet article
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 15:01
en plein effort.

en plein effort.

Récit de Casimir la  Joëlette orange de l’ACGV :

Depuis 4 ans, je participe aux foulées de la solidarité à Richardménil dans le cadre du Téléthon.

Organisée par Romain un ami de la famille, je profite de cette occasion pour m’oxygéner un peu.

Il faut dire que mes anges gardiens «  n’est ce pas JP » sont un peu avares de mes sorties, la rando des foulées Gondrevilloises avec mon rayon de soleil la petite Lucie, le trail des Fourasses, toujours avec la petite Lucie, elle est moi ont est fusionnelles. De temps à autre on me donne un bon de sortie, AEIM de Toul, Sainte Camille à Velaine, AEIM de Vandoeuvre mais il est vrai que j’aimerai être en vadrouille bien plus souvent. J’en profite pour lancer un appel : n’hésitez pas à solliciter mes anges gardiens afin que je voie la lumière un peu plus souvent.

Cette sortie à Richardménil fut incroyable, pas moins de 20 lutins bleus,  avaient décidé de m’accompagner sur un parcours de 2km600 à parcourir 4 fois. Au départ je croyais  être la vedette de ces foulées mais non une de mes sœurs était de la partie, « on en reparlera plus tard. » Vraiment contente de ne pas être la seule pour ce rendez vous du cœur.

Sur le premier tour, c’est Sarah qui fut ma passagère, menue, gentille, souriante, une belle entrée en matière pour mes 20 lutins préférés qui en profitèrent pour s’échauffer gentiment.

Angèle ma 2ème cavalière, je la connais déjà, elle et moi avions fait un bout de chemin ensemble en 2015. Un caractère bien trempé, elle ne se plein jamais, vraiment du pur plaisir de la connaitre.

 Vincent mon passager du 3ème tour méritait beaucoup plus d’attention, un handicap lourd, le transférer de son fauteuil à mon dos fût un peu compliqué. Merci aux pompiers de service d’avoir aidé pour l’occasion. Pendant 2km600 quel plaisir de voir ce grand sourire sur son visage.

Sur le 4ème et dernier tour, c’est Emmanuel qui me fit l’honneur de faire un bout de chemin avec moi. Cool, calme, telle est sa devise, il transpire la sérénité, un exemple à suivre.

 Mais parlons en de ce dernier tour, côte à côte avec ma sœur de cœur la Joêlette du CHT,  mes lutins bleus qui avaient effectué les 3 premiers tours sur une cadence très élevée," je dois être la joëlette la plus rapide de l'est de la France," trop élevée pour certains d’entre eux, « Mais courir avec Alex, Romain et compagnie cela ce mérite. » décidèrent de donner un coup de mains aux lutins de ma frangine qui en sous nombre marquaient le pas, et c’est côte à côte que nous avons terminé ces extraordinaires foulées de la solidarité.

10km400 de bonheur en compagnie de personnes exceptionnelles qui nous donnent une belle leçon de vie. J’en profite pour dire à mes petits lutins bleus un grand merci, et j’espère, tel est mon souhait, qu’il y aura encore de belles aventures de solidarité à vivre ensemble.

CASIMIR JOËLETTE ORANGE DE L’ACGV.

10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.
10km600 de bonheur.

10km600 de bonheur.

Repost 0
Published by jpc
commenter cet article
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 11:07
3 lorrains sur la côte.

3 lorrains sur la côte.

RECIT DOMINIQUE CABLE:

Philippe Étienne et moi prenons le train samedi matin direction le sud pour rejoindre Dédé afin de courir les 36kms et 1000m de dénivelé du trail des caps.
Dimanche matin, rendez vous à 9h30 avec soleil et 12 degrés  à l école des voiles de St Trop.
90 coureurs présents sur le 36 et 100 sur un 16km.
Au programme la baie de Pampelonne, Cap Camarrat, Cap Taillat et Cap Lardier.
Départ donné,  après  1 km de plat, on attaque le sentier du littoral ( cailloux,  rochers, racines et beaucoup beaucoup de marches. ) qui va nous emmener jusqu'à Cavalaire.
Philippe part devant, Dédé et moi ensemble.
Au 15ème Dédé est un peu dans le dur, je l'attends au ravito du 20ème à la plage de l'escallet.
On repart mais dans les monotraces je le perds et continue ma course.
La deuxième partie sera plus difficile entre les 6kms de plage à courir dans le sable (on a pensé à Nono et à son marathon des sables) et les milliers de marches taillées dans les roches, on vient  finalement  au bout de ce trail  en ayant profité de décors magnifiques.
A Cavalaire, à  la maison de la mer , un drapeau sur un 4x4, en mode Pékin Express nous signifiait l arrivée.

Au final, Philippe préfère le sable allongé sur une serviette qu'à courir dessus mais terminera en 5h environ.
Moi en 5h50 et Dédé  en 6h30
(Nous n avons pas encore les temps officiels .)
En résumé  un très beau trail très technique.
Dom

TRAIL DES CAPS DE ST TROPEZ.
TRAIL DES CAPS DE ST TROPEZ.
TRAIL DES CAPS DE ST TROPEZ.
TRAIL DES CAPS DE ST TROPEZ.
TRAIL DES CAPS DE ST TROPEZ.
TRAIL DES CAPS DE ST TROPEZ.
Repost 0
Published by jpc
commenter cet article
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 11:03
LA FERIA BARISIENNE.

Malgré la concurrence de la course de la Saint-Nicolas de ce dimanche à Nancy, il y avait du monde ce samedi pour la feria barisienne. En effet, pour sa neuvième édition, 1100 coureurs ont participés à cette belle manifestation dont 700 sur le 10km qualificatif pour le championnat de France. Cette course composée de 3 boucles se déroule dans le centre-ville, illuminé par les décorations de noël

4 bleus, ainsi qu’une supportrice de choc, se sont rendus  dans la cité meusienne afin de s’étalonner sur cette distance de choix.

Honneur au nouveau venu, David G qui signe une excellente 30ème place au scratch et un temps de 37’33, pulvérisant au passage d’1’26 son temps de Dombasle réalisé il y a un mois à peine. La jeune garde bleue  a les crocs et ce n’est qu’un début, qu’on se le dise !!!!

Pour sa deuxième participation sur un « vrai 10 »,  Antony confirme ses bonnes sensations ,perçues à l’entrainement , et passe sous la barre symbolique des 40’ en 39’20 et se classe 53ème.Cette performance ne fait que valider un potentiel évident.

Romain G, n’est pas en reste et passe, encore une fois sous les 40’, en signant sa meilleure performance sur un 10km, il se classe 60ème en 39’38.Malgré une condition physique pas optimale, il ne lâche rien et continue  sa progression.

Petite déception pour le 4ème bleu, Fabrice H qui échoue, encore une fois, face à ce mur des 40’ se classant 78ème en 40’27.

Merci à Roxanne G pour son enthousiasme tout au long du parcours (mais pas pour ses photos, lol) ainsi qu’à Jean Louis T pour ses encouragements.

A noter, la  dixième d’un ancien bleu, Damien T en 36’07, un autre monde…

LA FERIA BARISIENNE.
Repost 0
Published by jpc
commenter cet article
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 09:35
10km de la Saint Nicolas.

Récit en immersion d'IZABEL D:

Cette année, les courses de la St Nicolas ont pu avoir lieu, avec un
nouveau parcours à la clé. Avec ma copine Annabelle, nous sommes parties
à 9h00 pour nous y rendre. A l'hôtel de ville, nous retrouvons avec
plaisir, Corinne qui nous attendait déjà. Nous nous habillons, passons
par la case toilettes avant de déposer les sacs aux consignes (ça, ce
sont les détails pour Nono ;-)). Nous partons nous échauffer un peu.
Nous avons de la chance : il fait sec et pas très froid et nous sentons
même légèrement la chaleur des rayons du soleil. Cette année, le départ
se fait rue Ste Catherine. Très vite, des coureurs se mettent en place.
Alors, nous en faisons de même. Marie-Claire, la repreneuse du TSL, est
là et me fait même avancer encore un peu. Je me retrouve alors sur la
même ligne que la jolie Mimi d'un autre club aux couleurs orange.
Corinne et Annabelle sont juste derrière moi. Nous sommes serrées comme
du bétail. Curieusement, il n'y a pas de mauvaise odeur :-D

Le départ était annoncé à 10h30. L'heure approche et nous sommes tous à
regarder nos montres. 10h30 passent. Rien... 10h35. Rien... 10h40...
Rien... Si, de nombreux coureurs sifflent. Pas d'explications.... Est-ce
pour des raisons de sécurité ??? Finalement, le départ est donné à
10h46, oui, 10h46...

Nous sommes plus de 3 000. Alors, ça marche un peu avant avant de
pouvoir courir. Dans un premier temps, je ne vois pas grand chose à part
les pieds des coureurs ; il faut effectivement rester concentrée pour ne
pas trébucher. Rapidement, je passe Fabienne C. d'un club voisin. Je
continue ma route, toujours concentrée. En arrivant vers la pépinière,
je vois la tête de la course qui serpente les allées de la pép. Je me
dis "qu'ils sont forts !" et continue mon bout de route. Dans la Pép,
j'entends crier à 2 reprises mon prénom. D'où ça vient ? C'est notre
jolie Annabelle qui va bientôt ,à son tour, entrer dans le parc.
Toujours dans la Pép, surprise, je vois la Mimi qui n'est plus très
loin. La distance qui nous sépare se réduit. Je finis par passer devant
en l'encourageant. Elle me dit de rester concentrée. C'est marrant... Je
sors de la Pép, je sais que ça tend vers la fin et que c'est le moment
de ne pas flancher. J'essaie de me caler sur une jeune fille devant moi,
je me rapproche d'elle. Je crois qu'elle accélère,moi aussi. Nous
prenons notre dernier virage pour arriver rue Ste Catherine. Il faut que
je tienne encore un peu. Je tiens, je me rapproche d'elle, je suis à ses
côtés, c'est dur ! Qu'elle est longue cette rue ! Enfin, voilà la place
Stan... C'est bon c'est fini. Je regarde mon chrono : 44'24. Je suis
très satisfaite ; la barre des 45' est franchie.

Iza termine en temps réel 3ème V1 en 44mn16s et 782ème/2918.

Bravo à nos bleus : Alexandre JACQUEL, Corinne NICOLAZZI, Annabelle
PORTZERT,
Sébastien et Nathalie PROVINS, Séverine et Gérald BAYEUL,
Sandrine WARION,
Florian RICHARD, Hugues DOMERGUE, Habib MAGASSA, Maxime
BLAISE,
Odile MONDESIR., SYLVAIN TAXE.

 

 

10km de la Saint Nicolas.
10km de la Saint Nicolas.
10km de la Saint Nicolas.
10km de la Saint Nicolas.
10km de la Saint Nicolas.
Repost 0
Published by jpc
commenter cet article
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 09:07
UEWERSAUER TRAIL.

RECIT GERALD B:

dimanche dernier je suis allé avec quelques amis du coté du luxembourg tester le UEWERSAUER TRAIL.

52km et 2000m de dénivelé au programme ainsi que le vent et la pluie en invités surprise.

Bonne organisation mais trail fade avec de longues portions de routes et gros chemins.

Je termine 126ème / 279 en 6h13mn.

Repost 0
Published by jpc
commenter cet article
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 10:01
les alccoliques anonymes.

les alccoliques anonymes.

RECIT ALEXANDRE CLOP.

Novembre est le mois du Beaujolais nouveau, et de son marathon qui a lieu a Villefranche sur Saône,a une trentaine de km au nord de Lyon.
Un rdv habituel pour mes comparses de courirlemonde.org, et ou j'ai également retrouvé quelques têtes connues,des habitués des marathons festifs tels que Gilbert " jesus" Dantzer, ou Daniel " Moïse" Freiss,President du JAC st Nicolas de Port.

A marathon festif, objectif chrono adapté....qui était de ne pas faire moins de 6h00!!
On a beau courir( et parfois vite!) entre les ravitos( et avec les ravitos sauvages ils sont nombreux) on a souvent tendance a y passer un peu trop de temps,bien que le vin rouge ne soit pas mon truc( je préfère le blanc du marathon du vignoble d'Alsace!).
Faute a un ravito sauvage non present cette année, une partie du groupe dont moi-même a failli a l'objectif, passant la ligne aux alentours a 5h45....alors que d'autres-mieux préparés- passaient la ligne en plus de 6h.
Pourtant avec mon déguisement de moine bedonnant un peu porté sur la boisson j'avais mis toutes les chances de mon coté..

La journée s'est clôturée en beauté avec la nuit du Beaujolais(soirée repas avec orchestre) ,un peu écourtée pour moi, je reprenais le boulot dimanche matin a 6h!
Encore un chouette week-end entre amis,on a même eu droit au soleil!
rdv est dejà pris pour l'année prochaine.

marathon du Beaujolais.
marathon du Beaujolais.
Repost 0
Published by jpc
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 10:14
une équipe de choc !!!!

une équipe de choc !!!!

Résumé du "cross du républicain lorrain" à Metz.par Coath Bernard:
Un petit préambule s'impose.
Ce cross, c'était simplement une institution, un rendez vous incontournable dans le paysage lorrain des amoureux du cross.
Un cross qui réunissait beaucoup de monde, même des personnes hors de notre région.
Pour nous, lorrain, c'était le rendez vous pour se mesurer face à la concurrence régional, le tout 1 mois et demi avant les championnats régionaux.
Aujourd'hui qu'en est t'il?
Après l'annulation l'an dernier du cross du fait des attentats du 13 novembre, le cross a complètement changé de format!
Nous étions partis pour faire un cross : boue, pointes de cross,... Mais nada ! L'appellation du cross est un trompe l'œil !
C'est en fait une course populaire ni plus ni moins avec 200m de cross au départ, la suite : que du bitume, rien que du bitume!
Alors pourquoi appeler ça un cross? Qu'est ce que cela signifie? Voir cette illustre épreuve du passé devenir ... un 10km? Pourquoi?
"Plus rentable", "plus vendeur", à demi mot : le cross ne fait plus recette.
Pourtant le cross, c'est le ciment même de la course, de l'école de la vie pour les jeunes entre autre pour renforcer leur mental, leur goût de l'effort.
C'est triste, mais j'ai envie d'y croire encore. Le cross n'est pas mort. Il faut simplement le remettre au goût du jour.
Notre club dispose d'une ambiance exceptionnelle, propice à l'épanouissement sur ce genre de compétition à la connotation "collective" et à la performance.
Mais qu'en est-il dans les autres clubs... Ceci est une autre question...
Faudra t'il ne plus tenir compte de cette épreuve pour courir un cross l'année prochaine? Les organisateurs m'ont certifié ce jour avoir reçu pas mal de doléances
à ce sujet et souhaitent que cette épreuve redevienne un cross dès l'an prochain... Affaire à suivre.
Retour donc aux affaires pour nos bleu(e)s.
Pour la première course féminine, ce n'est pas moins d'une équipe bleue complète adulte et 2 juniores qui ont fait le déplacement.
Composition de l'équipe bleue adulte fille : Béné, Christelle "Poussin», Anne M et Céline.
Les deux juniores : Ilona R et Rose R.

Un ultime échauffement toutes ensemble puis le cri de guerre ACGV avant le départ : on est tous des crossmens!!! et (crosswomens) lol
Une phrase qui avait plus que jamais du sens en ce jour !!!
Une cinquantaine d'athlètes sur la ligne de départ... Très peu, et quelques cadets pour compléter le tableau.
Pan ! ça part sous des chapeaux de roue! Christelle confirme son potentiel de sprinteuse ! Un départ canon de notre bleue qui la propulse autour de la 10ème place
au bout de 300m de course seulement ! Elle est suivie par Bénédicte qui réalise un bon départ également. Un peu plus loin, Anne, Céline, Ilona et Rose emboitent
le pas de leurs partenaires bleues.
Christelle après son fougueux départ, marque le pas, et se fait relayer par Bénédicte qui poursuit sur son rythme.
A l'issue de la première bouche, c'est Bénédicte qui passe en première position de l'équipe juste derrière un conglomérat de cadette et à moins de 20" de
la tête de course !
Christelle tente de reprendre son souffle, elle suit Bénédicte d'une petite dizaine de mètres à ce moment là de la course, mais son masque ne laisse pas présager
un retour immédiat point de vue rythme.
Céline se fait talonner par Anne qui se rapproche de plus en plus d'elle. Ilona continue sur sa lancée et Rose reste sensiblement à la même place
qu'au premier passage observé au bout de 200m de course.
Béné s'accroche aux athlètes cadettes la précédent, elle est bien décidée à ne pas lâcher, elle pense au mental de sa coéquipière bleue Izabel. Elle ne lâchera pas.
Ce qui a pour conséquence de relayer Christelle environ 60m derrière, mais cette dernière n'abdique pas, elle s'accroche comme elle peut.
Anne devance Céline et continue sur sa lancée, c'est une demie surprise, Anne confirme sa très belle prestation réalisée à l'Ekiden à Villers le 23 octobre dernier.
Céline s'accroche à sa partenaire mais la course se durcit de plus en plus. Ilona en perte de vitesse se fait quasi rejoindre par Rose.
Dernière boucle, money time !
Bénédicte bien décidée à ne pas lâcher, va finir fort cette dernière boucle, positionné sur un point stratégique à 200m de l'arrivée, je l'encourage
fortement de tout donner et rattraper la coureuse la devançant.
Elle ne l'aura pas, mais Béné réalise une très belle course ! A la clé un podium V1F ! Bravo à elle. Pour une fois, le podium lui sourit et c'est mérité.
Christelle finit très très fort. A l'image de son départ, un final retentissant. Christelle pour son premier cross n'aura pas eu le plaisir d'être recouverte de boue !
La prochaine Christelle, ça sera un vrai cross !!!
Anne n'est pas en reste et réalise une très belle course, avec à l'arrivée une quatrième place V2F !
Céline termine à 45" de Anne, en conservant sa place grâce à une belle dernière accélération.
Enfin Ilona, encerclée par 3 concurrentes, réussit à en passer une dernière dans l'accélération finale. Rose n'est pas loin, elle finit à trentaine de secondes d'Ilona. Satisfaite du devoir accompli.
Pour résumé :
34ème au scratch Bénédicte T 3ème V1F podium !!!
46ème au scratch Christelle O 12ème Séniore F
60ème au scratch Anne M 4ème V2F
63ème au scratch Céline M 15ème Séniore F
71ème au scratch Ilona R 7ème Juniore F
73ème au scratch Rose R 8ème Juniore F

Les bleus n'ont pas démérité. Tout comme les filles, le cri de guerre est de mise au départ.
4 Séniors : Anthony J, Fabrice H, Raph G et Matthieu V
1 Junior : Alan P

Alan prend part à un départ rapide qui le place dans les 20 premiers au bout de 200m de course. Notre équipe séniors se tient dans un mouchoir de poche, Anthony,
Raph G, Fabrice et Matthieu V partent quasiment côte à côte.

Anthony qui n'a pas l'habitude de ce format de course, est en gestion, je l'encourage vivement à hausser son rythme et à accélérer franchement :
c'est ce qu'il fait. Il va ainsi reprendre assez rapidement Alan puis
continuer sa marche en dépassant les coureurs le précédent, c'est toute la philosophie du cross ! Alan qui a pris part à un départ bien rapide encaisse un peu le coup
mais se remet bien en selle. Il s'accroche à un petit paquet de coureurs dont des concurrents directs (des Juniors). Il est suivi de près par Raphael G et
Fabrice, en léger retrait. Matthieu dans un petit jour ne peut suivre l'allure de ses compères et gère comme il peut la course.

Au final, Anthony prend une belle 23ème place, âprement disputée. A la lutte pour la 21ème place, Anthony fini par perdre le sprint à 100m de l'arrivée.

Mais cela reste une très belle performance.
Alan P retrouve du rythme lors de la seconde partie de course, il se classe 26ème à quelques encablures d'Anthony.
Raph G se rassure par rapport à ses maux de dos récurrents, il réalise une course correcte et sans douleurs handicapantes.
Fabrice fini à une dizaine de secondes de Raph G. Tout comme Christelle, il attendait de voir la boue, des conditions de cross. Au final, rien de tout ça. Nada. Déception. Mais il réalise une bonne course.
Matthieu fini au courage cette course éprouvante.
Pour résumé :
23ème au scratch Anthony J 12ème Sénior H
26ème au scratch Alan P 7ème Junior H
32ème au scratch Raph G 8ème V1H
35ème au scratch Fabrice H 10ème V1H
39ème au scratch Matthieu V 12ème Sénior H
Une belle prestation par équipe, prometteuse et de bonne augure pour la future saison de cross. D'autant plus avec le renfort de nos triathlètes,
n'est ce pas Alexandre FLORIMOND?



cross du républicain lorrain
cross du républicain lorrain
cross du républicain lorrain
cross du républicain lorrain
cross du républicain lorrain
cross du républicain lorrain
cross du républicain lorrain
cross du républicain lorrain
cross du républicain lorrain
cross du républicain lorrain
cross du républicain lorrain
cross du républicain lorrain
Repost 0
Published by jpc
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 11:38
PODIUM IZA.

PODIUM IZA.

recit izabel:

Bon, je me lance pour le compte rendu des foulées de Damelevières de dimanche dernier...

Dimanche 13/11/2016 a eu lieu la 4ème étape, à Damelevières, de la nouvelle version du Trophée Sport loisir. 241 coureurs étaient présents dont 4 bleus : Alain MARCHAL, Fabrice HACHET, Robert MARIE et moi-même. Désolée JP, nous n'avons pas de photos de notre quatuor...

Au vu de la météo des jours précédents, le terrain était gras.  De ce fait, j'appréhendais énormément cette course. J'ai longtemps hésité entre chaussures trail et tout terrain. Pour finir, j'ai opté pour celles routes & chemin, qui sont vraiment plus agréables sur la route. Le départ sonne et nous longeons la route sur 1 km avant d'enter dans les chemins aux flaques d'eau. J'étais hyper concentrée pour ne pas glisser et pouvoir slalomer, autant que possible, entre ces innombrables flaques. En tout cas, l'eau était bien froide. Finalement, cela s'est bien passé : pas de chutes ! Et sur les 2 derniers km, j'avais une bonne allure qui m'a permise de remonter quelques coureurs et gagner 3 mn sur mon chrono de l'année dernière.

Alain se classe 82/241,  77/177 scratch H et 16 M2/39
Izabel termine 90/241, 7/64 scratch F et 2M1/19M
Fabrice arrive 145/241, 129/177 scratch H et 45M1/57 (... traileur des Brosses ...)
Marie termine 168/241, 144/177 scratch H, 2M4/7

A noter que cette année, le trophée sport loisir a innové en lançant un challenge club par équipe. 7 équipes sont donc en course dont l'ACGV à condition que l'on trouve encore 3 représentants. Pour le moment, l'ACGV se trouve en 1ère position. Donc "avis de recherche" de coureurs pour les 5 courses restantes (Fabrice H et moi-même serons "les jokers" ) ;-)

Izabel


photo Dan.
photo Dan.
photo Dan.
photo Dan.
photo Dan.
photo Dan.

photo Dan.

Repost 0
Published by jpc
commenter cet article

Présentation

  • : LE BLOG DE L'ACGV
  • LE BLOG DE L'ACGV
  • : ASSOCIATION DES COUREURS DE GONDREVILLE
  • Contact

STATISTIQUES

HIER: 103

TOTAL : 109390

ENTRAINEMENT

TOUS LES MARDIS, MERCREDIS, JEUDIS

A PARTIR DE 18H00 AU STADE DE L'AVENIR.

DIMANCHE SORTIE COLLECTIVE 9h00 DEVANT LE STADE.

programme-coach-bernard-septembre 2017

 

ANNIVERSAIRES DU MOIS.

ALAIN M 02/09

LAURE H 04/09

FABRICE H 10/09

VINCENT L 10/09

YAËLLE G 13/09

CLÉMENT B 14/09

LAURENT P 16/09

RAPHAËL G 20/09

DAVID G 25/09

DENIS C 26/09

LAURENCE C 28/09