Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 12:04
LA 6000D LA PLAGNE.

Réçit de Jean-Luc Vuillaume.

http://www.la6000d.com/fr/

Comme promis voici un petit résumé de ma 6000 D avec une photo à l’arrivée avec mon petit fils Louis.

 

Après avoir récupéré mon dossard à Aime dés mon arrivée à la Plagne, le Jeudi après midi il y aura un énorme orage  qui amènera de fortes pluie, celles-ci ne cesserons qu’une demi heure avant le départ vers 6 H du matin et occasionnerons un retard de 20 minutes. Bref, 6 H 20  du matin et toujours de frissons.

C’est parti pour une course mythique de 64 kms et 40000 D+, ça part très vite  pour 3 kms de plat , ensuite on enchaîne tout de suite  avec  un single de 700 D jusqu'à Montalbert  où Annie et Louis mon petit fils me regarderont passer  après 1 H 20 de course, tout va bien.

En effet cette course consiste à monter  jusqu’au glacier de Bellecote à 3047 m et ensuite de revenir à aime par d’autres chemins. 

Ma stratégie  est de monter le mieux possible et assez rapide afin de ne pas dépasser la barrière horaire à 35 kms qui est assez chaude vu le dénivelé. 

Je continue donc mon périple en passant dans la piste de Bobsleigh (original) 1, 5 kms de longueur, ensuite toute la station de la Plagne et un ravitaillement au 20éme Km, pour moi  c’est bon, mon rythme correspond à mon objectif.

 

Ensuite ça monte de plus en plus fort avec l’arrivée à Roche de Mio (2681m)  une petite descente vers le col de Chiaupe et ensuite la cerise sur le gâteau, 700 m D+ jusqu’au glacier de Bellecôte sans neige, donc dans la caillasse c’est du 30 %  voir plus. 

Petite pose et descente vers  le col de Chiaupe où je passe la barrière horaire avec 30 mn d’avance, content de moi, le moral est bon. 

J’attaque maintenant 30 kms de descente qui m’aurais bien plu en tant normal, mais là avec ma déchirure  au quadriceps toute récente je ressens dés les parties techniques une petite douleur  qui me fait ralentir afin de préserver ma cuisse, maintenant le but est de finir cette 6000 D. 

Au 40 kms j’arrive en pleine chaleur, et oui celle-ci est revenue, au Chalet de Carroley avec ensuite un bon casse- pattes   (  la montée du col de l’Arpette )500 m de D+ en pleine Cagna sans un souffle de fraicheur, ça m’a rappeler La montée de Bertone sur L’UTMB  pour ceux qui connaissent.

Cette montée en effet à des effets dévastateurs, je le constate autour de moi, tous sont explosés. Maintenant on continue la descente vers Plagne Bellecote ou j’aurai mon coup de moins bien étant obligé de me reposer au moins 20 mn.

Je repars avec un petit matelas d’avance sur la barrière, je vais ramer jusqu'à Montchavin, partie assez facile mais l’organisme commence à  morfler en silence.

Je passe à Montchavin (dernière barrière horaire) et  fini en accélérant sur les 10 derniers Kms et retrouvant des jambes (je ramasse les morts comme on dit en doublant une trentaine de coureurs à l’agonie et qui m’avait doublé auparavant) pour rentrer dans les horaires.

Je finis en 12h07mn35s malgré ma blessure, 3 semaines avant je pensais que ce serai irréalisable.

Bienheureux de faire les 500 derniers mètres avec mon petit fils Louis (10 ans), quand j’ai commencé le Trail en 2005 en faisant l’UTMB  il venait de naitre et maintenant je finis cette course en sa compagnie, c’est le bonheur. Une de plus et ce n’est pas fini.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jpc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE L'ACGV
  • LE BLOG DE L'ACGV
  • : ASSOCIATION DES COUREURS DE GONDREVILLE
  • Contact

STATISTIQUES

 

HIER: 61

TOTAL: 97678

ENTRAINEMENT

TOUS LES MARDIS, MERCREDIS, JEUDIS

A PARTIR DE 18H00 AU STADE DE L'AVENIR.

DIMANCHE SORTIE COLLECTIVE 9H30 DEVANT LE STADE.

programme-coach-bernard-février.

 

 

ANIVERSAIRES DU MOIS

CHRISTELLE D 08/02

ALAIN B 12/02

NICOLAS G 13/02

THEO N 18/02

JULIETTE R 25/02