Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 09:57
Une belle équipe.

Une belle équipe.

Beaucoup de bleus sur le trail de Laxou ce dimanche 22 mai.

Ce n’est pas moins de 22 bleus qui ont participé à cette nouvelle édition du trail de Laxou.

Sur le parcours du marcassin 9km nos 10 bleus au grand cœur étaient venus pour soutenir « les rêves de Lucie » l’association de Magali que l’ACGV parraine chaque année aux Foulées Gondrevilloises.

Michael notre président à profité de l’occasion pour remettre à Magali un chèque de 220€.

Du rose et du bleu autour de notre Joëlette avec Lucie, Clément son petit frère et Magali la Maman courage. Merci à Roxanne, Sandrine, Izabel, Alain G, Gérald B, Christophe G, Laurent B, Roger M, Alexandre J et Michael M d’avoir accompagné Lucie tout au long de ce parcours. Les sourires à l’arrivée en disent long.

Arrivée de Lucie .

Arrivée de Lucie .

BENJAMIN 6ème.

BENJAMIN 6ème.

Sur la belette 21km, belle performance d’ensemble des bleus qui étaient au nombre de 12 à fouler ce parcours pas si évidant que cela.

Belle performance de Benjamin T cela devient une habitude, 6ème/241 en 1h32mn02s.

Romain L se classe 30ème en 1h43mn23s, il est suivi de Anthony J 35ème en 1h45mn06s, lui-même talonné par Clément B 41ème en 1h46mn33s qui précède Bertrand V 46ème en 1h48mn42s.

Fabrice H est 51ème en 1h49mn46s devant Alexandre C 62ème en 1h52mn38s. Denis C 67ème suit en 1h53mn24s. Sylvain T est 75ème en 1h55mn15s.

Fabienne G monte sur le podium 3ème V1 en 2h10mn08s à la 134ème place.

Dominique C termine 170ème en 2h18mn00s malgré 2 doigts de pieds bien abimés.

 

aie! aie! aie!!! DOMINIQUE.

aie! aie! aie!!! DOMINIQUE.

Jean-Pierre  est 185ème en 2h22mn39s. Pour lui une course à vite oublier.

Didier L  clos la prestation des bleus 239ème en 2h45mn41s  . Il a bien du mal à retrouver sa forme de l'année passée.

 http://www.sporkrono.fr/index.php/resultat-laxou-trail

TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
TRAIL DE LAXOU 2016
Published by jpc
commenter cet article
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 17:06

Gondreville. Une petite minute d’avance et l’air aussi frais que la météo du jour, David Peltier (Cazenove) a fait de la trentième édition des Foulées Gondrevilloises son jardin. La nuit précédente passée au turbin n’a finalement pas freiné ses ardeurs. Rien ni personne n’a troublé son passage.

« C’est un parcours vraiment plaisant avec des relances où je me suis fait plaisir » rappelait Peltier qui bouclait ce 13 km en 46’49. Le local Damien Tousch n’a d’ailleurs pas insisté en laissant dès les premiers hectomètres partir Peltier.

Le Gondrevillois se satisfaisait pourtant de retrouver un podium que tout le clan local lui pronostiquait… comme chaque année. Plus adepte des semi-marathons et des trails, Damien Tousch a cette fois tenu promesse : « Après ma cinquième place de la saison passée, j’étais forcément attendu. Je suis content car tout s’est joué au train. »

Claude Gautier (COHM), qui avait un instant donné la cadence, a calé trop rapidement, à court de préparation avec ses obligations professionnelles.

De quoi laisser à Jean-Marc Morelet (Nancy) et Chistophe Calderara (Damelevières) le soin de se disputer, entre vétéran, le gain de la troisième place. Le premier nommé en sortirait vainqueur, d’une dizaine de mètres et d’une stratégie finalement judicieuse.

Adeline Clerc deuxième chez elle

De quoi éveiller aussi quelques souvenirs :

« J’étais déjà là pour la première édition, que j’avais couru en junior. Je n’ai plus les mêmes jambes, à 48 ans. C’est d’ailleurs aussi pour cette raison que j’avais peur d’un final au sprint avec Christophe, j’ai donc essayé de créer un petit écart vers le dernier kilomètre. » Un essai réussi.

Tout comme celui tenté par Adeline Clerc (ACGV). Bien sûr, la triathlète du Tri Toul team, n’a pu revenir sur Nadine Ribault (Team Raid Hot, 59’34) qui du coup lui servait de lièvre de luxe.

Adeline Clerc tenait à retrouver, sur le parcours de son club, des sensations de course, dix mois après la naissance de sa petite Adèle : « J’avais tablé sur une reprise ici, mes premières impressions ? Je n’ai plus de muscles. C’est sûr, ma reprise sur le triathlon (Nldr : à Messein), je ne l’effectuerais que sur mes acquis. »

Derrière, une autre locale, Izabel Desert (1h00'21) surfe sur sa victoire au Challenge Trophée Sport Loisir comme en témoigne sa troisième place au scratch.

 

LE DEPART EST IMMINENT !!!!!

LE DEPART EST IMMINENT !!!!!

Published by jpc
commenter cet article
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 09:50
FABIENNE ET ALAIN .

FABIENNE ET ALAIN .

RECIT FABIENNE ET ALAIN
Voici un petit compte rendu à "chaud" du Maasmarathon, du 08 mai 2016, 18 ème édition 2 ème fois pour nous.
4 bleus représentaient les couleurs de l'ACGV
A notre arrivée au retrait des dossards on à retrouvé Christelle et Nono en phase d'hydratation d'avant course.
Passage à l’hôtel, réception des chambres et direction pasta party sur la place de la reine à Visé.
Encore des pâtes...Un bon moment passé entre bleus.
Dodo puis rdv sur la ligne de départ, on assiste à quelques danses dans la pure tradition Belge , on cherche déjà l'ombre...
9H05, départ de la course, le temps est au beau fixe, ciel bleu , grand soleil, la température monte tandis que les kilomètres défilent.
Au alentour du 27ème kilo, que se soit pour moi ou Fabienne , c'est le début des difficultés, les jambes sont de plus en plus lourdes, normal sous un soleil de plomb , accompagné d'un vent sec quasi de face
Donc beaucoup d’arrêt au stand pour s’hydrater et tenter de se rafraîchir, le temps file, les objectifs s'éloignent , un seul but maintenant éviter le coup de chaud et l'abandon.
Assez pleurnicher (de toute façon on est tout sec en dedans) , la ligne d'arrivée est enfin là, Fabienne termine en 3h45, 9 ème fille sur 70 environ et 126 au général, et moi en 3h37, 85 ème au général sur 511 arrivants, finalement on est assez contents.
Nous n'avons pas retrouvé Chris et Nono, ni sur la ligne d'arrivée ni en terrasse, ils arriveront mais nous ne serons plus là pour les accueillir.
C'est une belle course , très bien organisée et conviviale, alors peut-être y retournerons nous.
 
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.
ALBUM NONO.

ALBUM NONO.

RECIT NONO.

J'avais réservé ce marathon il y a quelques temps en sachant qu'il était plat donc voulant faire une perf, malheureusement une blessure aux 2 talons d'achille +une grosse élongation ne m'ont pas permis de me préparer,je n'ai pas couru depuis 3 semaines donc forcément je vais déguster.

On va allé chercher les dossards. Un beau sweat nous attends ensuite on prends une bonne bière et on voit arriver nos amis du club, Fabienne et Alain.on papote un peu et ensuite on retourne à l'hôtel (Alain a téléphoné ils vont arriver), on se donne rendez-vous à 19h30 pour aller à la pasta.

On va visiter un peu, on mange ensemble et direction l'hôtel,très mal dormi,zou debout, préparatif, je vais me faire un strap au mollet avec l'aide de Christelle, une vrai momie lol.
On avait préparé un gâteau sport(toujours aussi sec ce truc, ça manque de crème anglaise ça) et en route vers le départ avec nos compères.
Nous sommes à 400 mètres environ du départ, parfait, séances photos, papotage, le départ va être donné, une angoisse monte pour moi, comment je vais faire avec mon mollet, je ne le sens pas bien, je suis sur la ligne donc je prends le départ, je pars au fin fond il y a 3 personnes derrière moi, j'ai dis à Christelle qu'elle fasse sa course,bonne course à vous 3.

Je suis déguisé, ça aide pour ne pas être stressé mais bon j'avance pas, il n'y a pas grand monde derrière moi je fais 5km avec une dame qui rigole pour les commentaires et les photos qu'on fait de moi,je suis une star ptdrrrr.

Bon la dame part devant moi, je prends 2 ou 3 photos, merde je suis tt seul ben tant pis, j'arrive au 5ème kilo et je croise Alain, yes super, bon j'ai fait 5km c'est mieux que rien, je sens le mollet mais bon il y a des hauts et des bas.
9ème kilo et je regarde de l'autre côté de la rivière et je vois Christelle, j' hurle puce mais bon tte la ville se retourne sauf..elle, la 3ème fois j' hurle Christelle, madame entends et daigne me faire un coucou, quand même lol.
Bon j'ai un km de retard sur elle c'est pas trop, j'arrive au 10ème j'ai le genou de l'autre côté qui me fait mal, pffff,tant pis je continue,arf au ravito une bassine devant moi je trempe mon éponge dedans grrr c'est du sucré dedans, je rêve.

Je continue et je vais alterner marche et course, il fait très chaud, je continue il n'y a pas de vent ça cogne, je passe le semi(2h28 bouhhhh) 23ème km je vois Christelle à 100m, on rentre dans un beau parc je vais la rejoindre mais non elle ne marche plus elle recourt et moi je marche grrrr.

25ème, mon genou se calme, le mollet tient je rejoins la miss, elle en a marre, elle veut arrêter, ah non hors de question, elle va galérer, je décide de rester avec elle,on marche ,je lui dis de recourir avec moi, elle n'y arrive pas, une voiture s'arrête pour nous demander si on veut revenir avec, non merci ça va, je dis à madame:j'ai répondu pour toi.
on continue je la sens mal, elle me dit qu'à la prochaine voiture elle montera peut-être avec lui, ça va pas non?il s'arrête et je lui dis que tt va bien, il nous encourage,nous sommes passé le 30ème elle va mieux la miss, pour moi c'est le contraire je commence à aller bcp moins bien.
j'ai l'estomac en vrac j'ai envie de vomir, ce que je fais mais rien ne sort, je n'arrive pas à faire descendre mon cardio en marchant je suis à 150 , on avance et je revomis une fois, pas grave je me connais.

37ème, ça devient de plus en plus dur, il fait une chaleur monstre,je me mets de l'eau à chaque ravito mais question mangé il n'y a que du sucré, pfff je supporte pas, je ne prends que du raisin sec, burk.

40ème kilo on alterne marche et 200m de footing, j'arrive pas à respirer, je cherche de l'air en vain, je me sens pas bien mais hors de question d'abandonner, je fais quoi là, une hypo?un coup de chaud, bref c'est pas top,aller moins de 500m on accélère, j'ai soif mais je n'arrive pas à boire, on passe la ligne d'arrivée en 5h33 main dans la main(séquence émotion ), il faut que je respire, je n'y arrive pas,je cherche de l'air, je me mets assis sur une remorque, les ambulanciers arrivent, ils me demandent de me mettre assis, le cardio descend doucement, je me connais il me faut 15mn de récup après ça ira mais ,ils me pressent de questions et m'emmènent aux soins qui seront des...massages, pour Christelle et moi.

On se change, mange un bâton de saucisson et on repart en France, c'est bon ça va bcp mieux, on liquide la bouteille de st yorre sur la route, merde un bouchon, tant pis on n'est pas pressé mais bon c'est long, ça y est on arrive enfin à la maison, passé 2 ou 3 sms(euh 15 ou 20 mdr)et 2 picons.En résumé(ça va vous me lisez tjrs?)Christelle faisait son 2ème marathon et déçue mais comme dirait Tati, je crois, marathon terminé= marathon réussi et pour ma part mon 32ème marathon avec un temps de + de 2h par rapport à mon record mais celui là je voulais le terminer donc mission accomplie.

Les +:ambiance avant départ,les bénévoles tjrs souriant(même la police avec moi en promettant de ne pas faire de mal aux gens),parcours du marathon sympa, prix du marathon sympa avec pour 40 euros un beau sweat, un tee shirt et la médaille,quand même un grand bravo aux bénévoles tjrs aux petits soins tt le long de la course.

les -:les ravitos(pas une fois avec du salé et ça c'est dommage) et qu'il faille aller à plusieurs endroits pour récupérer, la médaille ici, le sweat par là le tee shirt par ici, concentrer tt au même endroit serait mieux et ne pas avoir vu Babou et Louise...lol

A refaire, Bruno G c'est pour toi, pas en 2017 pour nous, on sera sur un autre très loin.

CHRISTELLE ET NONO.

CHRISTELLE ET NONO.

Published by jpc
commenter cet article
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 10:23
Motivés avant le départ.

Motivés avant le départ.

La Bellédotrail 2016 restera une réussite pour le club de L’ACOB.

Ce n’est pas moins de 500 participants qui ont pris part aux différentes distances proposées sous un soleil magnifique.

Venues en voisin les coureurs de l’ACGV étaient 11 au départ sur les deux distances majeures.

Sur le 17km : très belle course de Benjamin T qui n’arrête plus sa progression. Il termine 5ème/174 en 1h21mn36s.

Bruno C se rassure et en 1h37mn30s se classe 28ème, il est suivi par Laurent B constant 42ème en 1h43mn39s.

Jean-Pierre C au départ était sur le 27km. Pas en jambes du tout il échange son dossard avec Eric F un ami de la famille qui était sur le 17km. JP termine en roue libre en 2h03mn33s à la 123ème place.

Sur le 27 km: belle course d’Alexandre C 20ème/111 en 2h34mn09s, il est suivi par The Président Michael M 33ème en 2h38mn27s.

Fabrice H est juste derrière. Les jambes un peu lourdes des 20km de la Madine il termine en 2h39mn48s en 37ème position.

Jean-Luc V retrouve ses jambes de 20 ans. Il se classe 50ème en 2h46mn31s.

Tir groupé pour Dominique C et André V qui étaient venus se dérouiller les jambes après le 20km de Madine . Respectivement 95ème et 97ème en 3h19mn45s et 3h25mn52s. Eric F avec le dossard de JP s’intercale 96ème.

Didier L victime d’un gros coup de chaleur termine en 4h17mn39s au mental et avec l’aide de deux serres fil qu’il remercie fortement.

http://acob-jeunes.com/index.php/classement-belle

 

Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.
Photos  Sandrine et JP.

Photos Sandrine et JP.

RECIT CLEMENT BLANCHARD
Lacs de Pierre-Percée – Base de Loisirs à Celles sur Plaine (88)
Voilà un petit résumé du Trail de l'U. J'ai croisé un autre bleu que je ne connaissais pas (Rémi Antoine je crois). Un trail qui vaut le détour.
C'est sous un soleil radieux que j'ai pu participer au trail de L'U à Pierre Percée ce jeudi.
Parcours de 21,8km pour 920m D+, servant de support à la coupe de France universitaire de trail.
2 boucles au programme : la première côté meurthe et mosellan, la deuxième sur la crête vosgienne.
Le départ est donné depuis la plage du pôle sports nature. Le cadre est magnifique.
Dès le départ on peut voir que le niveau est relevé. Ça cavale vite, ça joue des coudes dans les singles, les étudiants présents venus de toute la France prennent au sérieux l'événement.
Le parcours est superbe : des singles interminables à flanc de falaises, un terrain pas facile, des points de vue magnifiques, sans compter des montées à s'en déchirer les mollets et des descentes très techniques. Bref, un régal.
Je termine en 2h 01min 02sec.
Le travail effectué sur la piste commence à payer.
Un trail à refaire l'année prochaine sans aucune hésitation.
 

http://www.chronopro.net/wp-content/uploads/2016/05/trail_scratch.pdf

SITE DU TRAIL DE L'U.

SITE DU TRAIL DE L'U.

Published by jpc
commenter cet article
7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 08:25
Une petite partie des bleus à la Madine.

Une petite partie des bleus à la Madine.

Résumé de Laurent Siatka : Jeudi 5 mai 2016 Foulées de Madine

Rendez-vous au Lac de Madine pour quatorze Bleues et Bleus. C’était presque le retour de l’été avec un magnifique soleil dans un décor de carte postale. Mais le team ACGV n’était pas venu pour faire du tourisme. Successivement, le 10 km et le 20 km se sont élancés. Toutes et tous rallient l’arrivée, encouragés tout au long du parcours par leurs supporters, notre Nono en tête. Ravitaillement final puis pique-nique au bord du lac : amplement mérité pour les courageux et courageuses du jour. Personne n’a quand même tenté de se baigner ! 

Voici les résultats des foulées de la Madine de jeudi dernier avec quelques photos. Je remercie Dan FREIS du JAC ST Nicolas de nous permettre de récupérer les photos qu'il a prises durant les parcours !!

 

Le petit topo d'Izabel :

Ce matin, je suis contente que le soleil soit enfin au rendez-vous - cela change des dernières courses - surtout que je me suis inscrite sur le 20 km. Ravie, on part cette fois-ci en famille afin de pique-niquer ensuite sur ces lieux que nous connaissons très peu : on a dû y aller une fois en 20 ans...

Pas de stress ce matin ;-) : l'objectif que je me suis fixé (1h45) devrait être atteignable. Et la météo est plus que clémente...

Arrivée sur place, je suis accueillie de manière particulière par notre Nono qui fait partie des bénévoles de la journée (Merci pour le coup de pancarte). Une fois le dossard récupéré, je papote avec quelques connaissances avant d'aller me préparer : on sort les bras et les gambettes et on se protège avec de la crème solaire. Puis, je me dirige en trottinant vers le départ où se trouvent déjà quelques coureurs de l'ACGV. L'ambiance est bonne, la météo est superbe.

Le circuit est très sympathique, sans difficultés particulières (sauf pour certains, la montée du Montsec), je profite pleinement de la vue, de l'air et du soleil. En sous bois, le terrain est un peu boueux : quelques glissades sans chute et quelques bains de pied sont venus agrémenter le parcours. Vers le 18ème km, une jeune femme me double. C'est alors que des "petites voix" me disent "tu ne peux pas laisser faire ça à 2 km seulement de l'arrivée". Je réussis à ne pas me laisser distancer, je me rapproche lentement d'elle pour arriver à repasser devant. Plus loin, assis tranquillement, j'aperçois Fabrice et Anthony, je passe devant Abdel que j'encourage, puis j'entends les encouragements de mes enfants et mari et encore plus loin des encouragements de coureurs du JAC et enfin l'arrivée. Je regarde alors ma montre et suis très contente puisque mon objectif est atteint.

 

Sur le 10 km : 4 coureurs bleus parmi les 730 coureurs

63ème JEANCLER ANTHONY -   Classement Cat : 24 SEM/141 - Classement Sexe : 61M    Temps :  00:40:58

78ème - HACHET FABRICE   Classement Cat : 28 SEM/141 - Classement sexe : 76M   Temps :  00:41:47

262ème - MARIE ROBERT  Classement Cat : 2 V4M/6 - Classement sexe 219M   Temps : 00:51:16

587ème - HEY VIRGINIE  Classement Cat :  68 V1F/100 - Classement sexe 223 F   Temps   01:02:53

 

 

Sur le 20 km : 9 coureurs bleus parmi les 772 coureurs

148ème  TAXE SYLVAIN -Classement Cat 64 V1M/205 - Classement sexe  146M   - Temps : 01:32:28

211ème  BAYEUL GERALD - Classement Cat : 89 V1M/205 - Classement sexe 208M - Temps : 01:36:06

244ème   SIATKA LAURENT - Classement Cat :  97 V1M/205 - Classement sexe : 237M - Temps : 01:37:36

359ème  DESERT IZABEL - Classement Cat : 8 V1F/78 - Classement sexe : 16 F   - Temps :  01:42:36

364ème  KARTIT ABDELHAK - Clt Cat -  60 V2M/115 - Clt sexe : 347M   - Temps  01:42:43

463ème  VACHON ANDRE - Classement Cat : 26 V3M/49 - Classement sexe : 426M   - Temps 01:48:15

618ème  BAYEUL SEVERINE - Classement Cat : 43 V1F/78 - Classement sexe 106 F - Temps   01:58:46

652ème  WARION SANDRINE - Classement Cat 49 V1F/78  - Classement sexe 123 F  - Temps  02:01:39

655ème  CABLE DOMINIQUE - Classement Cat : 106 V2M/115 - Classement sexe  531M   - Temps   02:01:41

665ème  MOSBACH ALBANE - Classt Cat : 110 V2M - Classt sexe : 536M  - Temps  02:02:52  Bizarre: elle est classée chez les hommes....

 

 

Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.
Quelques photos volées à Dan.

Quelques photos volées à Dan.

Published by jpc
commenter cet article
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 10:00
LES INCONDITIONNELS DU TSL.

LES INCONDITIONNELS DU TSL.

C’est ce dimanche que s’est terminée  la saison du trophée sport loisir .La finale, qui ne comptait pas pour le classement général  s’est déroulé du côté de Maidières ou un 10km était au menu. La course de la liberté, disputée sous une fraiche bruine matinale,  a réuni 150 coureurs dont 6 bleus. Le parcours vallonné, boueux par endroit, n’était si évident que cela  à appréhender.

Les gazelles bleues ont été de nouveau à l’honneur lors de cette épreuve.

Izabel  D, malgré une petite blessure récalcitrante, se classe 30ème au scratch mais 3ème féminines, un nouveau podium pour notre gôniche préférée !!!

Fabienne G, dont c’était la dernière sortie avant le mass marathon à Visé, peaufine sa préparation et termine 48ème au scratch et 5ème féminine.

Chez les hommes,

 Fabrice H finit 16ème    , Alain M se classe 22ème

Alain G, 35ème et Abdel k, de retour à la compétition, termine 63ème.

L’après-midi fut l’heure des récompenses pour les coureurs ayant participé à l’ensemble des épreuves du trophée.

 A ce petit jeu, Izabel D termine 1ère   de sa catégorie en M1, fabienne G, est 5ème.

Robert M est 2ème en M4.

Alain M termine 7ème en M2.

Alain G finit 10ème en M1 et Fabrice H, 6ème en S2.

Rendez- vous en septembre pour une nouvelle saison !!!!

Published by jpc
commenter cet article
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 09:34
PAS DE STRESS AVANT LE DEPART.

PAS DE STRESS AVANT LE DEPART.

RECIT MICHAEL:

2 bleus étaient au rendez vous de la 13eme édition du trail des roches.

Michael M et Gérald Bayeul venaient peaufiner leur préparation pour les 105 km de l' Ultra Trail de Côte d'Or, 3800D+de fin mai à Marsannay.
Le menu s’annonçait copieux avec 2700m de D+ pour 55 km décomposé en 2 boucles.
La tactique était simple=prudence.
Le départ fut maitrisé avec grande sagesse, en atteste les premiers points de contrôle passés dans les profondeurs du classement (246ème sur 283 partants)
Gérald menait la danse sur les parties roulantes, Michael recollait dans les parties montantes.
Cela permettait de franchir la première boucle dans une relative fraicheur avant d'affronter la fameuse montée des schlitteurs.
Montée avalée avec aisance, ce qui leurs permettaient de faire une remonté significative au classement.
La fin du parcours permit à nos 2 comparses de parachever leurs excellentes courses.
Seul petit bémol pour nos bleus dans cette magnifique journée, une fringale à 3 km de l'arrivée pour Gérald et une douleur à un genou pour Michael dans la dernière descente.
Rien n'est jamais acquis en trail.
Gérald termine 120ème/259 arrivants en 7h47mn59s. Il confirme tout son potentiel après ses dernières belles sorties.
Michael finit en 7h53mn18s en 126ème place, heureux d'effacer sa prestation en demi-teinte de l'année dernière sur ce même parcours (47mn de moins)

MICHAEL
 

Published by jpc
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 11:25
L'arrivée est proche !!

L'arrivée est proche !!

British week-end with LONDON Marathon.

GOOD MORNING LONDON ! RECIT JEAN-LUC VUILLAUME

Annie ma tendre et chère m'a fait ce beau cadeau pour mes 60 ans un grand week-end avec notre fille qui habite Londres et le marathon comme cerise sur le gâteau, un très beau cadeau.

J’aborde ce marathon dans un état de forme très relatif ayant un tendon d'Achille et un genou douloureux mais avec confiance. 

Dimanche 24 avril 6 heures du matin : C’est le grand jour et je me sens finalement assez bien. Pour l’événement j’ai revètu les couleurs de l’ACGV et aussi de la France. Je rejoins d’autres coureurs dans le hall de l’hôtel HILTON LONDON EUSTON pour prendre le bus et c’est parti (7H30). Le trajet dure environ 35 minutes. Je reste en léthargie et somnolant un peu dans le bus en essayant d’économiser mes forces.

Il est environ 8 h 15 heures lorsque je rejoins l’aire de départ (zone bleue) proche de Blackheath à Greenwich, là même où se trouve le méridien du même nom, 4 ° au thermomètre avec le vent un ressenti de 0° et une pluie fine, les conditions d'un trail en hiver, il faudra faire avec

Une aire de départ  totalement champêtre à Greenwich park en dehors de Londres, une prairie gigantesque, nous sommes sur un terrain avec du gazon à perte de vue qu’il faut rejoindre en bus ou métro, et vers laquelle convergent près de  58 000 coureurs toutes catégories, répartis en plusieurs sas, et qui feront leur jonction après quelques kilomètres. Sympa d’avoir à rejoindre Westminster, tout là-bas, au lieu de tourner en rond pour revenir à son point de départ. il y a un écran géant donnant des consignes, quelques tentes servant des boissons chaudes, une ribambelle de toilettes, des trucks avec des portes grandes ouvertes en guise de dépose sacs. Tout est super bien organisé et huilé. L’élite partira à 9h30, la masse des coureurs à 10 heures.L'heure approche, mon  humble objectif est de 3 H 40 (  loin de mon record sur cette distance qui est de 2 h 58mn réalisé en 2000 il y a déja longtemps, avant que je ne me lance dans le trail ), mon but est de partir à ma main par obligation avec ce monde et ensuite de garder le rythme  à partir du semi si tout se passe bien.

10 heures, c’est parti, il faut être extrêmement vigilant pour ne pas trébucher. Ce premier km sera couru en 5min 22s.

Le paysage est assez bucoliques, ambiance pavillons paisibles de banlieue. Alors que la densité de population semble assez faible je suis très surpris par la masse de monde qu’il y a tout au long de la route dès le tout premier kilomètre ! Cela dit il faut être très concentré sur les autres coureurs pour éviter les accidents. Pas simple de courir à une allure correcte.

Les kms défilent tranquillement je me sens bien, je suis contraint de mettre le frein car mon corps a envie d’aller plus vite mais la raison est là pour le discipliner. Un marathon cela commence au 25ème km….donc, « take it easy ! ».

D’abord une petite ballade à travers Greenwich, je passe le  5 km après 24 minutes 02 s de course. A partir de maintenant je n’ai plus qu’une obsession : suivre la ligne bleue qui est tracée au sol et qui figure le chemin le plus court pour arriver jusqu’à la finish line.

Le panneau 10 km est franchi après 48 min et 04 s. Passage devant le navire (un vieux gréement)  beau et grand navire posé là en pleine ville à Cutty Sark

Après 12 miles ( 20 kms), le franchissement de Tower Bridge est une première récompense, la foule est si compacte qu’on oublie que ça monte  avec toujours ce même flot énorme de coureurs, une ballade pas si simple ça monte et ça descend, ça tourne et ça contourne.

Je passe le semi-marathon en 1 H 43 mn 30 s en avance sur mes prévisions.

et puis qu’il faut ensuite tourner à droite vers Canary Wharf et Dogs Island, alors qu’il serait si simple de prendre directement à gauche vers l’arrivée…

Canary Wharf : une ambiance d’enfer !!  « c’est à Canary Bay ouh ouh !!! »

Heureusement, l’ambiance est incroyable. Le Marathon de Londres est à l’image de cette ville et des participants embarqués dans sa traversée avec un public multicolore et endiablé.

Des ravitaillements à n’en plus finir, l’organisation est si top qu’il y a même des policiers distribuant de la vaseline pour les étourdis, j’ai d’abord cru que c’était du gel énergétique !

Les sensations se modifient doucement : il me faut donc être encore plus prudent pour la deuxième partie du parcours, cette grande traversée des docks et de leurs immenses immeubles d’acier et de verre.

A Canary Wharf,  la route n’est ni plate ni rectiligne, certains commencent à marcher, on rentre dans les docks vers le 23ème kilomètre, on en ressort après le 30ème, au milieu d’immeubles de bureaux, le parcours est très étroit et dessine presque des chicanes. Le public est en masse et nous acclame comme si nous étions de grands champions. La tentation est très forte de jouer avec lui. Je lève les bras, je fais signe de nous encourager et à ma grande surprise des dizaines de supporters répondent en cœur et m’encourage avec un allez la France à l’accent so british. C’est sans doute dans cette portion que se joue la course et le chrono final.

Le marathon commence MAINTENANT ! Un mile c’est long !

Et c’est là que l’on regrette notre système métrique. Le parcours est jalonné par des miles et c’est long 1 mile ! Il y  a 26.2 miles.

La première alerte arrive juste avant le vingtième mile (km 32) passé en 2h 38 mn 40 s, je sens que mon allure faiblie, c’est la conséquence de ma course assez soutenu jusqu’e là mais j’ai encore des jambes, ça y est je dois faire le constat qui s’impose, je suis dans le dur !

Rejoindre la Tamise est une délivrance, à partir de là l'avenue est plus large, il suffit de suivre le fleuve pour une splendide virgule de quelques miles conduisant à Big Ben. Ces quais-là sont enfin plats, les maisons et immeubles sont moins remarquables, sauf la Tour de Londres. La foule est toujours aussi impressionnante, et encourageante, de nombreux coureurs marchent à présent et s’accumulent de part et d’autre de la chaussée. La fin est proche cela se sent.

Changement de configuration en quittant les quais de la Tamise. La foule est encore plus compacte, cela devient très chaud, on a l’impression que l’on va entrer dans un stade olympique, tout le monde essaye de tracer sa voie comme il peut, en essayant de profiter du spectacle final, qui justifie à lui seul tous les efforts fournis : la grande roue de London Eye sur l’autre rive, Charring cross, Big Benthe Houses of Parliament, l’avant dernier virage à droite repéré par tous, à partir duquel les énergies restantes se libèrent, il ne reste qu’un mile, je dois accélérer un peu et une crampe me tétanise et m’oblige a stopper pendant quelques minutes, je repars pour terminer en roue libre, puis Saint James Park, puis Buckingham Palace et un panneau annonce  800 m, une dernière courbe et la ligne d’arrivée surgit sur ce Mall tant convoité où d’ultimes flashs crépitent.

Quelques dernières foulées, et enfin c'est la délivrance bien longtemps après les Kenyans de service… Comme eux, la médaille, un tee shirt  et je retrouve Annie, ma fille Mélanie et son boy friend John. Vraiment un très beau marathon avec tous les ingrédients indispensable, un beau parcours dans une ville extraordinaire, une ambiance hors norme qui vous porte tout au long, une organisation au top. Pour les habitués de cette distance, à faire absolument.

Objectif  atteint en 3 h 41mn 35 s  sans problème de tendon ni de genoux avec finalement quelques apparitions du soleil avec un semi en 1 h 43mn 30 s.

Un petit regret avec cette crampe sans laquelle j'étais sous le 3h 40mn.

Place overall

Place  gender

Place    category

                 Name

     Club

Runner no

      Category

     HALF

     FINISH

8883

7191

89

VUILLAUME, JEAN LUC (FRA)

    ACGV

59129

   60-64

   01:43:30

     03:41:35

 

Des sourires à LONDON !!

Des sourires à LONDON !!

Published by jpc
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 08:59
Heureux d'avoir terminé !

Heureux d'avoir terminé !

RECIT LAURENT:

24 avril 2016 Les Foulées de Commercy

Une Bleue et deux Bleus au départ de ces Foulées de Commercy. Sur les 13,4 km, le trio de l’ACGV s’est élancé sur un parcours avec de belles bosses dans les bois. Une matinée frisquette mais épargnée par la pluie (ce qui est un exploit par les temps qui courent). Rapidement, le peloton s’est étiré et a vite éclaté. Premiers kilomètres en grimpée : de quoi bien durcir les cuisses. Mais il en fallait plus pour décourager nos trois courageux. Quand la course a pris possession des bois, il fallait faire attention où mettre les pieds et éviter les glissades. Voilà les derniers kilomètres au milieu des champs de colsa. Puis l’arrivée se profile. Un tour de stade et c’est fini. Ravito apprécié ! Un grand merci à notre Nono, présent aux quatre endroits du parcours ! Merci pour ses encouragements et ses photos ! 130 arrivants classés sur le 13,4 km.

 

Robert Marie est 41e en 1h09’11.

Laurent SIatka est 70e en 1h13’35.

Christelle Dethorey est 87e en 1h18’36

Photos Nono.
Photos Nono.
Photos Nono.
Photos Nono.
Photos Nono.
Photos Nono.
Photos Nono.
Photos Nono.
Photos Nono.
Photos Nono.
Photos Nono.
Photos Nono.

Photos Nono.

UN COUPLE QUI VOIT LA VIE EN BLEU !!!

UN COUPLE QUI VOIT LA VIE EN BLEU !!!

RECIT FABRICE :

La 21ème édition du semi- marathon de Thionville, disputée ce Week End, a explosé son nombre de participants avec 2415 coureurs au départ des deux courses. Si, sur le 10 km, il n’y avait pas de bleus, en revanche , 4 étaient présents sur le semi. Un parcours quasi  plat, légèrement venteux, le long de la Moselle, avec en point d’orgue, la centrale de Cattenom, il y a mieux comme paysage …

Une seule bleue avait fait le déplacement dans le département voisin.

Fabienne G, en mode, meneuse de meneur d’allure d’1h50, a bien tchatché le long du parcours  et termine 863ème  en 1h51’14. Il faut dire  que son objectif de ce début  saison se situe dans 15 jours du côté de Lièges.

Du côté des Hommes

Alain G, qui a le même objectif que sa belle, a fait ce semi en mode incognito .En effet, un problème technique a fait  qu’il n’apparait pas dans le classement mais je confirme bien sa présence à l’arrivée en 1h49.

Alain M, qui restait sur une belle perf du côté de Viterne, a pris un risque calculé en partant sur un rythme assez élevé mais le physique n’a pas suivi et il termine 554ème sans aucun entrain en 1h43’16.

Fabrice H voit sa frustration du marathon de Paris s’estomper  car il passe sous la barre symbolique des 1h30 et termine 131ème en 1h29’38.

Published by jpc
commenter cet article
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 13:25
Izabel tout sourire après sa 1er place.

Izabel tout sourire après sa 1er place.

RECIT FABRICE:

Les bleus étaient sur tous les front ce week end .Outre  la sortie collective le saptrail d’Epinal et la course du Noitel,ce dimanche s’est déroulé les foulées du muguet du côté de Viterne , dernière étape du trophée sport loisir, avant la finale à Maidieres le 1 er mai prochain. Petite affluence pour cette course ou seulement 139 coureurs ont pris le départ ce qui a peu déçu les organisateurs. Parmi eux, 6 bleus avaient fait le déplacement. Bien leur en a pris, surtout du côté des filles ou nos 2 représentantes n’ont rien trouvé de mieux que de se classer aux deux premières  places  de leur catégorie, rien que ça !!!

Iza D concrétise au grand jour la régularité de son travail lors des entrainements et les sorties complémentaires sous la houlette de JP, en terminant 1ère en M1. Cerise sur le gâteau, elle termine également 1ère au classement général du trophée dans sa catégorie. Bien joué Iza !!!

Fabienne G, qui a d’autre objectif en vue, se classe juste derrière en 2ème position, quel beau week end  pour nos filles, n’est ce pas ophélie…

Chez les hommes

Deuxième victoire de suite pour Robert M, 1er en M4/6.

Alain M confirme son excellente forme et frôle le podium et terminant 4ème en M2/30.

Alain G, orphelin de son beauf, se classe 13ème en M1/32.

Enfin, Fabrice H finit 9ème en S2/15.

La course racontée par Izabel.

Aujourd'hui, c'est la 8ème et dernière étape du Trophée Sport Loisir. Il
y avait peu de monde...64 femmes, 156 hommes et 23 marcheurs
Avant le départ, Fabrice nous apprend qu'Ophélie était arrivée 1ère
féminine au Sap'Trail. Bravooo Ophélie !!! On est super content et fier
de toi.

A Viterne,  le club est donc représenté par 6 bleus : Fabienne & Alain
G, Alain M, Robert M, Fabrice H et moi-même. Je crois que je n'ai oublié
personne...

Merci Fabrice : tu n'as pas hésité à me rajouter du stress en me
rappelant que je jouais une place pour le podium au classement général. ;-)

Comme je vise la 3ème place au classement général du Trophée Sport
Loisir, je décide de me placer, pas derrière la ligne de départ, mais
pas très loin non plus de façon à ne pas me laisser emporter et ne pas
partir trop vite. Plus en avant, je vois ma principale "rivale" et 2
autres filles.
A la première montée, je double ma "rivale" qui repasse devant moi dès
la descente mais je ne me laisse pas déstabiliser. Je l'ai en vue et
tout doucement je me rapproche d'elle pour la doubler à nouveau sur une
montée. J'adore les montées :-D . Plus tard, je dépasse également les 2
autres filles.
Juste avant le 6ème km, une descente d'enfer. Je n'aime pas les
descentes mais je n'ai pas le droit de me faire dépasser à ce stade.
Alors, pas le choix, je mets légèrement mon buste en avant et me laisse
aller. Les pieds claquent fort sur le sol. Ouf, je ne suis pas tombée.
Voilà, on est parti pour les 2 derniers km dits "difficiles".
Progressivement, je me rapproche de 2 gars et me cale à leur vitesse
afin de récupérer un peu avant d'accélérer sur les derniers 500 m. A
l'arrivée, je suis soulagée et contente puisque mon objectif (arriver
avant ma "rivale" et éventuellement les 2 autres filles) est atteint.
J'arrive 4ème au scratch.

Robert M 1er Master 4.

Robert M 1er Master 4.

Published by jpc
commenter cet article